Pour les restos, une aide directe allant jusqu'à 5 000 €

lun 08/06/2020 - 13:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:05

Si tous les acteurs économiques ont été frappés de plein fouet par la crise économique qui a découlé de la crise sanitaire lié au coronavirus et au confinement, les restaurants, les hôtels et plus généralement les opérateurs touristiques ont été particulièrement affectés. "Notre objectif, c'est de les aider parce que derrière ce sont nos emplois, ce sont souvent des structures qui prennent nos jeunes en apprentissage et il faut les aider à passer ce cap", souligne le Président de Région Laurent Wauquiez. Pour y parvenir, plusieurs dispositifs ont été présentés à la profession ce lundi 8 juin 2020 au Puy-en-Velay.

Une aide directe allant jusqu'à 5 000 €
C'est la principale annonce de l'exécutif régional. "Une aide pure et simple, pas du prêt à taux zéro qu'il faudra tôt ou tard rembourser", insiste Laurent Wauquiez, alors que la collectivité qu'il préside devrait débourser pour cette seule aide la bagatelle de 40 millions d'euros sur l'ensemble du périmètre Auvergne Rhône-Alpes.
----"Au niveau national ça prend trop de temps à se décider"
"On a bien géré la crise du virus ensemble, on a bien travaillé en commun et on a protégé la Haute-Loire", estime Laurent Wauquiez, "mais il faut maintenant être très attentif à la crise économique. C'est pourquoi je ne veux pas attendre, au niveau national ça prend trop de temps à se décider, donc on agit localement, avec tous nos professionnels".-----Portée par la Région, en lien avec le Département et les intercommunalités, cette aide a pour principal objectif de redonner de la trésorerie à des structures qui en ont besoin pour pouvoir attaquer la saison estivale dans de bonnes conditions. "Parfois, on voit des structures contraintes de fermer pour des histoires de 500 ou 1 000 €", déplore l'ancien député-maire du Puy, "un prêt, c'est bien mais il faut toujours le rembourser, alors que là, c'est une aide pure et simple". Rien qu'en Haute-Loire, une centaine de restaurants, bars et snacks pourraient en profiter (10 000 établissements à l'échelle de la Région).

> Lire aussi : le plan régional de 30M€ pour les acteurs de la culture

Restaurateurs comme loueurs de canoé ou accrobranches pourront en bénéficier
Cette aide s'adresse aux entreprises de moins de 10 Equivalents Temps Plein (Micro entreprise, TPE -Très Petites Entreprises), aux SCI et Associations de droit privé ayant contracté un ou plusieurs emprunts relatifs à des investissement liés à l'activité touristique. La période de référence est constituée des deux derniers exercices clos. Cette aide permet de financer les échéances du capital restant dû pour la période du 1er mars 2020 au 31 décembre 2020 dans la limite de 5 000 € et sous la forme d'une aide forfaitaire. Seuls les dossiers déposés avant le 30 juin 2020 pourront bénéficier de ce dispositif en cas d’éligibilité. Tout le détail est à retrouver ici.
Laurent Wauquiez, il n'y a pas de condition pour bénéficier de cette aide ? Restaurateurs comme opérateurs touristiques peuvent y recourir ?

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur tablette ou smartphone)

Un prêt à taux zéro, sans frais, pouvant aller jusqu'à 100 000 €
Parmi les autres aides proposées dans l'arsenal régional, on retrouve l'aide de 500 € pour aider les commerces de proximité de plexiglass (subvention rétroactive), mais aussi la possibilité de contracter un emprunt pour lequel la Région se porte caution. Il s'agit d'un prêt à taux zéro, sans frais, pouvant aller de 10 000 à 100 000 € sur sept ans, dont deux ans de différé (montant limité à 25 % du chiffre d'affaires du dernier exercice clos). La seule condition pour pouvoir en bénéficier est d’être une entreprise (TPE ou PME, tous secteurs confondus) ayant plus d’un an d’existence et pouvant présenter au moins un bilan. Tout le détail est à retrouver ici.
La Région apporte 50 M€ et Bpifrance met à disposition une enveloppe de prêt de 150 M€. Cette enveloppe est complétée par une enveloppe équivalente apportée par les réseaux bancaires classiques, ce qui porte à 400 M€ l’enveloppe mobilisable par les entreprises qui souhaiteront en bénéficier. Et Laurent Wauquiez d'insister : "ce n'est pas comme le PGE (ndlr : prêt garanti par État) qui est une arnaque car on ne connaît pas le taux pour la prochaine année".

Qu'en pensent les restaurateurs ?
Si l'annonce est globalement très bien accueillie par les professionnels, elle ne recouvre pas toutes leurs inquiétudes, notamment concernant les aides à l'embauche. Chadia Idaroussi est la responsable du restaurant Matavanille au Puy-en-Velay.
Elle reconnaît que ce sont plutôt de bonnes nouvelles mais dans son cas précis, propriétaire de son restaurant depuis dix ans, elle n'a pas de prêt en cours puisqu'elle a déjà tout remboursé et elle ne devrait donc pas pouvoir bénéficier des aides. Son principal regret : aucune annonce concernant les aides à l'embauche alors que l'été, ces établissements ont l'habitude de recourir à de nombreux saisonniers.

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur tablette ou smartphone)

"On peut bien avoir tout un arsenal de subventions, sans clients, ça ne peut pas fonctionner"
C'est un peu le message final porté par le Président de Région : "il faut des aides pour éviter que des structures qui marchaient bien ferment, ce qui serait un véritable crève-coeur, mais pour que ça tourne, il faut ressortir en terrasse, en famille ou entre amis". 
Pour lui, "la meilleure façon d'aider les restaurateurs, c'est de sortir à nouveau. Il faut que la Haute-Loire retrouve son animation". C'est pourquoi la Région va faire des grandes campagnes de promotion de la Haute-Loire "pour inciter les gens à ne pas retourner s'entasser sur les plages où ils risquent d'attraper le virus. Venez chez nous, au grand air, venez respirer en Haute-Loire", conclut-il, persuadé que le département a une carte à jouer cet été, comme il l'avait déjà évoqué pour la nouvelle animation de Puy de Lumières cet été.

Maxime Pitavy

Le Gouvernement renforce les aides apportées aux secteurs de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture.
????Connaître les aides sur https://t.co/o6vNluD5BN pic.twitter.com/oiumt6uAsy

— Préfet de la Haute-Loire (@Prefet43) June 11, 2020

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire