Puy de Lumières : une marche supplémentaire (VIDÉO) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Puy de Lumières : une marche supplémentaire (VIDÉO)

Date : 26/05/2020 | Mise à jour : 27/05/2020 06:53
Partager

Des expositions uniques au monde, immersives à 360° avec "une lumière vivante" seront proposés cet été à l'Hôtel-Dieu. Objectif : fortifier le dispositif existant pour placer le Puy comme destination Lumière, et "retrouver un peu de plaisir, d'envie et d'enthousiasme" après l'épisode Covid-19. Car les élus en sont convaincus : la Haute-Loire a une énorme carte à jouer cet été.

Après trois nouveaux sites en 2018, après la place du Plot en 2019, c'est l'Hôtel-Dieu qui sera mis en lumières dès cet été. Mais ce sera différent cette fois puisque l'accès sera payant, il se fera en intérieur à l'Hôtel-Dieu et de jour.
Le Président Michel Joubert a expliqué : "initiée en 2016, cette démarche a permis au territoire d'inscrire sa politique touristique dans une nouvelle dimension, à la fois plus moderne et génératrice de retombées économiques". Dès la première année, les commerçants faisaient en effet état d'une hausse de 20 % de leur chiffre d'affaires, selon l'enquête qu'avait menée Zoomdici.
Inspiré des Carrières de Lumière des Baux-de-Provence (un des sites les plus visités de PACA), le nouveau spectacle proposé par Puy de Lumières poursuit l'objectif de lui faire gravir une marche supplémentaire dans son offre touristique.

Puy de Lumières de retour le 3 juillet

La cathédrale proposera une nouvelle scénographie, avec une création qui épouse son architecture accompagnée par des technologies nouvelles et entraînantes. L'Hôtel de Ville sera coloré en bleu-blanc-rouge avec de nombreux symboles historiques, patrimoniaux, culturels, artistiques et festifs. Enfin à Brives, la Loire, en spectacle sur et sous le Vieux Pont, poursuit son cheminement jusqu’à la médiathèque. Au total, neuf scénographies sont proposés aux endroits habituels : le musée Crozatier, le Théâtre, l'Hôtel de Ville, la place du Plot, la Cathédrale, le rocher Saint-Michel d'Aiguilhe, la chapelle Saint-Alexis et le Vieux Pont et la Médiathèque de Brives-Charensac.

L’Hôtel-Dieu se transforme en centre d'Art numérique

Il devient l’Hôtel des Lumières dans ses salles au 4e étage. En immersion totale, on traverse la voie lactée, on frôle les planètes et on aperçoit la Terre que l'on va explorer jusqu'à ses plus basses profondeurs. Nuages, océans puis forêts se dévoilent avant de s'enfoncer dans des strates de roches féériques, puis des grottes souterraines comme des cathédrales enfouies. Le voyage continue toujours plus bas à la découverte des fresques pariétales et aborigènes, au contact de fossiles gigantesques, d'animaux d'un autre temps. Sous la pression terrestre, les roches forment des agates et des cristaux avant de plonger en son coeur de lave en fusion.
Le voyage immersif de la salle n°1 s'est conclu en lumières. Celles de la clarté de la mer, ces eaux dessinées qui servent de trait d'union avec la salle n°2 dans laquelle on pénétre ensuite : une succession de galeries où seront exposées les plus grandes et belles peintures du courant impressionniste. Six galeries se dévoilent dans des langages graphiques rendant hommage à de nombreux artistes : Monet, Pissarro, Cézanne, Van Gogh, Signac, Turner, Sisley... "Tous les impressionnistes réunis en un seul lieu, c'est unique au monde", se félicite le maire du Puy Michel Chapuis.
Chacune des salles propose un spectacle de 22 minutes chacun. La galerie des soleils et des cieux invite le public à découvrir des tableaux de tailles et de présentations différentes dans une ambiance florentine. 

Un jalon d'un million d'euros "pour repartir de l'avant"

"C'est une étape très importante, pour retrouver du plaisir, de l'envie, de l'enthousiasme", explique Laurent Wauquiez, alors que la collectivté qu'il préside finance à hauteur de 60 % ce projet d'un peu plus d'un million d'euros (achat de plusieurs équipements fixes qui permettent de changer la scénographie au fil des saisons, comme pour Puy de Lumières, alors que peu de collectivités ont fait ce choix dans le monde), le reste étant à la charge de l'Agglo (à moins que le Département n'en finance une petite partie). "On pose un jalon pour repartir de l'avant", poursuit l'ancien député-maire du Puy, "il faut aller chercher du rayonnement, de l'optimisme, de l'emploi". 

Car les élus n'ont cessé de le marteler : "on a une énorme carte à jouer cet été, c'est essentiel pour l'avenir de notre territoire. Les gens n'iront pas à l'étranger, ils vont passer leurs vacances en France. Après l'épisode Covid19, le tourisme vert va avoir le vent en poupe, il faut vendre à fond notre destination pour sortir la tête haute de cette saison touristique qui peut être une réussite". Notons que ce projet devrait créer huit postes de saisonniers et qu'il avait été voté bien avant l'épidémie du Coronavirus.

Infos pratiques

- Tarifs : 9,50€, 6€ jeunes (- de 15 ans) et gratuit pour les moins de 6 ans. Un PASS’Famille (2 adultes / 2 enfants) est proposé à 25€. Groupes sur réservation par email à groupes@hoteldeslumieres.com.
- Ouverture de la billetterie le jeudi 18 juin à 9h sur Hoteldeslumieres.com
- Spectacles proposés du 17 juillet au 27 septembre, puis lors des vacances scolaires. En dehors de ces périodes, il est envisagé de le proposer aux groupes autocaristes et surtout aux scolaires (avec un travail pédagogique adapté sur l'impressionnisme).

"Placer Le Puy au coeur de la destination Lumières"

"Ce sont des choses accessibles, divertissantes, qui n'ont pas d'objectifs artistiques phénoménaux, ça n'est pas culturellement élitiste, c'est volontairement divertissant, grand public et facile d'accès", résume Gilbert Coudène, le metteur en scène, "dans une ville moyenne, il faut aller chercher le public avec une offre divertissante, familiale et innovante". Et Laurent Wauquiez d'ajouter : "c'est une innovation technologique qui va fortifier le dispositif existant pour placer Le Puy au coeur de la destination Lumières". Rappelons que de nombreux sites de la région (Aubenas, Evian, Moulins, Valence, Grenoble...) proposent le même type d'animations estivales que ce qu'offrait jusqu'alors Puy de Lumières.
Le président de l'Agglomération du Puy Michel Joubert rappelle que ce site sera complémentaire avec la chapelle Saint-Alexis du Département et il n'exclut pas la possibilité d'étendre le dispositif scénographique à une troisième salle à l'avenir. Quant à la question de rendre l'animation payante, Michel Joubert répond : "Qu'on aille au Louvres, à la Géode ou au Puy du Fou, les gens payent, alors pourquoi ici il faudrait que ça soit gratuit ?". Pourtant, le reste du dispositif demeure gratuit, ce que nous lui faisons remarquer. "Oui, mais c'est un spectacle de rue, c'est différent, et c'est pour attirer les gens mais comme dans beaucoup de lieux de visite, il y a une partie payante et une partie gratuite".

Maxime Pitavy






 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...