Plan de relance : des millions comme s'il en pleuvait en Haute-Loire

Par Nicolas Defay jeu 08/07/2021 - 12:00 , Mise à jour le 08/07/2021 à 12:00

Neuf mois après le lancement du plan France Relance, 36 milliards d'euros de France Relance étaient déjà engagés. En Haute-Loire, 68 grandes entreprises industrielles ont bénéficié du dispositif, plusieurs dizaines d'entreprises plus modestes, des collectivités territoriales ainsi que des milliers d'habitants du département.

Fin juin 2021, 68 entreprises industrielles ont reçu des aides directes de l'Etat via trois leviers. 3 entreprises se sont lancées dans un appel à projets national "soutien à l'investissement industriel dans les secteurs stratégiques", 12 dans celui de "soutien à l'investissement industriel dans les territoires", et 53 sont passées par le guichet "Industrie du futur" qui soutient la modernisation et l'automatisation dans l'industrie.

Le montant total des subventions est de 14,1 millions d'euros et le montant total des investissements est de 50 millions d'euros. Pour citer quelques structures au cœur de la machine, il y a entre autres Barbier, Leygatech, AEP Group, Propyplast, Guérin Plastique pur la filière plasturgie. Pour la filière bois, les scieries Moulin et Celle en ont profité. Ou encore au niveau de la santé, Fareva la Vallée à Saint-Germain-Laprade représente l'un des exemple d'entité aidée par les aides de l'Etat.

En plus de ces aides directes, la baisse massive des impôts de production concerne 2 503 entreprises de Haute-Loire et correspond à un gain de 23,19 millions d'euros

D'après les analyses de la préfecture de Haute-Loire, les chiffres d'affaires, ceux de la TVA, des investissements et des exportations et livraisons intra-communautaires démontrent que l'économie du département rebondit très bien en 2021.

Pour préserver la Terre d'une pollution sans nom

Afin d'accompagner les entreprises dans une transition écologique indispensable, l'Etat propose des aides et des conseils pour tenter de diminuer les conséquences désastreuses de l'industrie sur la biodiversité et l'écologie tout entière. Concernant la plasturgie, le recyclage du plastique est très vivement incité. Ainsi, ce sont six entreprises qui bénéficient du fonds de soutien à la vente de matière plastique recyclée pour une aide totale de 1,44 millions d'euros (Barbier, RG 43, SAS Jan- Paul Dumond...).

Plusieurs entreprises en Haute-Loire ont déposé des dossiers au dispositif de l'ADEME ORPLAST qui vise à soutenir financièrement l’intégration de matières plastiques recyclées par les plasturgistes ou transformateurs effectuant la transformation de la matière première en produits. C'est notamment le cas de l'entreprise Coveris (Montfaucon-en-Velay) qui a bénéficié d'un accompagnement de la préfecture.

Le paquet pour décarboner l'industrie altiligérienne

Plus généralement, la décarbonation de l'industrie fait parti des souhaits du Plan France Relance. Si les entreprises en question adhérent au procédé, ça...c'est est une autre question. En attendant, le Gouvernement met 1,2 milliards d'euros pour décarboner cette très grande source de pollution.

En Haute-Loire, l’entreprise Michelin est lauréate de l’appel à projets « efficacité énergétique » et bénéficie ainsi d’une aide de 1,75 millions d'euros. L’entreprise Biosyl (Cohade) est l’une des 16 entreprises françaises lauréates de l’appel à projets en faveur de la production de chaleur biomasse. Elle pourra bénéficier d’une subvention de 1,77 millions d'euros.

Et pour les TPE et PME, alors ?

TPE (Très Petites Entreprises) et PME (Petites et Moyennes Entreprises) ne sont exempts de la part du gâteau national. Au 31 mars 2021, 85 accompagnements individualisés d’entreprises ont été dispensés en Haute-Loire. Au 31 mai 2021, 89 entreprises ont bénéficié de chèques numériques.

1.2 milliards d'euros consacrés à l'Agriculture

Concernant la filière animale, l’abattoir d’Yssingeaux bénéficie d’une aide de l’État d’environ 390 000 euros pour son projet de modernisation et d’amélioration du bien- être animal. Les dossiers déposés dans le cadre d’un appel à projets sur le bien-être animal et ceux relatifs au plan protéine sont en cours d’instruction.

Le deuxième pilier du volet agricole de France Relance vise à accélérer la transition agroécologique au service d’une alimentation saine, durable et locale pour tous les Français. Les principales mesures partagées par la préfecture du département vont d'un programme « Plantons des haies » qui dans la lutte de l’assèchement des cultures par le vent, à celui d'aides pour le remplacement d’agroéquipements et pour des investissements pour faire face au changement climatique, ou encore l’aide à la structuration des filières agricoles et agro-alimentaires. Le PAT de la Jeune Loire (Projet Alimentaire du Territoire), une structure basée à la Séauve sur Semène a été sélectionné pour être au centre du dispositif.

Après les entreprises, les habitants de la Haute-Loire mis au vert...

L'Etat soutient financièrement les habitants de Haute-Loire pour réaliser des travaux permettant de réduire l’empreinte carbone des logements et de réduire leurs factures énergétiques. 

Entre janvier et le 23 juin 2021, 2023 dossiers Ma Prime Rénov ont été acceptés. Pour la première moitié de l'année 2021, le montant total des travaux est de 24,4 millions d'euros dont 7,5 issues d’aides de l’État. Sur l’ensemble de l’année 2020, 986 particuliers avaient bénéficié d’une subvention de l’État pour rénover leurs logements.

France Relance accompagne les habitants de Haute-Loire dans le verdissement de leur véhicule automobile avec 902 primes à la conversion et 411 bonus pour des véhicules électriques.

...tout comme les collectivités territoriales

2,5 millions d'euros aux projets de rénovation énergétique des bâtiments des communes et EPCI (DSIL rénovation énergétique) et à
hauteur de 1,2 millions d'euros pour les projets du Conseil départemental de Haute-Loire ont été mis sur la table. 28 projets ont ainsi pu être réalisés.

Une 2ème édition de l'appel à projets est lancée jeudi 15 juillet 2021, la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 8 octobre 2021

En Haute-Loire, la SEML du Velay au Puy pourra bénéficier d’une subvention de 173 319 € tandis que la commune de Saint-Just Malmont bénéficiera d’une subvention de 190 000 € pour mener à bien son projet de conversion de la friche Cheynet en résidence seniors. Les communes d’Yssingeaux et de Saint Maurice de Lignon touchent des subventions afin de mener des études de projets de reconversion de friches.

En matière de mobilité active, la commune de Langeac est soutenue par l’État à hauteur de 368 000 € pour développer son réseau de pistes cyclables grâce au plan vélo du plan de relance. Un quatrième appel à projets a été lancé, les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 15 septembre inclus.

Dans le département, 26 projets de collectivités territoriales ou syndicats bénéficient de subventions de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne pour mener des projets en matière d’eau potable et d’assainissement : 14 projets dans le cadre du plan de reprise et 12 projets dans le cadre du plan de relance. Le montant total de l’aide est de 2,8 millions d'euros.

L’EPAGE Loire Lignon bénéficie d’une subvention de l’État à hauteur de 80 % (172 000 € d’aide) pour son projet de valorisation écotouristique de la zone humide de la Forêt du Champ de Cros sur la commune de Saint Victor sur Arlanc.

Pour surfer au mieux dans le monde 2.0 de demain, place à la transition numérique

Selon le témoignage des services de la préfecture de Haute-Loire, l'appel à projets pour un socle numérique dans les écoles élémentaires a remporté un grand succès avec en Haute-Loire 67 lauréats pour 79 dossiers déposés. À titre d'exemple, l'école publique de Lantriac aura 7 525 € d'aide sur un montant total de 15 110 € (50 %) et l'école privée 6 403 € sur 9 316 € (68 %). 

7 structures bénéficient de conseillers numériques. Le montant total de l’aide de l’État est alors de 350 000 €. Il s’agit de la commune de Saint Julien-Chapteuil, la communauté de communes Brioude Sud Auvergne, la communauté de communes Mézenc Loire Meygal, le Service unifié Emblavez Connect, la Communauté d’Agglomération du Puy- en-Velay, le centre d’animation de la vie sociale Déclic, la Mission Locale du Velay. 

L'emploi, une priorité dans le département

"1 jeune 1 solution". Tel est le nom de code pour déverrouiller les accès à l'emploi en Haute-Loire et dans le pays tout entier. Ce plan comprend notamment des aides à l'embauche et des aides pour les contrats d'apprentissage ou de professionnalisation.

D'après les données partagés par la préfecture, ce sont 3000 jeunes de Haute-Loire qui ont pu trouver un emploi ou une formation en alternance avec "1 jeune 1 solution". Au 5 juin 2021, 1 439 aides à l'embauche ont été distribuées et 1 685 d'aides à l'apprentissage. Les parcours emploi compétences (PEC) à destination des collectivités et associations comptent 47 PEC jeunes et 108 PEC ZRR (contrat d'accompagnement dans l'emploi basé sur un contrat de travail de droit privé) ou QPV (Quartier Prioritaire de la Politique) signés en 2021. 94 CIE (contrats initiative emploi) ont été validés en 2021 et 200 garanties jeunes ont été contractualisés au 31 mai.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

el

jeu 08/07/2021 - 17:49

si les fonds sont bien employés, c'est très bien. Espérons qu'il y a un suivi des dotations et que l'emploi en haute loire s'en trouvera bien amélioré