"Nous les Français, on valorise des morceaux ignorés dans d'autres pays"

Par Annabel Walker mar 09/11/2021 - 06:19 , Mise à jour le 09/11/2021 à 06:19

À peine sacré champion d'Europe de boucherie avec l'équipe de France, Mickaël Chabanon nous a raconté ces deux jours d'épreuves intenses. Interview avec le jeune boucher de Saint-Privat d’Allier.

De Saint-Privat d’Allier aux sommets de l’Europe ! Ce lundi 8 novembre 2021, Mickaël Chabanon et l’équipe de France de boucherie ont remporté la 1ère coupe d’Europe de la profession devant près d'un millier de professionnels et de visiteurs au Polydome de Clermont-Ferrand.
À 39 ans, celui qui était meilleur apprenti de France pendant ses études, puis meilleur ouvrier de France en 2018, a participé à la victoire tricolore après deux jours de compétition. Il nous a confié ses impressions ce mardi matin depuis Saint-Privat :
 

 

Prochaine étape pour le jeune boucher de Saint-Privat d'Allier et les Bleus : les championnats du monde à Sacramento, aux Etats-Unis, en septembre prochain avec une quinzaine de pays en lice. Mais d'ici là, Mickaël Chabanon a un autre défi à relever : le lancement de sa boutique sur le boulevard du Breuil au Puy-en-Velay. L'ouverture est prévue d'ici 10 à 15 jours.

  • Retour sur la compétition

Chaque équipe était composée de trois bouchers expérimentés et de deux jeunes bouchers (-35 ans et -25 ans). Du côté tricolore, l'équipe était représentée par : Mickaël Chabanon, Meilleur Ouvrier de France 2018 installé à Saint-Privat-d'Allier, Gaëtan Genestoux, artisan boucher clermontois, Christophe Ip Yan Fat, boucher à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), Gauthier Détres jeune boucher à Arsac (Gironde) et Nolwenn Courau jeune boucher à Paris. En renfort, deux remplaçants avec Godefroy Piaton, Meilleur Ouvrier de France, installé à Vernioz (Isère) et Stéphanie Hein, formatrice en boucherie au CFA de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire). La team France s'est réunie ces derniers mois pour des entraînements réguliers à l'Ecole nationale supérieure des métiers de la viande (ENSMV) à Paris.

9h30 d'épreuves

Les vingt compétiteurs présents et leurs remplaçants ont dû travailler des viandes de bœuf, d'agneau, de veau, de porc ainsi que des volailles. Désossage, parage, séparation des morceaux, présentation, décoration… chaque équipe a eu à cœur de montrer le savoir-faire et les techniques de son pays. Mission : présenter une vitrine de viandes de quatre mètres, à l'issue de 9h30 d'épreuves réparties sur deux jours.
 

Les quelque 400 kg de viandes présentés par les équipes dans les vitrines ont été offerts par la Confédération Française de la Boucherie aux Restos du Cœur du Puy-de-Dôme qui pourront ainsi servir 2700 repas.

Les équipes ont été évaluées par un jury international présidé par Eric Leboeuf, président de la classe MOF Boucherie, composé d'un membre par pays. Côté français, c'est Fabien Michel, artisan boucher à Eybens (Isère), habitué des compétitions internationales (World Butchers' Challenge, EuroSkills…) qui était chargé de l'évaluation du travail des équipes.

Le public avait la possibilité de voter pour la plus belle vitrine. Ce prix est allé à l'Italie qui se classe 2e du concours arbitré par les jurés. Puis vient l'Allemagne et enfin l'Espagne.

La remise de prix a été diffusée en direct sur YouTube :

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

el

mar 09/11/2021 - 17:14

bravo monsieur et bonne chance pour la suite. Nous ne manquerons pas de vous rendre visite dans votre très beau nouveau local