Miss France 2023 : " J'ai envie de prouver qu'en Auvergne on peut y arriver"

Par RSi sam 17/12/2022 - 06:00 , Mise à jour le 17/12/2022 à 06:00

Ce samedi 17 décembre, Alissia Ladeveze Miss Auvergne 2022 représentera sa région à l'élection Miss France 2023. Un concours qu'elle rêve de remporter. La jeune femme de 21 ans espère ramener la couronne à la maison. Une victoire qui serait une grande première pour l'Auvergne. 

Elue le 17 septembre 2022 à Vals-près-le-Puy, Alissia Ladeveze a 21 ans et vient d'obtenir un double diplôme français/polonais en management international à Cracovie en Pologne. A cette élection de Miss France 2023, la jeune femme espère remporter l'écharpe tant convoitée mais surtout donner envie aux français de découvrir sa région.

Comment vous sentez-vous à l'approche de l'élection ?  

Plutôt très bien, je ne suis pas encore stressée. J'ai hâte d'y être. Je pense que le stress montera une fois sur scène. J'essaie de faire de mon mieux et je profite de tous les moments. C'est presque déjà la fin ou alors le début d'une nouvelle aventure. 

L'emploi du temps est chargé depuis le retour de votre voyage d'intégration ? 

Nous sommes toutes parties une semaine en Guadeloupe. Nous sommes arrivées le 29 novembre à Chateauroux. Dès le lendemain, nous avons débuté les répétitions. On s'entraîne chaque jour depuis pour proposer un joli spectacle. 

Quelle est l'ambiance au sein de cette promotion Miss France ? 

ça se passe très bien. Je ne m'attendais pas forcément à grand chose. C'est tout nouveau pour moi ce monde des Miss et je ne savais pas dans quoi je mettais les pieds. On s'entend toutes très bien et l'ambiance est très agréable. 

Vous souhaitez lutter contre l'isolement des personnes âgées. Pourquoi soutenir cette cause ? 

C'est une bonne question. Au moment où il a fallu en choisir une, c'est celle qui m'est immédiatement venue à l'esprit. Je pense que c'est lié au fait que mon premier job d'été, je l'ai effectué dans une résidence senior. Je travaillais dans le service de restauration et je me suis beaucoup attachée aux résidents et eux aussi. J'ai grandi dans une très grande famille. J'aime beaucoup partager du temps avec les seniors. 

 

 

Si vous êtes élue, vous deviendriez la première Miss France auvergnate ? 

ça serait une grande première. (rires). Avant de me présenter j'ai attendu le bon moment. Cette année, j'ai senti que c'était celle du changement. Je suis partie vivre une année à l'étranger pendant mes études et je me suis dit que c'était le moment pour m'inscrire au concours. J'aimerais bien que ça se passe comme ça et être élue Miss France 2023. Depuis toujours, on a du mal à s'imposer dans le concours. J'ai envie de prouver qu'en Auvergne on peut y arriver, on peut faire de belles choses et que pourquoi pas nous ? 

 Si vous devenez Miss France, quel message auriez-vous envie de transmettre aux français ? 

Je suis quelqu'un de très simple, de très naturel et spontanée. Si je deviens Miss France, j'aimerais beaucoup rester moi-même.  Les valeurs que je prônerais seraient  l'empathie, l'altruisme, être à l'écoute des autres ou encore ne pas penser qu'à soi. 

 

Alissia Ladeveze et Diane Leyre Miss France 2022.
Alissia Ladeveze et Diane Leyre Miss France 2022. Photo par feeling.photo.studio

Que répondez-vous aux critiques négatives sur le concours Miss France ? 

Je leur conseille de le regarder et de vraiment s'y intéresser. Le concours a beaucoup évolué. les critères ont changé. Désormais, les femmes mariées, les mamans, les femmes tatouées, les femmes âgées de plus de 24 ans peuvent participer. ça ouvre plus de possibilités. Ce n'est pas seulement un concours de beauté sois belle et tais toi. On nous demande de savoir nous exprimer correctement, de partager notre point de vue, d'avoir une bonne éloquence. On passe un test de culture générale. 

Comment vous préparez-vous au show en direct ?  

Je ne réalise pas encore vraiment mais je suis très excitée de vivre cette expérience.  

Quel message voulez-vous communiquer aux Auvergnats ? 

Je les remercie. je reçois énormément de messages de soutien. Je ne m'attendais pas à en recevoir autant. Je les invite à me rejoindre dans l'aventure. Je compte sur leur vote samedi soir. Je veux ramener cette couronne en Auvergne et je compte sur leur soutien pour m'y aider. Je ne pourrai pas y arriver sans eux. Je voudrais que les français viennent en Auvergne. Qu'ils découvrent qu'il s'y passe des choses. J'ai trop tendance à entendre que dans cette région il ne se passe pas grand chose. Je veux prouver le contraire et montrer qu'on a beaucoup de jolis paysages. On a une gastronomie incroyable. L'Auvergne est une région qui vaut le détour. 

 

Derrière Alissia Ladeveze et son écharpe de plus belle femme de la Région se cache le comité Miss Auvergne. Depuis 2020, c'est Bérangère Jolliot Lavaill qui en est la responsable. Cette fan de Miss France depuis la première heure consacre une grande partie de son temps à la recherche de partenaires et de financements. " C'est un concours qui me passionne depuis l'enfance. Mais ce n'est pas simple, il faut trouver des moyens financiers pour permettre la Miss d'avoir les meilleurs coachs pour apprendre à se maquiller, se coiffer seule et rapidement", détaille la déléguée. 

Pour elle, Alissia Ladeveze a toutes les qualités nécessaires pour représenter la France. " Elle dégage une prestance notamment de part sa taille car elle mesure 1m84. Elle ne passe pas inaperçue. Elle a un côté très naturel qui peut jouer en sa faveur. Elle est douce authentique. Et elle soutient une cause noble dont on entend peu parler", conclut-elle. 

 

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire