Mézenc-Loire-Meygal : quatre ans pour apporter aux familles des services publics adaptés

jeu 07/04/2022 - 06:00 , Mise à jour le 07/04/2022 à 06:00

Parmi les projets, développer l’offre collective de garde d’enfants de moins de trois ans, faciliter l’accueil des familles en insertion et d’enfants porteurs de handicap. Il est aussi question de créer un tiers-lieu entre habitants et associations, un lieu d’accueil enfant-parent, ou encore des services à destination des adolescents.

Ce jeudi 3 mars 2022, dans les locaux de la Communauté de Communes du Mézenc-Loire-Meygal à Saint-Julien Chapteuil, la Caisse d’allocations familiales (Caf) et la Communauté de Communes de Mézenc-Loire-Meygal ont signé une Convention Territoriale Globale (CTG). Ensuite, s’est déroulé un Comité de pilotage qui a validé des actions de services aux familles pour 2022. 

Les structures soutenues par la Caf sur le territoire : quatre multi-accueils, une micro-crèche et un Relais Petite Enfance pour la petite enfance ainsi que deux accueils de loisirs pour les enfants et les jeunes.

Ainsi, à la suite d’un diagnostic de territoire, la Communauté de Communes de Mézenc-Loire-Meygal et la Caf de la Haute-Loire ont décidé de s’engager mutuellement sur des axes de développement prioritaires et en faveur d’un projet social de territoire pour la période 2021-2024. Ce projet social de territoire se traduit en fiches actions par thématiques et sont inscrites dans la Convention Territoriale Globale qui lie de manière contractuelle la Communauté de Communes de Mézenc-Loire-Meygal à la Caf de la Haute-Loire. Objectif : apporter aux familles du territoire des services publiques adaptés à leurs besoins. Elle entend donc prendre en compte les enjeux actuels tels que les évolutions démographiques et socio-économiques du territoire ainsi que l’évolution des familles, dans leur mode de vie, leur mobilité et leur composition. La convention intègre l’ensemble des politiques publiques qui font partie du champ d’intervention de la Caf de la Haute-Loire à savoir : la petite enfance, la jeunesse, le handicap, le soutien à la parentalité, l’animation de la vie sociale, l’accès aux droits et service, le logement et l’amélioration du cadre de vie.

Pour l’année 2020, le soutien financier global de la Caf sur le territoire de la Communauté de communes de Mézenc-Loire-Meygal, est estimé à plus de 475 000 euros pour la petite enfance, plus de 70 000 euros pour la jeunesse et plus de 18 000 euros pour la coordination des politiques enfance jeunesse.

La Convention territoriale globale (CTG) a pour but d’identifier les besoins prioritaires sur la communauté de communes, de définir les champs d’intervention à privilégier au regard de l’écart offre/besoin, d’optimiser l’offre existante et/ou de développer une offre nouvelle afin de favoriser une continuité d’interventions sur les territoires, de développer des actions nouvelles permettant de répondre à des besoins non satisfaits par les services existants : plan d’actions engageant la Caf et la collectivité, autour d’actions «socle» et d’actions «optionnelles», définies selon le diagnostic de territoire.

Petite enfance

Les principales actions relatives à la petite enfance permettront de renforcer le positionnement du Relais Petite Enfance comme Guichet unique d’information et d’orientation sur tous les modes d’accueil. Mais aussi de faciliter l’accès à la formation des professionnels, de développer l’offre collective et de faciliter l’accueil des familles en insertion et l’accueil d’enfants porteurs de handicap.

Jeunesse

Les principales actions relatives à la jeunesse portent sur le développement d’un réseau « jeunesse » prenant en compte les différents moments de leur vie et les accompagnant dans leurs difficultés. C’est aussi créer une offre de services à destination des adolescents. L’accessibilité des ALSH (accueil de loisirs sans hébergement) et camps séjours pour les familles plus vulnérables sera aussi favorisée.

Handicap

Les principales actions relatives au handicap consistent à mieux informer et orienter les parents d’enfants porteurs de handicap(s). Pour les situations où l’accueil de l’enfant nécessite de
renforcer les équipes, une participation au surcoût lié au personnel supplémentaire pendant l’accueil de cet enfant sera mise en place. Une attention particulière se fera quant à l’intégration des enfants porteurs de handicap(s) dans les projets pédagogiques.

Parentalité

Les principales actions relatives à la parentalité comprennent le développement d’actions de soutien à la parentalité et de communiquer autour de ces actions. Cela s’accompagne par une
réflexion active autour de la création d’un Lieu d’accueil enfant-parent (LAEP).

Vie sociale

Les principales actions relatives à l’animation de la vie sociale portent sur la création d’un tiers-lieu pour que les habitants et associations puissent se retrouver. Également, il y a l’objectif
d’organiser un dispositif de type « café partenaires » qui permet de mettre les différents acteurs de la vie sociale autour de la table et de développer des actions communes.

Accès aux droits

Les principales actions relatives à l’accès aux droits se traduisent par des actions de formations des personnels municipaux et des élus, de développement de Maisons France Service et d’accompagnement par des conseillers numériques.

Logement

Les principales actions relatives au logement portent sur la détection et le traitement des situations d’impayés de loyers, la participation au repérage des logements non décents et l’information en direction des bailleurs privés.
 

La CAF et la comcom Mézenc-Loire-Meygal signent pour 4 ans.
La CAF et la comcom Mézenc-Loire-Meygal signent pour 4 ans. Photo par DR

Etaient présents à la signature : 
Christophe Bonnefois (Directeur de la Caf de la Haute-Loire)
Jean-Marc Fargier (Président de la Communauté de Communes de Mézenc-Loire-Meygal)
Michel Arcis, Vice-Président en charge des affaires sociales
Philippe Delabre, Conseiller départemental du canton du Mézenc, ancien président de la Communauté de Communes.
Blandine Paulin, de la MSA (Mutualité sociale agricole)
Lydie Janin, DGA (directrice générale adjointe) de la Communauté de Communes
Émilie Peyrelier, Chargée de coopération CTG de la Communauté de Communes
Audrey De Bonneville, Responsable-adjointe du Pôle Conseils et Aides aux Partenaires
Gaëlle Darchieux, Conseillère Territorial en Action Sociale
Bertrand Pinlet, Conseiller Territorial en Action Sociale

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

is

jeu 07/04/2022 - 13:44

Même si ce n'est pas de la compétence de la caf ou de la com com, c'est surtout l'offre  en transport public qui serait à améliorer dans cette région...permettre à tous de pouvoir se déplacer facilement, pour un coût modique, voilà qui améliorerait le désenclavement et sortirait de l isolement...tout en étant économe en énergie et en carbone.A quand une grande réflexion et de vrais propositions sur ce sujet?