Lycée St-Jacques-de-Compostelle : "Inculquer des valeurs aux jeunes"

Par Nathan Vacher ven 08/04/2022 - 15:00 , Mise à jour le 08/04/2022 à 15:00

Au lycée polyvalent Saint-Jacques-de-Compostelle, cela fait un an que la "Classe Défense" a été instaurée par la directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques, Marianne Rochette-Mouyren. Certains collégiens assistent alors chaque semaine à des portraits de militaires venus faire des conférences et interventions dans l'établissement.

Ce jeudi 7 avril 2022, la classe de troisième de l'ensemble scolaire privé Saint-Jacques-de-Compostelle au Puy-en-Velay recevait la visite du Commandant Anselme, du premier régiment Spahis de Valence. Cette intervention est loin d'être la première pour ces collégiens qui ont intégré cette année le programme de Classe Défense au sein de l'établissement. "Le premier objectif est d'inculquer des valeurs aux jeunes. Des valeurs qui fondent la République et le vivre-ensemble. Je crois qu'on ne pouvait trouver guère mieux que l'armée pour faire cette classe défense", se félicite la directrice délégué aux formations professionnelles et technologiques, Marianne Rochette-Mouyren. Le deuxième objectif est de faire découvrir des métiers. "L'armée présente tous les métiers que l'on peut retrouver dans la vie civile, renchérit-elle. Beaucoup de personnes l'ignorent. De plus, étant moi-même fille de militaire (ndlr. le Colonel Raymond Mouyren a participé, à 18 ans à peine, à la libération de la France en débarquant en Provence le 15 août 1944), je trouve que l'armée souffre d'un déficit d'image. Mon souhait était que nos jeunes rencontrent des militaires, qu'ils voient des hommes qui portent des valeurs tellement hautes qu'ils peuvent y laisser la vie."

"Donner aux jeunes une connaissance du monde militaire"

Malgré cette formation, les collégiens suivent un programme de cours classique tout au long de l'année. "Ce sont des collégiens classiques mais qui ont chaque semaine des heures dédiées à cette pratique, avec des interventions", poursuit la directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques. Ce jeudi, le Commandant Anselme est venu présenter sa vie de militaire, avec ses avantages et ses inconvénients, ses joies et ses peines, sous le regard bienveillant du délégué militaire départementale de la Haute-Loire et Lieutenant-Colonel, Hervé Mignot. "Notre objectif à nous est de donner aux jeunes une connaissance du monde militaire et de la défense à travers diverses interventions", témoigne le Lieutenant-Colonel.

"Montrer le tribut que l'Afrique du Nord a payé pour la nation française"

A travers la rencontre, qui n'est pas la première, avec le Commandant Anselme, du premier régiment Spahis de Valence, historiquement basé sur les forces d'Afrique du Nord qui combattaient pour la France, l'établissement veut se montrer fédérateur autour de la République pour ses élèves. "On montre également le tribut que l'Afrique du Nord a payé pour la nation française, c'est quelque chose de fédérateur pour nos jeunes. Chacun peut se reconnaître dans l'armée", explique Marianne Rochette-Mouyren.

"Si les parents ne veulent pas de cette classe défense, je n'inscris pas les élèves"

Proposée l'année dernière, cette formation "Classe Défense" est désormais imposée par la directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques, Marianne Rochette-Mouyren. "C'est la première année que l'on impose ce programme. On expose l'idée aux parents, s'ils ne veulent pas de cette classe défense, je n'inscris pas les élèves. L'objectif reste qu'ils respectent l'armée et qu'ils y découvrent des métiers."

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

6 commentaires

db

mar 12/04/2022 - 13:09

Ce n'est pas pire que la visite des candidats à l'élection présidentielle dans les écoles publique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

od

dim 10/04/2022 - 09:56

Cet ensemble scolaire privé n'en est pas à un excès près ! en novembre dernier, la presse s'était fait l'écho d'un rassemblement de Civitas (mouvement intégriste catholique d'extrême droite : et oui, un mélange de politique et de religion et je précise que je suis catholique mais surtout pas intégriste) dans leurs locaux ....... Dire que j'avais, il y a quelques années, hésité à inscrire mon fils dans ce lycée..... La méthode de forcer car le mot n'est pas excessif ! à se sensibiliser à l'armée est très contestable. Et, comme le dit un lecteur : "que nos jeunes apprennent utilisent le temps scolaire s'il en reste, à lire correctement au lieu de suivre des matières sur l'armée tout aussi noble que soit l'armée !!!!!

Je

sam 09/04/2022 - 01:45

Des valeurs ?

N’est pas ce lycée privé sous contrat qui a accueilli récemment un groupe templier islamophobe ? 
 

N’est ce pas ce même lycée qui a accueilli en son sein , au moins deux années de suite , les membres de « la confrérie royale » , groupe royaliste et intégriste, venu prier contre la laïcité et pour contre « l’apostasie issue de la révolution française » ?

 

 

na

ven 08/04/2022 - 19:00

Quand j'étais étudiante, il y avait pour les volontaires : une journée d'immersion dans une caserne afin "d'éveiller" des vocations. C'était plutôt une bonne initiative. ? Sur la méthode. Un établissement scolaire n'a pas vocation à utiliser des heures si précieuses pour ce genre d'enseignement

 

ch

ven 08/04/2022 - 17:14

Je ne suis pas persuadé que la méthode employée soit acceptable :

On impose d'abord et on choisit après ? n'y a-t-il pas une forme déguisée de "forcer la main" ?

pi

ven 08/04/2022 - 15:14

lors d'une journée portes ouvertes, j'ai eu le grand plaisir de visiter a valence le 1er regiment de spahis! traditions conservées et vrai professionnalisme!! des contacts et belle journée! et puis, meilleurs souvenirs du colonel MOUREN que j'ai bien connu et surtout apprecié! merçi madame ROCHETTE MOUYREN!   jc