Les syndicats appellent toutes et tous à se mettre en grève jeudi 29 septembre

Par N.De mar 27/09/2022 - 08:00 , Mise à jour le 27/09/2022 à 08:00

Sur leur tract, c'est écrit en rouge et en très gros : "Augmenter les salaires !" Pour mêler d'une même voix la colère et l'exaspération du plus grand nombre, une intersyndicale invite tous les corps de métiers publics et privés à se rendre ce jeudi 29 septembre à 10h30, place Cadelade au Puy-en-Velay.

Texte issu du communiqué de presse de la CGT 43, de la FSU et du syndicat Solidaires :

"Les salaires n’augmentent, en moyenne, que de 3 % en 2022 (avec de grosses disparités) alors que l’inflation s’élève à 6,1 % au 1er juillet et c’est loin d’être fini. D’ailleurs, le gouvernement ne donne pas l’exemple en n’augmentant (après des années de gel) le point d’indice que de 3,5 % : ce qui n’enrayera ni la précarité, ni les problèmes de recrutement dans certains métiers".

"L’hiver va arriver avec la flambée des coûts de l’énergie et avec une hausse supplémentaire des denrées alimentaires (liée à la sécheresse). Mais du côté des entreprises du CAC 40, c’est l’abondance ! Un nouveau record a été atteint avec 70 milliards de dividendes versés aux actionnaires en 2021. Malgré ça, le gouvernement ne veut surtout pas taxer les profits, ni même les surprofits de ceux qui ont profité de la crise du covid pour s’enrichir encore plus (les milliardaires se sont enrichis de 236 milliards supplémentaires)".

Photo par DR

"Stop aux fausses solutions ! Augmentons les salaires !"

"Le gouvernement propose des primes qui ne seront pas pérennes dans le temps, de l’intéressement et de la participation au bon vouloir de l’employeur, un rachat des jours de RTT au rabais. Nous exigeons une augmentation des salaires, mais pas au détriment des cotisations sociales, seules sources de financement de notre protection sociale (santé, chômage, retraite)".

"C’est tous ensemble, toutes professions confondues, qu’il faut agir pour obtenir des avancées : Indexation des salaires et des pensions sur l’inflation réelle, SMIC à 2000 € brut (et revalorisation des minima de branches au dessus de 2000 €), augmentation de tous les salaires de 200 €, dégel du point d’indice et rattrapage des années perdues."

Les retraités aussi appellent à rejoindre le cortège aussi densément que possible ▼▼▼

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire