Les seuils de Brives-Charensac vont (enfin) sortir la tête de l’eau

Par Nicolas Defay sam 22/01/2022 - 13:00 , Mise à jour le 22/01/2022 à 13:00

Les travaux de réhabilitation du seuil mobile de l'Audinet sur la Loire se terminent dans les prochaines semaines. C’est en tous cas ce qu’assure Jean-Paul Bringer, vice président de la Com d’Agglo.

Pour un petit rappel historique de ces mastodontes de métal dont la fonction est de gérer le niveau du « dernier fleuve sauvage d’Europe » dans la commune de Brives-Charensac, les trois seuils mobiles ont été mis en place en 1998. Ainsi, le secteur d’Audinet (en amont du camping du même nom), de la minoterie (à proximité de l’actuelle médiathèque), et de la Chartreuse, se sont vus équipés par l’État de ces grandes écluses afin de dompter l’animal aquatique.

En parallèle, une dérivation longeant la Loire en rive gauche, entre le seuil d'Audinet et le seuil de Chartreuse avait été mise en place. Appelé canal de la Dunière celui-ci sert de passe à poissons et de voie pour les canoës et les kayaks lorsque les seuils sont relevés.

Malgré cet aménagement d’ampleur, seulement 10 ans plus tard, des crues puissantes infligent de graves dégâts au dispositif, comme l’arrachage des câbles de commandes sur les seuils d’Audinet. Entre temps, l’État octroie la gestion des écluses à la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay. Et en 2020, accompagnée par le groupement Safege et ISM (bureaux d’études spécialisés) comme maître d’œuvre, la Com d’Agglo s’engage alors dans la complexe réparation du seuil de l’Audinet. C’est l’entreprise Aclyon retenue pour réaliser les travaux en février 2021.

Coût de l’opération ? 1 500 000 euros, dont 1,1 millions à la charge de l’État.

« L’Agglomération du Puy en Velay a souhaité engager des travaux afin de rendre les seuils en parfait état de marche. Le seuil des Minoteries fonctionne déjà et permet d’obtenir le plus bel effet sur le fleuve, notamment pour les jeux de lumière sur la médiathèque et le pont de Brives. Nous avons hâte que l’ensemble des ouvrages redevienne opérationnel ». Jean-Paul Bringer

Le courant est dérivé pour rendre à sec la rive droite du fleuve à Brives-Charensac
Le courant est dérivé pour mettre à sec la rive droite du fleuve. Photo par DR

Le déroulement des travaux dans le détail

La première phase qui consistait en la remise en état du canal de la Dunière s’est achevée en avril 2021. Celui-ci a ainsi été curé et nettoyé et une partie des murs du canal a fait l’objet d’un rejointoiement. Lancée mi-août 2021, la deuxième phase des travaux, assez spectaculaire, a consisté à déposer les clapets et les vérins présents sur le seuil de l’Audinet pour les remettre en peinture.

Enfin, à partir du mois de février 2022, les travaux vont s’accélérer, d’après Jean-Paul Bringer. La rive droite sera occupée par la création de bardages afin d’y travailler à sec. Sur sa voisine de gauche, une tranchée, en cours de réalisation, servira à reprendre les câbles hydrauliques et de commande des vérins arrachés lors de la crue de 2008. Les nouveaux câbles seront posés dans des fourreaux entourés de béton ancré sur le substrat rocheux en fond de tranchée pour une meilleure accessibilité et gestion d’entretien.

Le retour des clapets sur la Loire se fera avant le printemps. Une fois les essais réalisés, la mise en service du seuil interviendra fin mai 2022.

Enrochement, round 2

Les enrochements aval du seuil de l’Audinet ont été détériorés par les différentes crues depuis leur création. Une chute d’eau de plus 1,5 mètres en rive gauche, visible lorsque le seuil de minoterie est abaissé s’est créée suite à ça. Aussi, d’importantes cavités se sont créées sous les enrochements. De ce fait, ce procédé va être être repris dans le but de combler ces cavités et les consolider. Ces aménagements permettront également une remontée plus facile des poissons lorsque les seuils seront abaissés.

La passerelle est utilisée pendant les travaux pour acheminer le matériel.
La passerelle est utilisée pendant les travaux pour acheminer le matériel. Photo par DR

Pour que les poissons évitent les pièges des zones asséchées

Jean-Paul Bringer souligne que ces travaux doivent se réaliser à sec, le batardage de la Loire étant en cours de réalisation. Une pêche de sauvegarde sera réalisée en collaboration avec l’Office Français de la Biodiversité (OFB) pour ne pas piéger de poissons dans les zones asséchées. Une rampe d’accès provisoire a été créé afin de permettre l’accès aux engins de chantier.

« Pour éviter des risques d’accident, la sécurité du chantier a été renforcée. Il est strictement interdit de pénétrer sur le chantier pour des raisons évidentes de sécurité et pour ne pas gêner le bon déroulement des travaux ». La mairie du Brives-Charensac

La Loire, reflet de Puy de Lumières

« La Loire est devenue le miroir de Puy de Lumières et est au cœur de son scénario, communique l’Agglo. Le Vieux Pont et la médiathèque de Brives-Charensac sont également illuminés. La variation et les jeux de lumières offrent à ces sites un camaïeu de couleurs qui se mirent dans le fleuve ».
La communauté partage encore : « Brives-Charensac est le seul endroit proposant deux sites de projections sans que les spectateurs n'aient besoin de se déplacer pour les admirer. Une mise en lumière des berges a complété l’ensemble ».

La municipalité brivoise et la Com d’Agglo du Puy réfléchissent également à des aménagements qui favoriseraient les sports aquatiques et les bords de Loire pour faire de ces lieux un endroit agréable pour toute la famille.

Brives-Charensac et la Loire.
Brives-Charensac, cité de l'eau. Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire