Les projets éco-citoyens du département attendent vos votes

Par Nathalie Piendel mar 11/10/2022 - 09:00 , Mise à jour le 11/10/2022 à 09:00

Le Budget écologique citoyen est lancé, et invite les habitants du territoire à voter pour des projets de transition écologique et énergétique, à l'image de l'éco-paturage de Mélanie et David Vergnaud, dans le bassin d'Issoire, et du projet de remise en état du mobilier de la Ressourcerie Pays d'Issoire. 

La deuxième édition du Budget écologique citoyen, proposé par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme dans le cadre de son Plan stratégique Ho-rizon 2030 a débuté. 

Le Budget écologique citoyen, de quoi s'agit-il ? 

Le Budget écologique citoyen est une enveloppe allouée par le Département, pour soutenir les initiatives citoyennes des Puydômois (associations, collectifs citoyens, particuliers), pour la transition écologique sur tout le territoire.

Les membres de la commission citoyenne se sont réunis le samedi 24 septembre dernier pour valider la liste des projets qui sont soumis au vote. Ce sont 81 projets sur les thèmes de l'eau, les mobilités, l'agriculture et l'alimentation, l'énergie, la solidarité et l'environnement qui sont soumis au vote des citoyens du département, sur la plate- forme https://budgetecocitoyen.puy-de-dome.fr, jusqu’au 31 octobre. 
La première édition du Budget écologique citoyen avait permis à de nombreux projets de voir le jour dans le département et notamment deux projets à Issoire, la création de la Ressourcerie Itinérante, une caravane aménagée qui permet à la Ressourcerie de se déplacer et promouvoir ses activités dans les communes du bassin d'Issoire, et l'ouverture d'un restaurant solidaire, rue du Ponteil.

Cette année, parmi les deux projets localisés à Issoire on retrouve :

L'éco-patûrage avec les moutons du Cameroun

Cette année, on retrouve notamment parmi les projets, celui de l'association Ecopaturage63 implantée à Lamontgie. L'association a pour but de promouvoir l'éco-paturage, mode d'entretien écologique des espaces naturels par un pâturage d'animaux herbivores, avec son élevage de moutons du Cameroun, mais également de faire découvrir la race, par le biais d'événements. 

David et Mélanie Vergnaud, respectivement président et secrétaire de l'association, ont fondé Ecopaturage63 il y a trois ans. Ces deux amoureux de la nature ne vivent pas de leur élevage "Nous sommes une association. Notre but est simplement de faire découvrir nos bêtes, la race du mouton du Cameroun, et de vivre des moments comme celui-ci" explique le couple, alors qu'ils partagent un cass'croûte avec des proches et promeneurs de passage, au plan d'eau du Mas à Issoire, point d'arrivée d'une transhumance matinale. 

L'association collabore avec la Ville d'Issoire, d'autres communes du bassin, certaines entreprises, mais également des particuliers. Leur souhait ? élargir leur champs d'action et toucher le plus grand nombre avec leur démarche éco-citoyenne, mais pas que... "Nous aimerions proposer des ateliers, organiser régulièrement des transhumances pour échanger avec le public et partager de bons moments. Nous avons participé à une édition du Vendred'Issoire dédiée aux animaux, c'était super !" raconte Mélanie. 

Les fonds du Budget eco-citoyen permettraient à l'association de s'équiper, notamment acheter une bétaillère, des cuves à eau sur chassis, des batteries de clôtures solaires, des barrières... afin notamment de pouvoir laisser leurs installations sur les terrains, et ainsi éviter le transport d'un matériel encombrant à chaque déplacement des bêtes. 

Engager une personne dans l'association pour venir en soutien aux différents projets et notamment s'occuper des troupeaux sur place, est également un objectif, à terme, pour le couple. 

La réduction des déchets par la remise en état de mobilier usagé

La Ressourcerie du Pays d'Issoire présente cette année le projet d'organisation d'ateliers de remise en état de mobilier usagé. Ceci permettant de donner une seconde vie aux meubles et / ou à leurs pièces détachées, et de réduire le tonnage des déchets.

Afin de mener à bien ce projet la Ressourcerie souhaite se doter d’outils et matériaux appropriés pour la remise en état et valorisation des meubles, et d'espaces de stockage et d'exposition pour la vente de ces derniers.

"L'objectif est d'aller plus loin sur le mobilier, qui est envoyé la plupart du temps en benne de recyclage ou qui subit simplement de petites réparations quand cela est possible. Nous avons besoin principalement de matériel électroportatif, et d'un système d'aéro-gommage pour décaper les meubles. Nous utiliseront des containers en fibre de bois pour le stockage et des auvents pour nous permettre d'exploiter également l'extérieur du bâtiment, tout en protégeant le mobilier" explique Franck Massé, Chargé de développement à la Ressourcerie. 

Un projet qui illustre parfaitement les valeurs chères à la Ressourcerie, la réduction des déchets, et le réemploi de l'usagé. 

Rendez-vous sur la plate- forme https://budgetecocitoyen.puy-de-dome.fr, jusqu’au 31 octobre.

Par vote papier, les bulletins sont mis à disposition en Mairie.

 

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés