Les chats s’emparent des comptoirs au Puy-en-Velay

Par Nicolas Defay , Mise à jour le 16/11/2023 à 06:00

Après l’Atelier des Chats en activité depuis un mois à Espaly-St-Marcel, c’est au tour de Lili et Mathou de poser ses griffes dans la cité pavée. Le lundi 27 novembre, ce bar à chat saturé de bonnes ondes ouvre grand ses portes, place de la Libération au Puy.

Si le concept du bar à chat existe depuis une dizaine d’année en France, la Haute-Loire semblait encore marcher sur des coussinets. Le principe tourne autour de la « ronronthérapie ». Les clients s’installent à une table pour boire et se restaurer dans un lieu occupé par toute une tripotée de félins avides d’amour et de caresses.

En la manière, c’est Stéphanie Cavard, pionnière en terres vellaves, la première à construire sa tanière avec son Atelier des Chats, dans la commune d’Espaly-Saint-Marcel.

Stéphanie Cavard avec l'un de ses piliers de bars.
Stéphanie Cavard avec l'un de ses piliers de bar. Photo par Nicolas Defay

Six petites boules de poils

« À la base, je voulais m’installer en vieille ville du Puy mais j’ai finalement opté pour ce local qui propose un espace de 150 m², explique-t-elle. Avec moi, il y a six chats qui m’accompagnent pour faire en sorte d’inonder d’affection toutes les personnes qui franchiraient la porte. »

Le mot « inonder » n’est pas exagéré. Aussitôt à l’intérieur que les boules de poils viennent accueillir le quidam à grands coups de tête et de ronrons sans modération.

« Qu’apporte un chat ? Que des vibrations positives, de la joie et de la tendresse. Un chat ne fait aucune distinction entre les humains. Il ne voit pas les différences. Il donne juste un amour inconditionnel à qui veut le recevoir », Stéphanie Cavard.

Aussitôt assis sur l'une des tables, aussitôt observé de près par un trio de félins.
Aussitôt assis sur l'une des tables, aussitôt observé de près par un trio de félins. Photo par Nicolas Defay

L'Atelier des chats, c'est ici ▼

L’Atelier des chats est soumis à réservation sauf les mercredis et samedis après-midi en ouverture libre.
Contact  : 06.44.68.69.47 et latelierdeschats43@gmail.com
La page Facebook, Instagram et le site Internet

« Les chats s’occupent quant à eux de vous donner le sourire et une pause dans le temps »

Le bataillon de tendresse est composé de Zelda, Oana, Summer, Stella, Elfe et Athéna. Âgés de 4 mois à 2 ans et demi, ils passent de genoux en genoux en quête de chaleur partagée.

« Les clients peuvent consommer du thé, des jus de fruits, des boissons non alcoolisées et des gâteaux préparés par mes soins, précise Stéphanie Cavard. Les chats s’occupent quant à eux de vous donner le sourire et une pause dans le temps, une pause dans sa propre anxiété et loin de la morosité ambiante. »

Élisa Magreau-Davy et Mathilde De Mil, rayonnantes entrepreneuses de Lili et Mathou.
Élisa Magreau-Davy et Mathilde De Mil, rayonnantes entrepreneuses de Lili et Mathou. Photo par Nicolas Defay

Lili et Mathou trace son empreinte au Puy-en-Velay

Du côté de la Place de la Libération, c’est un second bar à chat qui fait sa toilette pour être fin prêt le lundi 27 novembre à 14 heures. Lili et Mathou, tenu par les dynamiques patronnes Élisa Magreau-Davy et Mathilde De Mil, a investi un large local occupé précédemment par un cabinet d’assurance à quelques encablures de la caserne des pompiers du Puy et du siège de la Communauté d’Agglomération.

Si bar à chat est-il, Lili et Mathou contient tout de même une nuance particulière par rapport à L’Atelier des chats. « Tous les chats avec nous proviennent de la SPA et sont proposés à l’adoption, partage Élisa Magreau-Davy. Pour l’instant, ils sont au nombre de quatre mais nous souhaiterions en accueillir sept au maximum ». L’espace compte 100 m² et proposera pas moins de 30 places assises pour d’intenses séances de câlins poilus.

Lili et Mathou, c'est par là ▼

Ouverture le 27 novembre à 14 heures. L’adresse exacte est le 23, boulevard Georges Sand au Puy-en-Velay.
Contact au 04 71 06 01 25 et lilietmathou@gmail.com
La page Facebook, c’est. Instagram, c’est ICI.

Une restauration au poil

Question restauration, les jeunes patronnes de 24 ans, toutes deux amies d’enfance, ont fait des semaines durant, le tour des producteurs locaux.

« C’était vraiment une forte volonté de servir aux clients des plats concoctés avec des produits issus de circuits courts, insiste Mathilde De Mil. Cette condition était non négociable. » Et cerise sur le « gato », le bar à chat sera ouvert 7 jours sur 7 avec de larges spectres horaires.

Peaky joue à chat perché sur les épaules de Mathilde De Mil.
Peaky joue à chat perché sur les épaules de Mathilde De Mil. Photo par Nicolas Defay

« C’est de la tendresse concentré. Il nous met le cerveau en pause »

À la question de savoir comment un chat peut dépoussiérer le gris de notre matière grise, Mathilde De Mil répond : « Ça a plein de vertus un chat ! C’est de la tendresse concentré. Pour se sentir mieux, il n’y a qu’à se poser, l’observer, jouer avec lui ou le caresser. Il a la capacité de nous faire prendre du temps pour notre bien-être. Il nous met le cerveau en pause ».

Très sensibles à la cause animale, les deux complices soulèvent un élément primordial de leur démarche. « À travers notre bar à chat, nous voulons essayer de sensibiliser les gens sur le bien-être animal, lance Élisa Magreau-Davy. D’informer les gens sur comment bien s’occuper d’un animal quel qu’il soit. Cette cause fait partie de l’ADN du projet et nous y tenons beaucoup ».

Élisa Magreau-Davy avec la fière dame Véga.
Élisa Magreau-Davy avec dame Véga. Photo par Nicolas Defay

Le jour de l’ouverture le 27 novembre, quatre chats seront aux aguets pour distiller douceur et ronrons. Véga, Peaky, Akaï et Gato seront aussi les premiers à chercher une famille d’accueil par le biais de Lili et Mathou.

« Un cocon de sécurité et d’amour enfin pour eux ! »

Quant à l’adoption éventuelle des chats, les patronnes rappellent : « Il est bien entendu hors de question que nous touchions quelque chose de financier suite à une adoption ! Et même si on nous le proposait, on refuserait catégoriquement ».

Elles terminent en ces mots : « La seule récompense qui s’avère bien plus précieuse que tout l’or de monde, pour nous, c’est que les chats trouvent une famille de cœur. Un cocon de sécurité et d’amour enfin pour eux ! »

Des tonnes de douceur se cachent dans cette petite chose.
Des tonnes de douceur se cachent dans cette petite chose. Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire