La pomme : véritable star à Chambeyrac

Par Laetitia Dubois dim 17/10/2021 - 17:00 , Mise à jour le 17/10/2021 à 17:00

"Une pomme par jour éloigne le médecin, pourvu que l'on vise bien", disait Winston Churchill. Ce week-end, les nombreux visiteurs ont eu l'embarras du choix pour rester en bonne santé. Entre la Golden, la Gala et la Granny ou encore leurs petites sœurs comme la Pink Lady ou la Jazz, la pomme était la reine de Chambeyrac. Plus qu'un fruit, la pomme a traversé l'humanité et les légendes depuis la nuit des temps.

Dieu lui avait bien dit de résister et pourtant Eve l'a croquée et les "pépins" sont arrivés. Cet épisode de la Genèse a suffi à octroyer à la pomme une sacrée réputation. Et pour la 23ème fois, elle était fêtée au milieu du village de Chambeyrac ce week-end, avec une quinzaine d'exposants et un vide grenier dimanche matin.

Belle à croquer, la pomme se trouve au pouvoir

La pomme : symbole de féminité et de pouvoir

Quelques chiffres

11,7 millions de tonnes de pommes ont été produites en Europe, principalement en Pologne, France et Italie pour l'année 2021
Avec 17,7% de parts de marché en volume, la pomme est le premier fruit acheté par les français devant la banane (15,5%) et l'orange (13,6%).

S'il faut trouver une cause à la réputation sulfureuse de la pomme, sans doute est-ce du côté de son apparence même qu'il faut chercher : aucun fruit ne sait parler comme elle de désir et d'amour. Il est vrai que d'Eve à Venus, de Pomone (déesse de l'agriculture) à Atalante en passant par Marie (souvent représentée avec l'enfant tenant une pomme), l'histoire de la pomme est étroitement liée à la femme. La femme, dont la pomme possède les rondeurs, la plénitude, la carnation douce et lisse.... sans parler de la chair, tendre et parfumée.

Toute une histoire de pomme

Loin des courbes féminines, les traditions veulent aussi que la pomme soit considérée comme le fruit mythique et mystique par excellence, symbole d'immortalité, de sagesse et de pouvoir suprême comme la pomme d'or qui, sous les empereurs romains, représentait le globe terrestre ou le soleil. Elle est également présente sur la statue équestre de Justinien à Constantinople, tenant dans la main un globe de cuivre doré surnommé "la pomme rouge" : c'est sur ce globe que les empereurs du Saint Empire romain mirent une croix, nouvel emblème du pouvoir jusqu'à Napoléon Ier. Plus récemment, c'est Jacques Chirac qui a été le représentant émérite de ce fruit à portée politique.

Pourquoi le logo d'Apple représente une pomme croquée ?

Ce serait un hommage à Alan Turing, mathématicien anglais, inventeur d'un ancêtre de l'ordinateur qui a permis de déchiffrer le code Enigma utilisé par les Nazis pendant la Guerre 39-45.
Cet exploit a donné un avantage définitif aux Alliés pour réussir le Débarquement et l'emporter.
Au lieu de le remercier, l'Angleterre le traîne en justice en 1952 car Turing était gay, orientation sexuelle réprimée à l'époque. Condamné à une castration chimique, il se suicide deux ans plus tard en croquant une pomme empoisonnée au cyanure, hommage morbide à Blanche Neige qu'il adorait.

La pomme dans tous ses états

Mais ce week-end à Chambeyrac, on ne philosophait pas sur ce fruit de saison. Beaucoup s'était déplacé afin de se préparer à l'hiver, muni de leurs cagettes garnies et de leur jus frais, pressé sur place grâce au grand pressoir hydraulique de Florian Itier, l'un des trois gros producteurs présents, les deux autres étant Granotier de Valfleury, près de Saint Chamond et "les jardins de Johanna" de Saint Vincent.

Le grand pressoir, installé à l'entrée de la foire peut débiter jusqu'à 1000 litres de jus à l'heure. Cette année, les villageois de Chambeyrac ont seulement récolté 400 Kg de pommes dans les vergers du village. Les bénévoles ont eu recours à 8 tonnes provenant d'un département limitrophe afin de satisfaire les nombreux badauds. D'ailleurs, dans l'attente de leur jus pressé, les visiteurs pouvaient se rassasier de beignets et de tartes aux pommes vendues par l'association de Chambeyrac.

Des bénévoles de tous âges

Durant ces deux journées, on pouvait apercevoir de jeunes garçons tirant de petites charrettes pleines de cageots remplis de pommes. Jeunes habitants de Chambeyrac, ils participent activement à l'organisation : "On emmène les pommes jusqu'aux coffres des voitures, on peut y mettre 3 grosses cagettes", précise Loric, 9 ans. "C'est la troisième année qu'on fait ces livraisons, les gens sont sympas et nous donnent souvent des pourboires", ajoute Flavio, 11 ans.

Loric et Flavio, jeunes livreurs de pommes Photo par Laetitia Dubois

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire