La CGT 43 et LICRA exigent le respect du droit de manifester ce samedi 7 janvier au Puy

ven 06/01/2023 - 15:30 , Mise à jour le 06/01/2023 à 15:30

Ce vendredi 6 janvier, en début d’après-midi, la préfecture de Haute-Loire a publié un arrêté d’interdiction de la manifestation prévue dans le centre-ville du Puy ce samedi 7 janvier 2023 à 16h, suite à l’appel lancé par le réseau antifasciste de Haute-Loire. Suite à cette interdiction, l’Union Départementale CGT de Haute-Loire et LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) Auvergne-Rhône-Alpes ont réagi via un communiqué. Ils exigent le respect du droit de manifester.

"L’Union Départementale CGT de Haute-Loire s’élève vigoureusement contre l’interdiction faite à ceux qui refusent la libre expression des ennemis de la liberté que sont les invités d’extrême droite à la librairie Arts Enracinés. En agissant ainsi, ils protègent les ennemis de la liberté, les racistes et les antisémites, c’est totalement inacceptable !", a affirmé l’Union Départementale CGT de Haute-Loire via un communiqué ce vendredi 6 janvier.

"La délégation de la Licra de Haute Loire tient à dénoncer l’interdiction de manifester qui a été prise à l’encontre des citoyens qui entendaient se réunir sur la voie publique ce samedi 7 janvier afin de dénoncer la réunion organisée pour donner la parole à des militants antisémites et négationnistes notoires. Nous attendont et veilleront à ce que cette mesure soit appliquée à l’encontre d’éventuels manifestants d’extrême droite. Nous rappelons que le droit de se rassembler pour manifester est une liberté fondamentale et le fait de dénoncer les agissements de personnes ou de groupes appelant à la violence , à des discriminations, à l’antisémitisme ou le racisme est un devoir civique", a communiqué la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés