Jonathan Lambert "J'ai deux passions le ménage et l'eau de Javel"

jeu 01/12/2022 - 16:21 , Mise à jour le 01/12/2022 à 16:21

Après "Perruques" puis "Looking for Kim"  il y a quatre ans, Jonathan Lambert était à nouveau sur les planches du Théâtre du Puy ce mardi 29 novembre avec un nouveau spectacle "Rodolphe" qui est son premier prénom. Un spectacle ou il rend aussi hommage à son père.

Un théâtre rempli aux trois quart venu voir l'humoriste qui arrive sur scène et déclare : "Je vise une bonne heure de rencontre entre vous et moi " et c'est parti pour une heure de sourires, rires (jaunes parfois) , piques en tout genre.
Jonathan Lambert a présenté son nouveau spectacle, son quatrième one-man-show depuis qu’il a commencé la scène en 2007.
"Rodolphe” qui est le titre du spectacle est aussi le premier prénom sur l’état civil de Jonathan Lambert  et l'humoriste insiste : Rodolphe Jonathan Lambert !

"Vous n'aviez qu'à faire des études"

Un décor on ne peut plus simple, une chaise et c'est tout " Alors voilà, je m’appelle Rodolphe Jonathan Lambert J'ai six ans et demi en années chien, s'il y a des vétérinaires dans la salle ce sera facile pour eux, pour les autres vous n'aviez qu'à faire des études. C'est cinq ans pour une tortue, neuf mois pour un hamster et trois semaines pour un fromage de chèvre. La durée de vie d’un fromage de chèvre étant de 6 semaines, trois semaines on est à mi-parcours. Je suis aussi désolant qu'un crottin de Chavignols sur un plateau... Voici donc mon histoire, l’histoire d’un homme à la moitié du chemin, l’histoire d’un produit en état de décomposition".

Une partie du public

Viennent ensuite sa passion pour le ménage "J'ai deux passions le ménage et l'eau de Javel" et le problème des cheveux et sa mère qui l'accompagnait chez le coiffeur "pas trop court... il faut dire que dans notre famille ça rappelle des souvenirs, la grand mère a été rasée à la libération..."
En racontant sa vie avec humour et cynisme, Jonathan Lambert a montré tout son talent dans l’autodérision avec ses yeux "marrons marécage" ou il excelle avec des envolées verbales. Il n'a pas oublié d'épingler les habitants du 16ème, ou certains artistes ou les politiques comme Eric Ciotti, Georges Tron ou Sylvia Pinel.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire