« J’ai deux gamins. Je vais disjoncter l’antenne. On veut vivre nous aussi »

Par Nicolas Defay jeu 18/08/2022 - 16:00 , Mise à jour le 18/08/2022 à 16:00

Un jour après la décision du Conseil d’État ordonnant à ne pas couper l’antenne 4G à Mazeyrat d’Allier, les éleveurs du Gaec du Coupet l’ont eux-même neutralisée. À bout de souffle, à bout de vie, ce geste de désespoir a été accompagné par une cinquantaine d’habitants et d’agriculteurs.

Vidéo en bas d'article

C’est une véritable bataille qui s’est jouée et se joue encore sur les hauteurs de Mazeyrat d’Allier. Bataille économique contre une bataille humaine. Puissants lobbys contre une simple famille. Pot en acier trempé contre un pot de terre cuite. Au bout de 13 mois ponctués de hauts et de bas, de pleurs et de souffles, d’interviews en interviews, d’audiences dans les tribunaux, 13 mois de cadavres, de vaches aveugles, de veaux prostrés, d’animaux à l’agonie...le geste de Frédéric Salgues, soutenu par ses proches, ses amis, ses voisins, ses confrères, résonne comme un véritable cri de désespoir, de colère et de survie.

L'affluence devant le relais soupçonné d'être à l'origine de l'hécatombe.
L'affluence devant le relais soupçonné d'être à l'origine de l'hécatombe. Photo par Nicolas Defay

« Ce n’est pas lui qui a coupé l’antenne, c’est nous tous ! »

Ce vendredi 18 août, au lendemain des conclusions du Conseil d’État qui casse l’ordonnance du 13 mai du tribunal administratif de Clermont-Ferrand, jugement qui exigeait l’arrêt de l’antenne 4G pour une durée de 2 mois à partir du 23 août, l’éleveur et père de famille a mis sur off le disjoncteur du relais. « Aujourd’hui, on en a tous ras-le-bol, lance-t-il, la voix tremblante, devant l’attroupement rassemblé devant lui. J’ai deux gamins. Je vais disjoncter l’antenne. Ça a assez duré ».

À coté du relais soupçonné d’être à l’origine des graves nuisances sur son cheptel, il ajoute simplement : « On veut vivre nous aussi ».

Quelques secondes se passent alors quand une personne intervient. « Je veux dire quelque chose ! C’est nous tous qui disjonctons l’antenne. C’est tout le monde qui disjoncte. On se met tous avec ! » Les gens présents grimpent alors le fossé pour entourer Frédéric Salgues et ajouter ainsi leur visage à l’action. « Ce n’est pas lui qui a coupé l’antenne, c’est nous tous !, insiste l’un deux. Nous sommes tous avec lui ! »

« On a tout perdu. On ne peut plus tenir. Financièrement, c’est catastrophique. Moralement, on en peut plus. Faire vivre ça à nos enfants, c’est juste horrible. Là, on va la couper nous-même et on attendra que quelqu’un vienne voir ». Géraldine Salgues

Présents, les gendarmes ne se sont pas opposés à l'intervention sur le disjoncteur.
Présents, les gendarmes ne se sont pas opposés à l'intervention sur le disjoncteur. Photo par Nicolas Defay

Les opérateurs téléphoniques et le gouvernement, grands gagnants

Dans 5 jours, l’antenne devait être arrêtée par une décision de justice datée du 23 mai pour vérifier si oui ou non elle était la cause du mal. Le 10 août, après que les 4 opérateurs téléphoniques aient fait appel de cette ordonnance, le rapporteur public s’est opposé à l’arrêt des émissions, stipulant une erreur de procédure judiciaire. Le 17 août, le couperet tombe. Le Conseil d’État suit l’analyse du rapporteur public. Les 4 opérateurs, ainsi que le Ministre de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire, ont alors gain de cause.

« Mis à part un impact financier, je ne vois pas pourquoi ils s’y opposent tant »

« On laisse mourir des vaches, on laisse mourir une famille et tout le monde s’en fout, souffle Géraldine Salgues. Le tribunal administratif était de notre côté car ils avaient pris conscience d’un réel soucis. Les quatre opérateurs ne veulent pas couper l’antenne alors que le réseau marchait très bien avant qu’ils l’installent. Mis à part un impact financier, je ne vois pas pourquoi ils s’y opposent tant ».

Elle ajoute : « Quand elle est coupée pour maintenance, les vaches vont nettement mieux. Elles vont manger au cornadis, elles boivent, elles se chamaillent. Elles retrouvent un comportement normal ».

« Mon avenir ? Je l’envisage au jour le jour. Je ne peux plus me projeter maintenant. Je n’ai même pas les mots pour décrire ce qui nous arrive. Pour moi, arrêter l’antenne de force est la dernière solution ». Nathan Salgues

Une vingtaine de vaches et 30 veaux sont morts de façon inexpliquée en un an.
Une vingtaine de vaches et 30 veaux sont morts de façon inexpliquée en un an. Photo par Nicolas Defay

« Regardez comment elles vont à présent ! Regardez comment elles vivent ! »

« J’ai eu mon bac cette année et j’en suis fier, partage Nathan Salgues, l’un des deux enfants de la famille. Mais j’avais l’objectif de m’installer ici. À présent c’est compromis. Le plus dur c’est que nous sommes persuadés que c’est l’antenne le problème. Et les opérateurs téléphoniques savent très bien pourquoi ils ne veulent pas la couper. Parce qu’ils auront d’autres problèmes ailleurs ».

Si les animaux restaient effectivement serrés contre les parois de la ferme avant que l’opération ne soit effectuée, les bêtes ont semblé reprendre consistance aussitôt le relais neutralisé. « Regardez comment elles vont à présent !, montre Géraldine Salgues. Regardez comment elles vivent ! Elles se sont toutes approchées des barrières, chose qu’elles ne font jamais quand l’antenne est en marche ».

« Depuis le début de cette affaire, force est de constater que malgré tous les efforts de chacun, malgré avoir interpellé le Préfet, le Ministre du numérique, le Ministre de l’économie, tous témoignent d’un profond déni sur le sujet. » Claude Font, FDSEA

Frédéric Salgues devant les caméras. Les médias nationaux se penchent sur l'affaire.
Frédéric Salgues devant les caméras. Les médias nationaux se penchent sur l'affaire. Photo par Nicolas Defay

« Si on ne cautionne pas le geste, nous le comprenons »

Claude Font, président de la FDSEA, est aussi sur place avec la Directrice du syndicat Anne Rogues et Nicolas Merle, Président des Jeunes Agriculteurs. « Nous sommes là pour défendre et accompagner les éleveurs du Gaec du Coupet, s’exprime-t-il. Si on ne cautionne pas le geste, nous le comprenons. »

Il termine en ces mots : « Et qu’on ne me parle pas du Bien Être Animal ! Le Gaec du Coupet subit des pertes innombrables sûrement dues au dysfonctionnement de l’antenne. Nous ne sommes pas contre le déploiement des relais. Mais ce que nous voulions savoir tout simplement et de façon légale c’était si, oui ou non, l’antenne était incriminée dans les nuisances à l’œuvre dans ce Gaec en très grave souffrance ! »

Vidéo ci-dessous ▼

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

21 commentaires

j.

dim 21/08/2022 - 23:29

Pour les personnes qui veulent approfondir la question ondes et santé :

Le livre noir des ondes - Pr Belpomme et autres - Ed.Marco Pietteur

La pollution électromagnétique - Santé, Législation, Protection dans l'Habitat - ouvrage collectif - Ed. Terre Vivante

Plaquette Chambre Agri- EDF - GPSE de 2003 : Mieux connaître les risques des courants électriques parasites dans les exploitations d'élevage : https://chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/National/002_inst-site-chambres/pages/exploitation_agri/6_plaquette_GPSE.pdf

Plaquette CNIEL-Institut de l'élevage sur les courants électriques parasites en élevage laitier

Jacques ADAM, correspondant local 43-63 PRIARTEM

pa

dim 21/08/2022 - 20:22

Moi je propose à  'du' de faire son expérience une autre fois en allant voir ces agriculteurs avant et après une coupure... Je pense qu'il va vite comprendre pourquoi les opérateurs ne veulent pas faire ce test officiellement.

od

dim 21/08/2022 - 12:32

Je m'adresse à "du" en lui disant que son attitude très pro Antenne 4G contre la vie de la famille Salgues et de son cheptel ne sont pas compréhensibles ! a qui profite ce genre d'attitude ? Pourquoi seriez-vous hostile à ce que cette antenne soit déconnectée quelques temps pour vérifier sa nocivité ou pas ????? vous êtes la seule personne à crier au complot alors que tous les lecteurs que nous sommes nous insurgeons pour défendre cette famille d'agriculteurs en demandant une déconnexion de l'antenne le temps d'étudier la santé animale de ce cheptel. Qui êtes-vous pour être aussi favorable à cette antenne ??? passez plutôt votre énergie à faire des dictées pour corriger votre orthographe !!!! ce sera plus intelligent....

du

sam 20/08/2022 - 09:48

Citoyennes et Citoyens inquiets de l'intérêt général, ne craignaient rien. Je me suis rendu sur place et j'ai réarmé il y a dix minutes ce malheureux petit compteur Linky victime de la vindicte complotiste. Ne le dites pas aux vaches et aux mouches, elles ne se sont aperçu de rien.

he

sam 20/08/2022 - 09:23

d'autant plus que c'était bien un test préconisé par l'expert nommé par le Tribunal et en aucun une mesure définitive. Cette interruption momentanée aurait permis d'avoir une idée de l'effet de ces antennes sur la santé. Les opérateurs ont-ils peur des résultats ?  

dj

ven 19/08/2022 - 23:53

Bravo. On souhaiterait plus d'éthique de la part du Conseil d'État. 50 animaux morts, une famille détruite... est-ce si difficile de faire un test de coupure de l'antenne et au pire deplacer celle-ci ? Les opérateurs sont-ils si pauvres ? On va nous répondre zones blanches, rentabilité, appel d'air... oui, il est plus aisé de condamner une famille et tuer des bêtes ...que de lever le petit doigt. C'est désolant. 

he

ven 19/08/2022 - 18:57

Comme toute nouvelle technologie la 4g et maintenant la 5g sont objets de fantasmes et de délires complotistes…tout est parti de Thomas Cowan, médecin américain adepte de la « philosophie » des anthroposophes et chantre des antivax américains ! L’Anthroposophie, ce mouvement proche de l’extrême droite déclare effectivement que n’importe quel organisme soumis à des ondes électromagnétiques est immédiatement empoisonné ! Stop à la pensée magique et aux idéologies New Age ! Il y a bien d’autres raisons, si la 4g et la 5 g doivent être critiquées , et c’est la cas, ce n’est pas en leur imputant tout et n’importe quoi ! 

od

ven 19/08/2022 - 09:58

En tout état de cause, les agriculteurs ont eu oh combien raison de neutraliser cette antenne ! Puisque la préfecture qui devait faire appliquer la décision de justice de débrancher cete antenne 2 mois n a pas fait appliquer cette décision, pourquoi nous, citoyens, obeirions-nous à toute décision publique ???? Moi, j ai d'abord été sidéré par cela !!! Puis, maintenant,  devant l injustice de cette situation et la dictature des opérateurs téléphoniques sur le fonctionnement de la France, je dis "bravo et défendez-vous" et pourtant, je ne remplis pas les commentaires d'articles en contestant tout.... pour que je m'insurge, il en a fallu...

de

ven 19/08/2022 - 09:46

Pas simple, cette affaire!

On sait, qu'entre la santé publique et un chiffre d'affaire, de quelle côté penchera la balance.

On peut regarder l'histoire récente de différents scandales sanitaires : il a toujours fallu des morts pour qu'enfin il se prenne la bonne décision.

On remarquera aussi le silence assourdissant de nos bons élus qui nous soutiennent et nous représentent. :-)

Bon courage à cette famille dans le désarroi .

 

pe

ven 19/08/2022 - 09:39

Zoomdici relate les événements avec humanité, les faits sont vrais et vérifiés, le récit est humain, c'est ce qu'on demande aux journalistes, qui ne sont pas des robots.
Si l'antenne a de telles répercussions sur les vaches, des mammifères avec lesquels nous avons beaucoup de points communs, il parait primordial que ces agriculteurs puissent le prouver. Disjoncter l'antenne quelques mois, ou faire disjoncter des travailleurs de la terre, des paysans qui prennent soin de leurs bêtes et font vivre ainsi leurs familles sur plusieurs générations ... voici le dilemme. Ils ont eu beaucoup de courage, ils ont tout mon soutien et mon admiration.

ru

ven 19/08/2022 - 09:21

Il y a des moments où la désobéissance civile est un devoir. Soutien aux agriculteurs et au collectif d'habitants

pe

ven 19/08/2022 - 09:06

Ce qui est ennuyeux dans cette affaire c'est que la décision de suspension ait été cassée pour un vice de procédure, donc il faut reprendre tout à zéro ou presque.

Une fois l'affaire définitivement tranchée il conviendra de respecter les décisions que ce soit pour les opérateurs ou pour les agriculteurs et ce n'est pas à chacun de faire "sa loi" bien évidemment et de l'appliquer comme bon lui semble.  

od

jeu 18/08/2022 - 23:06

Moi qui n'ai jamais rien contesté depuis plus de 25 ans que je suis majeur, je soutiens cette famille d agriculteurs ! Bravo pour votre courage, merci à Zoom de suivre très objectivement cette situation et comme d autres, je me lamente devant le silence de nos élus locaux ???? M. Duplomb, M. Wauquiez, Mme Petit sont en vacances ??? Et nos députés ???? Il fait relayer toutes les réactions à M. Lemaire ... bcp de décisions sont prises par les conseillers de ces gens là..... et "du", vous nous fatiguez !!! Vous êtes un représentant local d orange ? Courage à la famille Salgues.. s il faut faire une manifestation, je ferai la 1ere de ma vie....

pa

jeu 18/08/2022 - 20:42

Merci à zoom 43 de suivre cette affaire, les enjeux des opérateurs sont énormes, j'espère que les forces de l'ordre n'auront pas de blâme. Un appuis politique (L.W.) voir ultra médiatique du genre 'cash investigation ' serait courageux face aux armées d'avocats et de juristes des opérateurs.

la

jeu 18/08/2022 - 20:33

On parle de la vie de plusieurs personnes qui sont à bout, on parle du bien être animal.

C'est quand même grave! Même très grave! 

On donne la légion d'honneur à une personne qui en sauve une autre par un acte héroïque ! 

Si notre état, qui doit protéger tous ces concitoyens et les opérateurs ne font rien on va leur de décerner la légion d'horreur !!

jo

jeu 18/08/2022 - 19:49

Une décision de justice a était rendu' pourquoi l état si opposé .Ou l indépendance de la justice dans cette république bananiere

du

jeu 18/08/2022 - 18:50

En publiant cet article zoomdici se rend coupable de complicité avec une organisation corporatiste, la FDSEA. Celle-ci interrompt le fonctionnement d'une antenne de téléphonie qui est d'intérêt public et le revendique. La frontière entre le journalisme et la propagande est ténue mais doit toujours être respectée. Relayer aveuglément et sans aucun recul critique les thèses les plus absurdes pour justifier des comportements contraire au Droit et au bon sens ne permettra pas trouver une explication rationnelle au Mal Être Animal dont souffre cette exploitation. Approuver la désobéissance civile à une décision de justice, c'est mettre en danger la cohésion sociale, provoquer la haine et les dégradations qui se produiront inévitablement à court terme sur d'autres antennes.

j.

jeu 18/08/2022 - 18:41

Merci pour votre VRAI travail de journalistes concernant cette affaire !

Je me permets de donner à vos lecteurs une bibliographique de référence en matière de droit et d'ondes électromagnétiques, car nous sommes aujourd'hui confrontés à un problème de santé environnementale, concernant le déploiement de nouvelles technologies (la 5G a été déployée sans études d'impact environnementale et sans étude d'impact santé). Mais quand des associations comme PRIARTEM et AGIR pour l'environnement ont saisi le Conseil d'Etat sur l'attribution des fréquences il a mis 1 an pour répondre et nous a donné tort !   https://boutique.lexisnexis.fr/10255-la-regulation-des-ondes-electromagnetiques/         Jacques ADAM correspondant Priartem 63-43.             

mi

jeu 18/08/2022 - 18:30

hm - 18/08/2022 - 18h27. EXCELLENTE INITIATIVE, je ne suis pas du milieu agricole mais j'approuve à mille pour cette décision commune. C'est la plus JUSTE justice. La solidarité agricole contre l'injustice. BRAVO à vous tous, TENEZ BON.   

mi

jeu 18/08/2022 - 18:30

BRAVO !!! Aussi pour la gendarmerie Maintenant il faut que les journaux locaux portent l'affaire aux médias national Ecrire au Député et à Mr Wauquiez

fa

jeu 18/08/2022 - 17:59

Tout mon soutient a cette famille.Ne peut-on pas arreter la 4G pour essayer de trouver des solutions.Une periode sans 4G c'est pas la mer a boire. Que font nos élus locaux? Ce silence est ahurissant