Insolite : Issoire accueille le 1er terrain d'Urban tennis d'Auvergne

Par Nathalie Piendel , Mise à jour le 16/05/2024 à 12:00

Issoire a été choisie par la Fédération française de tennis (FFT) pour accueillir un terrain permanent d'Urban tennis. C'est une première dans la région auvergnate. 

L'Urban tennis, "tennis urbain", mais qu'est-ce que c'est ? C'est un concept sorti du chapeau de la Fédération française de tennis en 2022, qui souhaitait faire le lien entre la rue et le club de tennis, et rendre cette pratique accessible au plus grand nombre.

Le principe est de dessiner un terrain (6m par 12m) dans des espaces qui s'y prêtent, avec pour support, le mobilier urbain existant (sol, murs, murets). 

Issoire baptise le concept en Auvergne

La Fédération installe des terrains permanents d’Urban tennis dans toute la France et le premier-né en Auvergne est à Issoire, sur l'esplanade du gymnase Murat, entre le collège Verrière et le Lycée Murat, face au complexe sportif Albert Buisson et non loin du gymnase Laura Flessel. Un bel entourage donc, de jeunesse et de sportifs, pour ce nouveau venu, très attendu. 

C'est l'artiste peintre et graffeur Motte (de son vrai nom Mathieu Bonnet) qui a réalisé le design de cet Urban tennis. Le terrain a été inauguré ce mardi 14 mai, par les jeunes de l'USI Tennis qui l'ont testé en échangeant quelques balles.

Le Maire d'Issoire, Bertrand Barraud, s'est également prêté au jeu de la balle, de l'immanquable coupage de ruban et des discours, entouré notamment d'Hélène Hargitai, Sous-Préfète d'Issoire, et du Président de l'USI Tennis Jean-Damien Monghal, des adjoints à la culture et au sport et de l'artiste Motte.

"On a souvent tendance à opposer culture et sport dans notre pays. Ici, on a associé les deux" Bertrand Barraud, Maire d'Issoire

"On a souvent tendance à opposer culture et sport dans notre pays. Ici, on a associé les deux", se félicite le Maire, remerciant l'artiste Motte qui a répondu très rapidement à la proposition, et qui a profité de quelques jours d'accalmie entre les gouttes pour réaliser cette œuvre. 

Un projet financé par la "fédé"

"Ce projet a été entièrement financé par la Fédération française de Tennis. Nous avons simplement fourni le filet et fait un peu de nettoyage avant le passage de l'artiste", précise le Maire qui évoque également l'idée que les collégiens et lycéens puissent bénéficier d'un stock de raquettes, à emprunter à l'accueil de leurs établissements respectifs. 

Le sport au cœur des investissements et animations

Cette inauguration a permis de remettre un coup de projecteur sur les projets et événements sportifs de la Ville, notamment la retransmission de la cérémonie d'ouverture des JO le vendredi 26 juillet, en direct, sur la place de la République, à l'occasion d'un Vendred'Issoire*.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, c'est un rendez-vous un peu incontournable du centre-ville, avec un marché nocturne sur les boulevards, des terrasses et buvettes, en veux-tu, en voilà, des concerts gratuits et des soirées à thème, et ce, tous les vendredis soir en juillet et août. 

Mais également, l'organisation d'une journée spécifique pour que les écoliers issoiriens puissent tester tous les sports, à l'image de ce qui se fait déjà chaque année le 1ᵉʳ mai avec les associations issoiriennes pour les élèves en particulier. Ce sera le 2 juillet.

Au niveau des infrastructures, le Maire rappelle la construction d'une salle multisport à côté du boulodrome regroupant le centre d'entraînement du rugby, la gymnastique, les sports de combat et le cyclisme. "Les premiers coups de pelle auront lieu juste après les JO", précise-t-il, ainsi que la réfection de la piste d'athlétisme, prévue en 2025.  

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire