Il ne veut pas voir d'avocat et souhaite aller directement en prison

mer 07/04/2021 - 14:45 , Mise à jour le 08/04/2021 à 04:00

Le 31 mars, les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) ont procédé au contrôle de trois individus impasse Waldeck Boudignon au Puy-en-Velay. Parmi eux, un Mahorais recherché par la sûreté urbaine pour trois ordres d’écrou.

L’homme en question est né en 1991 à Mamoudzou (Mayotte). Il a été interpelé et placé en rétention judiciaire. Dans le local de rétention, il s'est mis à dégrader le lieu en portant des coups de pieds sur les murs en placoplâtre. D'après le rapport de police, il insistait pour ne pas voir d’avocat (comme il en avait le droit) et désirait être conduit directement en prison.

Dans ces conditions, les autorités judiciaires ont décidé d’accéder très rapidement à sa requête. Le magistrat de permanence a donc ordonné son transfert à la maison d’arrêt du Puy pour une peine totale de 18 mois d’emprisonnement. Les motifs ? Une affaire de violence avec usage ou menace d’une arme suivie d’incapacité supérieure à 8 jours (10 mois), une destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes (2 mois) et une autre affaire de violence avec usage ou menace d’une arme suivie d’incapacité supérieure à 8 jours (6 mois).

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés