Espaly en Coupe de France : "on sait que c'est un rêve, mais il peut se prolonger"

ven 13/11/2015 - 12:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Fréjus Saint-Raphaël est une équipe de National, soit quatre niveaux au-dessus d'Espaly-Saint-Marcel, pensionnaire de DHR.
Pas question pour autant de prendre le petit poucet de la compétition à la légère pour le club professionnel, qui arrive ce soirt au Puy et logera à l'hôtel juste à côté du stade.
"S'ils viennent dès la veille, c'est qu'ils nous prennent au sérieux", analyse le Président du cub espaviot Christian Perbet, "car une équipe de Nationale peut espérer aller très loin dans cette compétition, pour eux c'est certainement un bon tirage de jouer une DHR, à nous de leur prouver le contraire".

Tifos, banderolles et près de 2 000 personnes attendues
Pour cette rencontre particulière, près de 2 000 spectateurs sont attendus, pour une belle fête du football. "Nos bénévoles sont très engagés et réalisent un travail formidable", souligne Christian Perbet, surtout que pour ce septième tour de la Coupe de France, il y a un cahier des charges très précis, qui a notamment contraint les rouge et noir à descendre jusqu'au stade Massot pour cette rencontre (le stade du Viouzou n'étant pas homolgué pour accueillir ce type de manifestation). "L'objectif est d'avoir une superbe ambiance, avec des tribunes rouge et noire, et pas que des spectateurs de notre club", observe-t-il. En effet, pour ce grand moment à vivre, aussi bien pour les joueurs que pour les supporters, des tifos et banderoles ont été concoctés afin d'assurer le meilleur accueil possible aux 22 acteurs.

----Revers de la médaille
Les Espaviots cumulent les matchs de retard en championnat en passant les tours de Coupe de France. "Depuis trois ans c'est ainsi, on a l'habitude, le hic c'est qu'on ne sait pas encore quand on va rattraper ces matchs. Ce n'est pas d'actualité mais oui, si on gagne tous nos matchs de retard, alors on sera bien placés pour la montée en DH", observe le Président du club d'Espaly.-----"On oscille entre le coeur et la raison"
Certes Espaly évolue à quatre étages en-dessous, mais elle a la dynamique avec elle puisque cette saison, les rouge et noir comptent onze victoires en onze rencontres. De plus, ce match arrive "au bon moment" selon le Président, "on est au complet avec seulement un suspendu, on a tout un club a l'unisson, il devrait faire beau et le groupe est sûr de lui, de ses capacités et il va donner tout ce qu'il a".
De l'autre côté, Fréjus n'est que 15ème de National, avec un bilan de deux victoires, cinq nuls et cinq défaites en championnat, seize buts encaissés pour huit marqués. "On respecte évidemment notre adversaire mais on ne part battus d'avance, on entre sur le terrain pour gagner, on oscille entre le coeur et la raison, on sait que c'est un rêve, mais qu'il peut se prolonger", ajoute le Président espaviot.

"Une séance de pénaltys" ce vendredi en guise d'apéritif
Côté terrain en revanche, on a essayé de ne "rien changer à nos habitudes", à savoir trois entraînements hebdomadaires, mais petite particularité tout de même : la traditionnelle mise en place du vendredi soir aura lieu à Massot (au lieu de la faire à Espaly), histoire de s'imprégner et de se mettre dans le bain.
Le but sera de bien travailler tactiquement afin d'être en place samedi. Les phases arrêtées seront également peaufinées. "Et forcément, il y aura une séance de pénaltys", conclut Christian Perbet dans un rire enthousiaste.

Maxime Pitavy

  • Infos pratiques
    FC Espaly - Etoile Fréjus Saint-Raphaël,
    7e tour de Coupe de France,
    Samedi à 18 heures au stade Charles-Massot du Puy-en-Velay
    Entrée : 5 euros.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire