Elections : "pire que voter contre un candidat, on ne vote plus"

Par AP dim 27/06/2021 - 13:21 , Mise à jour le 27/06/2021 à 13:21

A quelques heures du terme du second tour des élections départementales et régionales de ce dimanche, la rédaction de Zoomdici a souhaité connaître l'avis des citoyens. Au programme, professions de foi, niveau d'abstention et vote par correspondance ou internet.

Avez-vous reçu toutes les professions de foi ?

  • Barbara A, 55 ans : "On a bien reçu toutes les professions de foi dans nos boîtes aux lettres."
     
  • Marc, 32 ans : "J'ai bien reçu les professions de foi, avec ma compagne."
     
  • Hervé, 58 ans : "J'en sais rien et pour vous dire, ça ne m'intéresse pas, je n'ai pas prévu de voter."

Si deux sondés sur trois semblent bien avoir reçu leurs professions de foi, d'autres accusent le coup de ne pas avoir tout reçu et appellent à la vigilance, compte-tenu des "cafouillages" survenus lors du 1er tour. Parmi les mails envoyés à notre rédaction, un habitant de l'agglomération du Puy explique : 

"Sur l'agglomération du Puy 43, plusieurs futurs électeurs, dont je fais partie, ont reçu la propagande électorale distribuée par Adrexo, avec la profession de foi, mais sans le bulletin de vote Grébert [la liste des noms des candidats après fusion, Ndlr]. Certains électeurs, qui préparent leur bulletin à la maison, peu au fait du règlement électoral, risquent de mettre dans l'enveloppe la profession de foi, ce qui annule leur suffrage. Au moment du dépouillement il faudra demander au président du bureau de vote de bien comptabiliser à part ce type d'erreur.

Que pensez-vous du fort niveau d'abstention lors de ces élections ?

  • Barbara : "C'est un peu dramatique, mais bon, en même temps, peut-être que les gens en ont marre. Il y avait peut-être trop de candidats, trop de listes et ceux qui se sont abstenus n'y comprennent plus rien. Mais j'ai voté moi."
     
  • Marc : "Je ne suis pas surpris de ce niveau d'abstention. On ne fait que nous mentir depuis des années. Que ce soit au niveau des présidentielles, des régionales ou des départementales, j'ai l'impression qu'on choisit de voter non pas pour le candidat ou la liste qui nous plait, mais plutôt contre celle qui ne nous plait pas. Et là, pire que voter contre, on ne vote plus. Ça résume bien la perte de croyances des gens en la politique française".
     
  • Hervé : "Je suis bien placé pour en parler, puisque je rentre dans les clous. Franchement, à quoi ça sert de voter pour ces élections ? Encore, pour les présidentielles, je dis pas. Mais si on prend les régionales par exemple, depuis la fusion des Régions, je n'y comprends plus rien. Vous avez vu la taille de notre Région maintenant ? Mettre l'Auvergne et la Rhône-Alpes ensemble, c'était déjà une belle connerie, chacun de ces territoires est bien différent. Et pour les départementales, je m'en contre fiche, je ne men sens pas concerné."

On parle dans les médias d'une modernisation du vote, en le proposant par correspondance et/ou par Internet. Qu'en pensez-vous ?

  • Barbara : "J'en ai entendu parler à la radio qu'ils aimeraient mettre ça en place. Est-ce que ça changerait les choses ? Peut-être, je ne sais pas vraiment."
     
  • Marc : "Je n'étais pas au courant, mais je trouve ça inquiétant si un tel process se met en place. Autant, le principe de correspondance, j'attends de voir, mais je reste méfiant. Par contre, via internet ? Sûrement pas. Vous imaginez toutes les possibilités de piratage, de fausses identités. Sincèrement, si on valide la possibilité de voter par Internet, je suis certain que les votes seront biaisés."
     
  • Hervé : "Oui, j'en ai vaguement entendu parler. Encore un nouveau moyen de trafiquer les votes, c'est dingue. Je préfère pas me prononcer plus sur la question, je risquerais d'être méchant."

Axel Poulain

Vous aimerez aussi