Distribution des professions de foi : Adrexo surveillé de près

Par A.Wa mer 23/06/2021 - 07:12 , Mise à jour le 24/06/2021 à 04:00

Après le fiasco du premier tour, la distribution des professions de foi dans les boîtes aux lettres se fera sous haute surveillance d’ici le second tour des régionales et des départementales ce dimanche 27 juin.

Après des manquements constatés aussi en Haute-Loire, le préfet a contacté la responsable locale de la société Adrexo qui a obtenu ce marché public en Auvergne Rhône-Alpes et d'autres régions.
Elle s’est engagée à revoir son organisation.
Pour s’en assurer, la préfecture supervise systématiquement, depuis hier, la mise sous pli grâce à un agent détaché sur les lieux.
Pour la distribution, une cellule opérationnelle de suivi a été créée.
Tout citoyen remarquant des anomalies est invité à contacter sa mairie. Il est conseillé de vérifier son courrier jusqu’à dimanche inclus.

> Le communiqué de la préfecture ce mardi 22 juin :

"A l’occasion du 1er tour des élections départementales et régionales, il a été constaté à divers endroits du territoire des difficultés relatives à la distribution de la propagande électorale qui doit être assurée, dans le cadre d’un marché national par la société ADREXO.
Pour répondre à ces problématiques et répondre aux enjeux de distribution pour le second tour de ces élections, le préfet de la Haute-Loire s’est entretenu ce jour avec la responsable locale de cette société qui s’est engagée à revoir son organisation pour répondre aux exigences qui lui sont imposées.
En conséquence, la préfecture va, dès aujourd’hui et les jours à venir, assurer une supervision effective et systématique de la mise sous pli en détachant un agent sur les lieux où sont organisées ces opérations pour en vérifier la qualité.
Le préfet a installé une cellule opérationnelle de suivi de la distribution de la propagande électorale sur le ressort départemental, en lien direct avec ADREXO et tous les acteurs concernés.
Si des citoyens constatent des manquements ou des erreurs de distribution, ils sont invités à en faire part à leur mairie qui dispose d’une voie de remontée de l’information directement auprès de la préfecture qui se chargera ensuite d’étudier la manière la plus adéquate de corriger ces situations.
Il est par ailleurs recommandé aux électeurs de relever le contenu de leurs boites aux lettres jusqu’à dimanche inclus
."

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés