Coupures d'électricité cet hiver : le secteur agricole inquiet

Par RSi dim 27/11/2022 - 06:00 , Mise à jour le 27/11/2022 à 06:00

L'hiver sera-t-il doux ou rude ? Telle est la question que de bon nombre d'entre nous nous posons. Cette donnée météorologique devrait avoir un impact fort sur les éventuelles coupures d'électricité annoncées. Des coupures qui inquiètent notamment le secteur agricole. 

" On va tout faire pour que l'agriculture fasse partie des secteurs préservés", espère vivement Yannick Fialip, président de la Chambre d'Agriculture de la Haute-Loire. Depuis le début de l'automne, RTE gestionnaire du réseau de transport d'électricité et EDF alertent sur de potentielles coupures d'électricité cet hiver en raison de plusieurs facteurs notamment du manque de production d'énergie nucléaire en France. 

"C'est dommageable qu'on soit arrivés à cette situation" 

Pour l'heure aucune certitude quant à ces coupures de courant sur le territoire français. Tout dépendra des températures hivernales. Le président de la Chambre d'Agriculture du département souhaite toutefois s'assurer que l'activité des agriculteurs et éleveurs altiligériens ne soit pas impactée. "On utilise de l'électricité au quotidien. On en a besoin pour produire mais aussi pour transformer nos produits. Je pense notamment à la production laitière. Les traites de vaches ont lieu matin et soir. C'est difficile de le faire à des moments différents de la journée", déplore-t-il. Cet agriculteur souhaite trouver des solutions afin d'éviter la perte de produits locaux qui pourrait ensuite avoir des répercussions sur la commercialisation. 

"Nous pourrions avoir un mur alimentaire" Y.Fialip Président de la Chambre d'Agriculture de Haute-Loire 

"On dit souvent aujourd'hui qu'on a un mur énergétique devant nous mais si on ne fait pas attention nous pourrions avoir un mur alimentaire avec des ruptures d'approvisionnement de la chaîne alimentaire", alerte le président de la Chambre d'Agriculture. Ce dernier espère travailler de concert avec la Préfecture de Haute-Loire pour faire en sorte que le secteur agricole soit prioritaire et ne soit pas concerné par ces éventuelles coupures d'électricité. 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés