Tous

Costaros

Costaros : l'ancienne décharge de nouveau enfouie

jeu 13/12/2018 - 13:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Tandis que le nettoyage des bords de la Bèthe par des travailleurs en insertion est en cours de finalisation, c'est désormais vers l'ancienne décharge que tous les regards sont tournés. La réhabilitation de cette dernière constitue l'ultime étape de ce grand chantier engagé le 12 novembre 2018. Plusieurs scénarios avaient été envisagés dont l'évacuation totale des déchets qui jusqu'à ce mardi 13 juin 2017 étaient enfouis depuis plus de 30 ans. Une opération évaluée à 1,5 millions d'euros et donc bien trop onéreuse pour la commune financièrement soutenue par l’État, la Région, le Département et l’Association des maires de France à hauteur de 565 136 euros. Cette enveloppe n'est pas exclusivement dédiée à l'ancienne décharge car Costaros a également dû essuyer de gros dégâts sur la voirie communale.
Les travaux débuteront au plus tard en mai
L'option retenue, en accord avec les services de l'Environnement, est donc l'enfouissement des déchets. "Les monstres de feraille (machines à laver et autres appareils électroménagers, Ndlr) ainsi que les plaques d'amiante encore présentes au niveau de la décharge, seront enlevés au préalable, précise Pierre Gibert, le maire de Costaros. Un déversoir d'orage important sera réalisé pour éviter que le phénomène de juin 2017 ne se reproduise." Les travaux cette fois-ci sont estimés à environ 400 000 euros dont 20% seront à la charge de la commune. "Nous lancerons les consultations d'entreprises en début d'année et espérons pouvoir commencer les travaux entre la fin du premier et le début du deuxième trimestre", prévoit le maire.
70 m3 de déchets ramassés le long de la Bèthe
Pierre Gibert a tenu à remercier les salariés de cinq chantiers d'insertion de la Haute-Loire* "qui ont réalisé un travail formidable." À ce jour et tandis que le nettoyage de la Bèthe est en cours de finalisation, ils ont ramassé 70m3 de déchets récupérés par l'entreprise Vacher à Polignac en charge du tri en vue du recyclage.
Stéphanie Marin

* Le SICALA (Syndicat InterCommunal d'Aménagement de la Loire et de ses Affluents), RISIE, l'association des usagers de la Maison Pour Tous de Brives-Charensac, Meygalit, Meygal Insertion Travail à Saint-Julien-Chapteuil, les Ateliers de la Bruyère à Saugues, Vers l'Insertion par l'Activité et le Centre communal d'Action Sociale du Puy-en-Velay.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire