CFA : Le Puy-Foot refroidit Grenoble

jeu 22/12/2016 - 01:20 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Les hommes de Roland Vieira ont joué un sacré tour à leurs adversaires, samedi 21 décembre (18 heures), au stade Massot. Menés (0-1) par des Grenoblois un peu suffisants et réduits à dix en toute fin de partie, les Ponots sont parvenus à revenir au score pendant le temps additionnel.

Chaude ambiance
La rencontre s’est déroulée devant près d’un millier de spectateurs et dans une chaude ambiance, malgré le froid, en partie du fait de la présence d’un « kop » grenoblois assez fourni. Très en voix, les supporters adverses, et visiblement pressés que leur équipe grimpe vers les élites. Mais Le Puy-Foot n’est pas disposé à faciliter la tâche de ce rival.

Le Puy-Foot plus que jamais leader
Le club reste donc invaincu et conserve son fauteuil de leader, avec quatre confortables points d’avance sur leur adversaire du jour, qui s’est même fait chiper la place de dauphin, au goal-average, par Villefranche victorieux à Mont-d’Or Azergues (0-2).
La première période a vite montré un net avantage des Isérois, en termes d’agressivité, ils pressent très haut et harcèlent le porteur du ballon.

Grenoble survole la première mi-temps...
Djabour et les siens n’ont que quelques miettes à grapiller, mais la présence physique et athlétique des Grenoblois est telle que les pensionnaires de Massot ne peuvent que tenter des choses compliquées et sans danger pour le gardien adverse.
Après avoir réussi à bien mettre leur chape de plomb sur la rencontre, les visiteurs se projettent quant à eux rapidement vers l’avant et après plusieurs avertissements plutôt chauds pour la défense ponote, Gherardi a ouvert le score (0-1, 41e) d’une belle frappe dans la lucarne de Chazottes.

Faux rythme
Les Isérois pensaient avoir fait le plus dur, à la pause.
Le « kop » grenoblois s’étranglais d’un gaillard bonheur, tandis que le public ponot ne se laissait pas encore envahir par des idées négatives. Ils n’allaient pas tenir 90 minutes en pressant, pressant, pressant ?
Non, en effet : ils allaient plutôt imposer un faux rythme, fait de coups de semonce offensifs et d’arrêts de jeu un peu prolongés. Ils semblent vouloir finalement gérer cette avance d’un but et, à part sur ce coup franc de Gherardi des 25 mètres qui passe à côté (72e), les visiteurs ne se montrent pas si dangereux…

Les Ponots finissent à dix
...Pourtant, voilà Diaby obligé de faire une faute grossière pour enrayer une contre-attaque grenobloise ! Pour l’arbitre, c’est rouge direct. Et voilà les Ponots obligés de terminer cette bataille mal engagée à dix (87e) !
Mais quelque chose montre que ces derniers ne lâchent pas le morceaux. Est-ce cette roulette de Douline au milieu de terrain, côté Le Puy-Foot, mettant dans le vent deux adversaires, qui donne le la de cette fin de match ?

Le Puy-Foot ne lâche rien
En tout cas, alors que l’on est dans le temps additionnel et qu’un énième ballon parvient tant bien que mal dans la surface adverse, c’est ce coup-ci un Ponot, en la personne de Do Pilar Patrao, qui est à la retombée du ballon et qui parvient à tromper Maubleu, d’un tir un peu lobbé (1-1, 90+3e).
Les coéquipiers de Clément ont su être patients et ils ont bonifié leur excellent début de saison en ne cédant aucun terrain, ni à Grenoble, ni à Villefranche.

Rendez-vous en 2017
Et dans le public, ce retour sur le fil, face à une équipe peut-être potentiellement plus forte (qui sait…), a tout le parfum d’une victoire. Dans le vestiaire vellave aussi.
Le championnat de CFA donne rendez-vous aux Ponots le 14 janvier 2017 (17 heures) avec un déplacement à Andrézieux (13e).

 Le mot du coach Roland Vieira :
« Nous avons fait une première mi-temps où nous n’étions pas à notre niveau et où Grenoble a été bon. Mais en seconde période, ils ont peut-être trop voulu gérer, nous en tout cas on a joué sur nos valeurs. Et c’est comme ça qu’on est revenus au score, grâce à nos valeurs. »

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire