Cécile Gallien et Pierre Etéocle seront les candidats de En Marche aux législatives

jeu 11/05/2017 - 17:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

>> Lire aussi : Jean-Noël Barrot investi dans les Yvelines

Jeudi 11 mai, "En Marche" a dévoilé le nom de 428 candidats aux législatives des 11 et 18 juin. En Haute-Loire, Cécile Gallien se présentera dans la 1ère circonscription (Est), Pierre Etéocle dans la 2ème (Ouest).

Le choix politique se précise pour les électeurs Altiligériens, même si certains partis laissent encore planer le doute, à une semaine de la date limite de dépôt des candidatures (19 mai). Le point dans les deux circonscriptions :


1ère circonscription (Est, Le Puy-Yssingeaux)
Maire de Vorey-sur-Arzon depuis 2008, Cécile Gallien représentera le mouvement d'Emmanuel Macron dans la 1ère circonscription Haute-Loire. Cette ancienne du Modem avait rejoint "En Marche" en début d'année.

Pour le reste, la confusion règne dans cette moitié du département. Laurent Wauquiez, député LR sortant, n'a toujours pas tranché entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes qu'il préside et sa place à l'Assemblée. L'entrée en vigueur du non-cumul des mandats - voté en 2014 - lui impose de faire un choix. L'ancien maire du Puy doit s'exprimer dans les prochains jours.

L'autre inconnue concerne le parti socialiste. Certes, la fédération PS de Haute-Loire a investi Fabrice Farison (suppléant Hervé Routier) il y a cinq mois. Mais, dans l'attente d'alliances éventuelles, sa candidature doit être confirmée. La réponse définitive sera connue à l'issue d'une réunion interne vendredi soir.

La situation est plus claire dans trois autres partis. La candidate de France Insoumise sera Martine Dejean, suppléée par Didier Gagnaire. Le parti communiste a investi Michel Valentin (suppléant Didier Audouard). Pour le Front National, ce sera Fabien Albertini.

Pas d'indices quant à d'éventuelles candiatures d'autres formations politiques comme Debout la France, Europe Ecologie les Verts, le NPA, Lutte Ouvrière ou l'UPR de François Asselineau.
2ème circonscription (Ouest, Le Puy-Brioude)
La situation est plus claire dans cette moitié du département, notamment à droite. Jean-Pierre Vigier, député sortant LR se présentera avec son suppléant Michel Chapuis, maire UDI du Puy, à ses côtés. Leur campagne marathon a débuté dans le canton de Lavoute-Chilhac, et devrait se terminer au Puy après une visite de toutes les communes de la circonscription.

Le mouvement "En Marche" a investi Pierre Etéocle, 47 ans, professeur de Sciences économiques et sociales au lycée Léonard de Vinci de Monistrol-sur-Loire. Le référent du mouvement d'Emmanuel Macron en Haute-Loire a eu pour mission de rassembler les troupes dans le département.

Trois autres partis ont définitivement choisi un candidat. France Insoumise présente Lionel Bouton (suppléante Nicole Riou). Le PCF a choisi Michèle Chaumet (suppléant Gilbert Ducarouge). Quant au Front National, sa candidate sera Aurore Arnaud, éducatrice sportive indépendante domiciliée à Saint-Préjet d'Allier.

Chez les socialistes, la problématique est la même qu'à l'Est. Josiane Mialon (suppléant Tristant Fleury) a été investie en décembre, mais la décision doit être confirmée vendredi soir à l'issue d'une réunion de la fédération socialiste de Haute-Loire. Son responsable André Chapaveire annonçait à l'issue des présidentielles que la fédération allait "prendre contact avec [ses] partenaires du parti communiste, Europe écologie les Verts et également En marche, pour voir si on peut trouver des accords."

Pas d'indice quant à d'éventuelles candiatures d'autres formations politiques comme Debout la France, Europe Ecologie les Verts, le NPA, Lutte Ouvrière ou l'UPR de François Asselineau.
Clément L'hôte
 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire