Brives : un scaphandrier sur le seuil

ven 12/01/2018 - 13:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

----L’État cède les ouvrages à l’Agglo du Puy
« À la suite de nombreuses discussions et réunions, l’État a accepté de déclasser du domaine public, rappelle-t-on du côté de l’Agglo, puis de céder les emprises de l’ensemble des installations et des terrains qui s’y rattachent.»
La communauté d’agglo du Puy porte la maîtrise d’ouvrage de la remise en état d’Audinet, seuil dont à l'avenir elle assurera la gestion, au même titre que les deux autres ouvrages en aval.-----
Les seuils de Brives ont été réalisés suite au drame des inondations de 1980. Leur fonction n’est pas de lutter contre les caprices du fleuve, mais de créer un miroir d’eau.
Ils ont été très endommagés lors de la crue de 2008 et les réparations n’avaient toujours pas été entreprises.

Des sondages préalables aux travaux futurs
Elles vont enfin commencer et seront entièrement financées par l’État. Ces interventions auront comme préalable celle des techniciens plongeurs de la société Satif Ouvrages d’Art (La Talaudière 42) qui ont sondé les seuils de Brives, ces jeudi 11 et vendredi 12 janvier derniers.
« C’est de l’interaction de ces experts que va ressortir un véritable diagnostic de l’état des seuils et qui déterminera la nature des travaux à réaliser », a expliqué le vice-président de l’Agglo, Jean-Paul Bringer.

«L’ensemble sera opérationnel au printemps 2019»
Une Agglo qui « souhaite engager des travaux dès cette année afin de rendre les seuils en parfait état de marche, a précisé son président Michel Joubert, le seuil des Minoteries fonctionnera au mois de mai prochain et permettra d’obtenir le plus bel effet sur le fleuve, notamment pour les jeux de lumière prévus sur la médiathèque et le pont de Brives (dans le cadre de Puy de Lumières 2018, ndlr). L’ensemble des trois ouvrages sera opérationnel au printemps 2019.»

Financement hydraulique du futur pour l'Agglo
Un fort potentiel en termes de tourisme, de manifestations sportives et de loisirs familiaux que les élus de l’Agglo présents sur les lieux ce vendredi 12 janvier – et notamment le maire de Brives Gilles Delabre – entendent donc bien exploiter. On a également, Laurent Wauquiez.
Pour financer la maintenance future de ces équipements qui lui incombera, quand l’État aura passé la main et réglé la note des réparations qui vont démarrer, l’Agglo s’appuiera sur les bénéfices dégagés par le projet de centrale hydraulique nouvelle génération qui équipera les seuils.

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire