Blavozy : Plus de 2 000 petits randonneurs à l’assaut des chemins

Par Nicolas Defay ven 30/09/2022 - 17:00 , Mise à jour le 30/09/2022 à 17:00

En deux jours, l’évènement « P’tit tour à pied » organisé par l’Usep a rassemblé 2 133 élèves issus de 35 écoles primaires de Haute-Loire. Un véritable succès où vestes, bonnets et sourires ont parcouru les sentiers vers Blavozy…et au-delà.

Le jeudi 29 et vendredi 30 septembre, deux milles frimousses se sont retrouvées sur le complexe sportif de Blavozy. Si les nez étaient rouges autant que les pommettes, les visages des enfants rayonnaient de plaisir et de curiosité. Au programme, trois parcours, pensés et balisés par les équipes de l'Union sportive de l'enseignement du premier degré (Usep), attendaient les randonneurs âgés de 3 à 10 ans.

Une file ininterrompue s'est formée sur le stade pour prendre les cartes des randos. Photo par Nicolas Defay

« Découvrir la nature du territoire et certains patrimoines présents sur les sentiers »

« Cet évènement est mené ces deux mêmes jours dans tout le pays, explique Pascal Cubizolle, enseignant en lien avec l’Usep 43. L’objectif est d’inciter les élèves à la pratique de la marche mais également de découvrir la nature du territoire et certains patrimoines présents sur les sentiers. »

D’après ses comptages, 970 élèves ont foulé jeudi 29 septembre les chemins de Blavozy, Saint-Germain-Laprade et Saint-Pierre-Eynac et 1163 ce vendredi 30 septembre. 35 écoles du département se sont ainsi embarquées dans cette aventure tant sportive que culturelle. À noter que l’Usep 43 fédère pas moins de 90 structures scolaires à l’échelle de la Haute-Loire.

L'Union sportive de l'enseignement du premier degré (USEP) est la fédération de sport scolaire de l'école primaire française. Elle est placée sous la tutelle du ministre chargé de l'éducation et participe à une mission de service public qui vise l'éducation par le sport, la formation d'un citoyen sportif éclairé.

Elle développe une démarche d’innovation permanente pour promouvoir le plaisir du sport, de la maternelle au CM.

La page facebook de l'Usep Haute-Loire, c'est ICI.
Le site internet, c'est par .

De la marche mais pas que…

Aligner les pas et chanter en chœur la fameuse chanson « un kilomètre à pied, ça use, ça use... » n’ont pas été les seules activités des enfants en ces deux derniers jours de semaine. Les maternelles devaient trouver des éléments naturels de couleurs précises et des objets de différentes consistances.

Les CP au CM2 étaient, quant à eux, immergés dans un rallye photo, sorte de jeu de piste où des images font office d’énigmes. « L’élève devra trouver les lieux représentés sur les photos jointes avec les cartes des randonnées, précisent les organisateurs de l’Usep 43. Un rallye photo est un bon moyen de sensibiliser l’enfant à l’environnement qui l’entoure en lui apprenant à se repérer dans l’espace de façon ludique ».

La bonne humeur aussi dans les rangs des équipes enseignantes. Photo par Nicolas Defay

Terre, mythes et biodiversité

Le bois de Sainzelles, la mystérieuse forêt de Tournecol et sa croix du diable, l’éternelle Sumène, Peylenc et ses habitats troglodytes...les tracés sillonnent à travers le temps et les légendes, les histoires et la beauté du monde. « C’est la quinzième édition du P’tit tour à pied dans le département, souligne Pacal Cubizolle. Cette année, c’était à proximité du bassin ponot mais nous ne favorisons jamais un endroit en particulier. L’année dernière, c’est par exemple du côté de Chananiac-Lafayette que de nombreux petits randonneurs ont découvert la richesse de ce coin de Haute-Loire ».

« Aucun enfant ne doit être exclu de ce genre de manifestation »

À la question de savoir si l’évènement est bien ouvert à tous les enfants y compris ceux à mobilité réduite, Pascal Cubizolle répond : « Bien sûr ! Cette année, aucune école ne nous a indiqué la présence d’enfant en fauteuil roulant. Mais si cela avait été le cas, nous aurions alors proposé l’emploi de joëlettes aux équipes éducatives. Aucun enfant ne doit être exclu de ce genre de manifestation. Nous y veillons fortement ».

C'est chouette aussi l'école buissonnière. Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

la

dim 02/10/2022 - 08:14

A l'heure des économies de  la protection de l'environnement faire déplacer des dizaines de cars pour transporter presque 2000 enfants sur deux jours et faire des randonnées à mon avis trop longues pour des maternelles, escarpées et dans l'humidité, je ne pense pas que ce soit l'idée du siècle, alors que chaque école peut faire et organiser une sortie nature sans tout ce tralala, mais bon ça fait un article dans la presse....

bo

sam 01/10/2022 - 22:31

J'ai accompagné une classe à cette sortie et loin de perdre du temps scolaire, j'ai vu des enfants se surpassant, posant des questions , partageant des connaissances...bref des enfants apprenants...La retombée sur la dynamique d'apprentissage dans la classe ne fait aucun doute pour moi. 

 

de

sam 01/10/2022 - 10:36

Chacun comprendra que le devenir scolaire des élèves ne se joue pas à 5 h près.
Ce qui semble plus gênant, par contre, c'est la communication quasi exclusive du monde scolaire sur des activités que d'aucun situe plutôt en périphérie des apprentissages fondamentaux.
C'est le récepteur qui donne du sens à une information. Quelle image de l'école est proposée par la communication autour cette activité ?

ma

sam 01/10/2022 - 09:28

Belle initiative mais la sensibilisation à l’environnement, à la pratique de la marche doit se faire en périscolaire ou en famille ou encore seul à l’âge adulte car il y a déjà trop peu de temps pour les matières scolaires et les heures de sports sont déjà prévues sur le temps scolaire. Le jeudi 1000 élèves ont perdu plus de 5h de cours, idem le vendredi.. cela accroît encore les inégalités.

el

ven 30/09/2022 - 18:28

bravo aux randonneurs en herbe et aux animateurs, quelle belle initiative