Bas les armes en Haute-Loire !

Par RSi jeu 24/11/2022 - 16:30 , Mise à jour le 24/11/2022 à 16:30

Vous allez pouvoir déposer les armes dont vous ne vous servez pas. Une opération nationale d'abandon simplifiée d'armes à l'Etat se tient du vendredi 25 novembre au vendredi 2 décembre. 

Selon la préfecture, si la France compte près de 5 millions de détenteurs légaux d’armes, il est estimé qu’au moins 2 millions de nos concitoyens détiendraient sans titre des armes, principalement de chasse ou issues des Première et Seconde Guerres mondiales. La plupart de ces armes détenues illégalement sur le territoire national ont été acquises par héritage, le plus souvent sans connaître le cadre légal de détention de ces armes. Par cette opération, il est possible à ces détenteurs de bonne foi de s'en dessaisir simplement ou de les conserver légalement. L’opération d’abandon simplifié d’armes à l’État se déclinera sur tout le territoire métropolitain et dans certains territoires d’Outre-mer.

Trois lieux de collecte mis en place en Haute-Loire 

Il sera donc possible de déposer les armes dont vous ne vous servez plus à l'Hôtel de Police rue de la passerelle au Puy-en-Velay, à la Caserne de la compagnie de gendarmerie au 36 boulevard Desaix de Brioude et à la Caserne de la compagnie de gendarmerie située impasse de Bellevue à Yssingeaux. Les sites seront accessibles du vendredi 25 novembre au vendredi 2 décembre en continu de 9heures à 17heures. Il sera possible de s'y rendre avec ou sans rendez-vous. 

Ces restitutions d’armes et de munitions se feront sans formalités administratives auprès des policiers et gendarmes présents sur les sites dédiés. Pour les usagers qui souhaitent les conserver, des agents de la préfecture seront également présents pour vous aider à enregistrer leurs armes dans le système d’information sur les armes (SIA). Les usagers qui sont dans l’incapacité de se déplacer peuvent prendre rendez-vous pour une collecte à leur domicile. Le numéro à contacter est le  04 71 09 88 78.

Quelques exceptions à noter 

Les chasseurs qui souhaitent un accompagnement pour créer leur compte SIA seront aussi accueillis par les agents de la préfecture qui les aideront à effectuer la démarche sur place. Pour rappel, cette formalité est obligatoire avant le 30 juin 2023. Les usagers qui disposent d’objets dangereux (munitions de guerre, obus ou grenades, explosifs, munitions de calibre égal ou supérieur à 20 m) ne doivent pas se déplacer dans le cadre de cette opération, mais sont invités à contacter la préfecture pour organiser un enlèvement sécurisé.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

he

sam 26/11/2022 - 12:12

je pense que toutes les armes ne seront pas rendues par leurs propriétaires : dans les banlieues pas une ne sera récupérée.