"Avec cette union des gauches, on y va pour la gagne"

Par Annabel Walker ven 13/05/2022 - 12:44 , Mise à jour le 13/05/2022 à 12:44

Dès le 5 mai, la candidature de Celline Gacon aux législatives 2022 pour la NUPES était officielle. On connaît désormais son suppléant. Il s’agit de Yanis Massard, infirmier CGT et ancien candidat Front de gauche à Monistrol-sur-Loire.

Depuis l’accord passé entre La France Insoumise (LFI) et Europe écologie les Verts (EELV) le 2 mai, la 1ère circonscription de Haute-Loire (Le Puy – Yssingeaux) était réservée à EELV (la 2e circonscription à la France Insoumise). La conseillère municipale d’opposition du Puy-en-Velay Celline Gacon (EELV) s’était par le passé présentée sur la 2e circonscription (avec un score de 3,74 % en 2012 dans un contexte de gauche dispersée). Mais cette-fois l’habitante du Puy figure sur les listes électorales de la 1ère circonscription. Ça tombe bien pour elle, d’autant qu’une autre motivation l’anime sur ce secteur de la Haute-Loire. « Je veux combattre le projet actuel de 2x2 voies au Pertuis / Saint-Hostien », indique-t-elle d’entrée de jeu lors de la présentation du duo à la presse ce jeudi 12 mai.

Le lieu choisi pour cette annonce n’est pas anodin ; il s’agit du parvis de l’hôpital Emile Roux du Puy. Les deux candidats de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (EE-LV, Génération.s, LFI, PCF, PS) sortent tout juste d’un rendez-vous avec les syndicats de personnels. Masque chirurgical encore autour du poignet, Yanis Massard précise qu’il est infirmier depuis 20 ans et exerce en hôpital public dans la Loire. « Ça ne veut pas dire que je suis la mascotte santé de la campagne au sortir du Covid, s’empresse-t-il d’ajouter, simplement les personnels hospitaliers ont besoin d’entendre qu’il y a des candidats qui connaissent le terrain ; j’ai vécu la crise sanitaire en première ligne. » Et de rappeler qu’outre la pénurie de masques qui a fait tant de bruit, une autre pénurie est passée inaperçue, celle des manches à balais. « C’est moins médiatique, déplore-t-il, et le métier d’ASH [agent des services hospitaliers, Ndlr] est peu valorisé. »

« L'union des gauches ce sont les électeurs qui l’ont faite en se ralliant derrière Jean-Luc Mélenchon »

Yanis Massard, 42 ans, est militant CGT depuis de longues années. En 2014, il est devenu président du comité citoyen Front de gauche du bassin monistrolien. Il l’a été pendant environ six ans. Politiquement, il n’est pas encarté mais a été candidat à différents scrutins comme les départementales ou encore les municipales à Monistrol-sur-Loire où il réside.

« Quand Celline m’a contacté pour être son suppléant, j’ai tout de suite accepté parce que j’y crois, cette-fois avec l’union des gauches, si j’y vais c’est pour la gagne ! » Cette union, les deux candidats l’avaient souhaitée dès la présidentielle. Cela n’a pas pu se faire mais, soulignent-ils, « ce sont les électeurs qui l’ont faite en se ralliant derrière Jean-Luc Mélenchon ». Cet « espoir collectif » ils comptent le porter aux législatives en Haute-Loire dans un contexte qu’ils estiment leur être favorable. « Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête au premier tour au Puy [26,10 %, Ndlr], Les Républicains n’ont fait que 6,85 % en Haute-Loire, et l’enquête du parquet national financier sur le marché couvert montre qu’il y a un manque de clarté politique au Puy », rappelle Celline Gacon. La guide conférencière au cloître de la cathédrale espère que le contexte politique national pèsera sur le contexte local, comprenez le soutien massif à Laurent Wauquiez, à nouveau candidat, a priori suppléant, sur la même circonscription avec Isabelle Valentin (LR). « Il est temps de passer à autre chose, d’amorcer un rééquilibrage démocratique », lance la candidate d’une gauche cette-fois unie.

La crise sociale gronde

Le contexte économique lui semble aussi malheureusement propice aux valeurs de gauche : « En plus de la crise écologique que l’on voit arriver depuis longtemps, la crise sociale gronde… on verra à l’automne avec la crise énergétique. » Les prix de l’énergie mettent ainsi en exergue la problématique des transports en milieu rural. « Ici c’est lamentable, soupire Celline Gacon, venue à vélo, il n’y pas d’autres solution que la voiture individuelle, si ça ne repose que sur les propres ressources des habitants, évidemment... » Et Yanis Massard de faire le lien avec le manque d’investissement dans les services publiques dans tous les domaines. Enfin, Celline Gacon rappelle la problématique de l’autonomie alimentaire qui avait été soulevée par la gauche aux dernières municipales et qui trouve un écho retentissant avec les problèmes d’approvisionnement actuels en lien avec la guerre en Ukraine.

"Au-delà des législatives, le parti communiste s'investit dans une union du peuple de gauche en Haute-Loire 
Le parti communiste de Haute-Loire accueille favorablement l'accord national entre les différentes formations politiques qui composent la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. 
Europe Ecologie Les Verts, le Parti Socialiste, La France Insoumise, Le Parti Communiste, et de nombreux citoyens engagés travaillent depuis des mois à l'union de la gauche en Haute-Loire en vue de cette échéance électorale capitale pour l'avenir de notre pays. En effet, ensemble, depuis décembre 2021, nous avons su nous réunir, dépasser nos clivages partisans pour offrir une alternative crédible à la droite hégémonique et enfin donner de l'espoir au peuple de gauche altiligérien. 
Notre démarche se veut transparente, exigeante, sincère, au service de l'intérêt général, pour une Haute-Loire plus juste, sociale, écologique et solidaire.
Notre union départementale a retenu l'écologiste Céline Gacon sur la première circonscription et nous nous réjouissons que ce choix ait été concrétisé par l'accord national. Elle est épaulée par Yannis Massard qui est son suppléant.
Le parti communiste s'engage dans la campagne à leurs côtés pour mettre fin au "système Wauquiez" en Haute-Loire. L'enquête en cours sur l'attribution du marché couvert au Puy-en-Velay montre l'urgence démocratique de l'alternance politique et fragilise une droite de plus en plus décomplexée et déconnectée de la réalité. Ce travail en commun et cette dynamique résolument à gauche sont les bases de la reconquête de notre département aux législatives mais aussi et surtout pour les scrutins à venir (municipaux, départementaux et régionaux). Le Parti Communiste participera à ce combat, dans tout le département, dans la durée, avec comme principal objectif : changer la vie des altiligériens.
"

Celline Gacon et Yanis Massard tiennent leur première réunion publique ce vendredi 13 mai à 19h au Foyer rural d’Yssingeaux.
Ils seront présents à la Vélorution du collectif Puycyclette ce samedi 14 mai à partir de 10h30 devant la gare du Puy ainsi qu’à l’action « Le Chant des patates » de la Lutte des Sucs ce dimanche 15 mai sur le tracé de la 2x2.

 

  • Les candidats de la première circonscription

Electre Dracos (Lutte Ouvrière). Suppléant : Pierre Michallet.
Suzanne Fourets (Rassemblement national). Suppléant : Bruno Roule.
Cécile Gallien (Ensemble). Suppléant : Pierre Étéocle.
Celline Gacon (Nupes). Suppléant : Yannis Massard.
Virginie Léger-Portal (Parti animaliste). Suppléant : Carole Largier.
Emmanuelle Poumeau de Lafforest (Reconquête). Suppléant : Hugues Caro.
Dominique Samard (Écologie du centre). Suppléant : Allison Wozniak.
Isabelle Valentin (Les Républicains). Suppléant : Laurent Wauquiez.

  • Les candidats de la deuxième circonscription

Christian Allègre (Ensemble). Suppléant : Jean-Louis Do Carmo.
Corine Barbier. Suppléant : Sophie Dumas.
Antoine Brebion (Lutte Ouvrière). Suppléant : Georges Fridlender.
Jean-Philippe Clement (Écologie du centre). Suppléant : Estelle Chevillon.
Théophile Cloez (Convivialisme social). Suppléant : Jeremy Picard.
Philippe Cochet (Urgence écologie). Suppléant : Gisèle Naudier.
Clémence D’Aubignan (Reconquête). Suppléant : Nathan Achard.
Clément Lafont. Suppléant : Chloé Monot.
Thierry Perez (Rassemblement national). Suppléant : Catherine Arribage-Cassou.
Azelma Sigaux (Nupes). Suppléant : Jullian Carrié.
Jean-Pierre Vigier (Les Républicains). Suppléant : Corinne Bringer.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

du

ven 13/05/2022 - 13:05

L'Union Populaire est le renouveau de la gauche républicaine après une trop longue période de division qui a permis à la droite réactionnaire et néo libérale d'exercer le pouvoir sans partage. Les conséquences de cette gestion ignorante des impératifs sociaux et environnementaux sont malheureusement et douloureusement subies par toute la population hormis  chez les plus favorisés. La candidature de Celline Gacon et Yannis Massard est une excellente nouvelle, leur élection permettra de mettre fin, précisément, au favoritisme dont Wauquiez a fait un système en Haute-Loire. Il est temps de mettre fin à cette mise en coupe réglée de l'argent public au profit des affidés d'un politique qui gouverne par l'intermédiaire d'hommes et femmes de paille.