Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Législatives Le Puy – Yssingeaux : « Avec cette union des gauches, on y va pour la gagne »

Par annabel@zoomdici.com ven 13/05/2022 - 12:44 , Mise à jour le 13/05/2022 à 12:44

Dès le 5 mai, la candidature de Celline Gacon pour la NUPES était officielle. On connaît désormais son suppléant. Il s’agit de Yanis Massard, infirmier CGT et ancien candidat Front de gauche à Monistrol-sur-Loire.

Depuis l’accord passé entre La France Insoumise (LFI) et Europe écologie les Verts (EELV) le 2 mai, la 1ère circonscription de Haute-Loire (Le Puy – Yssingeaux) était réservée à EELV (la 2e circonscription à la France Insoumise). La conseillère municipale d’opposition du Puy-en-Velay Celline Gacon (EELV) s’était par le passé présentée sur la 2e circonscription (avec un score de 3,74 % en 2012 dans un contexte de gauche dispersée). Mais cette-fois l’habitante du Puy figure sur les listes électorales de la 1ère circonscription. Ça tombe bien pour elle, d’autant qu’une autre motivation l’anime sur ce secteur de la Haute-Loire. « Je veux combattre le projet actuel de 2x2 voies au Pertuis / Saint-Hostien », indique-t-elle d’entrée de jeu lors de la présentation du duo à la presse ce jeudi 12 mai.

Le lieu choisi pour cette annonce n’est pas anodin ; il s’agit du parvis de l’hôpital Emile Roux du Puy. Les deux candidats de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (EE-LV, Génération.s, LFI, PCF, PS) sortent tout juste d’un rendez-vous avec les syndicats de personnels. Masque chirurgical encore autour du poignet, Yanis Massard précise qu’il est infirmier depuis 20 ans et exerce en hôpital public dans la Loire. « Ça ne veut pas dire que je suis la mascotte santé de la campagne au sortir du Covid, s’empresse-t-il d’ajouter, simplement les personnels hospitaliers ont besoin d’entendre qu’il y a des candidats qui connaissent le terrain ; j’ai vécu la crise sanitaire en première ligne. » Et de rappeler qu’outre la pénurie de masques qui a fait tant de bruit, une autre pénurie est passée inaperçue, celle des manches à balais. « C’est moins médiatique, déplore-t-il, et le métier d’ASH [agent des services hospitaliers, Ndlr] est peu valorisé. »

« L'union des gauches ce sont les électeurs qui l’ont faite en se ralliant derrière Jean-Luc Mélenchon »

Yanis Massard, 42 ans, est militant CGT depuis de longues années. En 2014, il est devenu président du comité citoyen Front de gauche du bassin monistrolien. Il l’a été pendant environ six ans. Politiquement, il n’est pas encarté mais a été candidat à différents scrutins comme les départementales ou encore les municipales à Monistrol-sur-Loire où il réside.

« Quand Celline m’a contacté pour être son suppléant, j’ai tout de suite accepté parce que j’y crois, cette-fois avec l’union des gauches, si j’y vais c’est pour la gagne ! » Cette union, les deux candidats l’avaient souhaitée dès la présidentielle. Cela n’a pas pu se faire mais, soulignent-ils, « ce sont les électeurs qui l’ont faite en se ralliant derrière Jean-Luc Mélenchon ». Cet « espoir collectif » ils comptent le porter aux législatives en Haute-Loire dans un contexte qu’ils estiment leur être favorable. « Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête au premier tour au Puy [26,10 %, Ndlr], Les Républicains n’ont fait que 6,85 % en Haute-Loire, et l’enquête du parquet national financier sur le marché couvert montre qu’il y a un manque de clarté politique au Puy », rappelle Celline Gacon. La guide conférencière au cloître de la cathédrale espère que le contexte politique national pèsera sur le contexte local, comprenez le soutien massif à Laurent Wauquiez, à nouveau candidat, a priori suppléant, sur la même circonscription avec Isabelle Valentin (LR). « Il est temps de passer à autre chose, d’amorcer un rééquilibrage démocratique », lance la candidate d’une gauche cette-fois unie.

La crise sociale gronde

Le contexte économique lui semble aussi malheureusement propice aux valeurs de gauche : « En plus de la crise écologique que l’on voit arriver depuis longtemps, la crise sociale gronde… on verra à l’automne avec la crise énergétique. » Les prix de l’énergie mettent ainsi en exergue la problématique des transports en milieu rural. « Ici c’est lamentable, soupire Celline Gacon, venue à vélo, il n’y pas d’autres solution que la voiture individuelle, si ça ne repose que sur les propres ressources des habitants, évidemment... » Et Yanis Massard de faire le lien avec le manque d’investissement dans les services publiques dans tous les domaines. Enfin, Celline Gacon rappelle la problématique de l’autonomie alimentaire qui avait été soulevée par la gauche aux dernières municipales et qui trouve un écho retentissant avec les problèmes d’approvisionnement actuels en lien avec la guerre en Ukraine.

Celline Gacon et Yanis Massard tiennent leur première réunion publique ce vendredi 13 mai à 19h au Foyer rural d’Yssingeaux.
Ils seront présents à la Vélorution du collectif Puycyclette ce samedi 14 mai à partir de 10h30 devant la gare du Puy ainsi qu’à l’action « Le Chant des patates » de la Lutte des Sucs ce dimanche 15 mai sur le tracé de la 2x2.