Armes : dépôt jusqu'au 2 décembre à Clermont-Fd et Issoire

Par NPi mar 29/11/2022 - 08:00 , Mise à jour le 29/11/2022 à 08:00

Une opération nationale d'abandon simplifiée d'armes à l'Etat se tient depuis le vendredi 25 novembre et jusqu'au vendredi 2 décembre, sur tout le territoire. Deux sites de dépôts sont ouverts dans le Puy-de-Dôme, à Clermont-Ferrand et Issoire. 

La France compte près de 5 millions de détenteurs légaux d’armes selon les chiffres préfectoraux, et, selon les estimations, au moins 2 millions d'habitants détiendraient sans autorisation des armes, principalement de chasse ou issues des première et seconde guerres mondiales, acquises par héritage, le plus souvent, pour leurs propriétaires, sans connaître le cadre légal de détention de ces armes.

Cette opération nationale permet à ces détenteurs de se dessaisir des armes en les déposant directement dans un site de collecte durant cette semaine, ou de les conserver légalement en enregistrant les références. 

Puy-de-Dôme : deux sites de collecte 

  • Hôtel de police de Clermont-Ferrand (commissariat) : 106 avenue de la République à Clermont- Ferrand ;

  • Compagnie de gendarmerie d’Issoire : 24 route de Saint-Germain à Issoire

Ces guichets spécifiques seront ouverts exceptionnellement de 9 heures à 17 heures, jusqu'au vendredi 2 décembre.

Ces restitutions d’armes et de munitions non-déclarées se feront sans formalités administratives auprès des policiers et gendarmes présents sur les sites dédiés. Pour les armes déclarées, la procédure ordinaire d’abandon sera possible.

A Issoire, rien que durant le weekend du 26 et 27 novembre, plus de 100 armes et plus de 3000 munitions ont été déposées, dont principalement des armes de chasse.

Incapacité de se déplacer ou armes dangereuses

Pour les usagers qui seraient dans l’incapacité de se déplacer, une ligne téléphonique sera ouverte durant toute la durée de l’opération pour solliciter une collecte à domicile dans les semaines à venir.

Cette ligne téléphonique dédiée est joignable au 04 73 98 62 34 (jusqu'au vendredi 2 décembre).

Enfin, en cas de possession d’objets particulièrement dangereux (munitions de guerre, explosifs, munitions de calibre égal ou supérieur à 20 mm), les usagers sont invités à contacter le numéro ci-dessus pour organiser un enlèvement sécurisé.

Enregistrement : 

• Seules les armes à feu sont ouvertes à l’enregistrement dans le Système d'information sur les armes (SIA). L’enregistrement des armes sera réalisé sur présentation d’une photographie de bonne qualité de l’arme, ce afin de visualiser les différents marquages (marque, modèle, fabricant, calibre) et dans toute la mesure du possible, son numéro de série.

Abandon  : 

• Les particuliers pourront abandonner tout type d’armes : armes à feu, armes de poing, armes blanches, petites munitions (inf à 20 mm). 

• Ne seront en revanche pas acceptés les engins de guerre, les munitions de guerre (obus, grenades), les explosifs, la poudre, les artifices et les munitions de calibre égal ou supérieur à 20 mm. 

Informations pratiques 

Pour créer son compte personnel et enregistrer son arme dans le Système d'information sur les armes (SIA), une pièce d’identité sera demandée. Il est également possible d'apporter un justificatif de domicile, ou le joindre par voie numérique, dans votre compte personnel du SIA ultérieurement.

Au-delà du 2 décembre, l’enregistrement de l’arme héritée ou détenue restera possible dans le SIA. L’abandon d’armes pourra également se faire, comme habituellement, auprès des commissariats et brigades.

En revanche, l’exception d’absence de poursuites administratives ou judiciaires pour détention ou transport illégal d’arme est uniquement valable pendant cette opération spéciale. De plus, la création d’un compte personnel avant le 1er juillet 2023 sera obligatoire pour conserver son droit à détenir ses armes au-delà de cette date.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés