2013 a été compliquée pour la situation économique des entreprises de Haute-Loire

jeu 13/03/2014 - 16:29 , Mise à jour le 26/11/2020 à 18:34

« La situation pour la Haute-Loire en 2013 est comme celle de 2012, c'est à dire dans le rose clair », une façon de dire que le bilan en mitigé pour les entreprises du département. Si 2013 a été plus difficile que 2012, la Haute-Loire semble en termes d'activité, d'emploi, d'investissement et de ratio financier enregistré des baisses inférieures à la moyenne auvergnate.

2014 ne laisse pas présager de grandes perspectives
En terme d'emplois, on peut parler de stabilisation (pour 72% des entreprises), même si on note une légère dégradation au cours de l'an dernier (pour 16% d'entre elles). Les prévisions tendent à démontrer que la donne sera identique pour 2014.
Concernant l'investissement, le rapport fait état d'une stabilisation (pour 30% des entreprises), 21% d'entre elles ont connu une évolution positive et 26% une année compliquée dans ce domaine. Une situation qui devrait s'empirer au cours de cette année si on se réfère à l'évolution prévisionelle
La situation de la trésorerie des entreprises altiligériennes n'est pas très bonne (48% ont connu des diminution), idem concernant la rentabilité (baisse pour 44% des entreprises l'an passé).
Pour la CCI, « la reprise tant attendue ne semble toujours pas se dessiner en 2014 ».

Mais tout n'est pas si "noir"
« On constate que les chefs d'entreprises de Haute-Loire semblent mieux tirer leur épingle du jeu que leurs homologues auvergnats ».
Plusieurs raisons permettent de l'expliquer : le département compte plus de petites PME qui savent mieux s'adapter à la situation économique, de part leur réactivité et leur dynamisme. La proximité avec la région Rhône-Alpes est un atout de taille pour les entreprises innovantes et exportatrices. Dernier point avancé par la Chambre de commerce et d'industrie de Haute-Loire : « notre population, plus jeune, est plus consommatrice que les trois autres départements auvergnats ».

Martine Messéant, chef de service du Pole Observation Ergonomique ; Étude ; Prospective territoire de la CCI Auvergne nous dresse le bilan : Écoutez :

{{audio1}}

En janvier 2014, l’enquête réalisée par la banque de France auprès de 958 entreprises et établissements en Auvergne (de 20 salariés au moins) a révélé une stagnation des chiffres d'affaires (de l'ordre de 12 millards d'euros).
Seules les entreprises du secteur de la construction ont semble t-il connues une année plus correcte.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire