Nouveau stade et nouvelles ambitions pour Le Puy Foot ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Nouveau stade et nouvelles ambitions pour Le Puy Foot ?

Date : 01/07/2016 | Mise à jour : 12/07/2016 14:53
Partager

Alors que Le Puy Foot reprend l'entraînement ce lundi soir et que la montée en National est visée, Zoom sur les travaux du stade Massot, un projet de 2,2 M€ HT "qui nécessiterait bien plus que 10 minutes de discussion", dénonce l'opposition. Explications.

Sauvé de justesse lors de la dernière journée de championnat, le Puy Foot 43 va pouvoir de nouveau évoluer en CFA l'an prochain. Le club peut donc regarder de l'avant, surtout qu'il a très rapidement bouclé son mercato estival, en faisant signer quatre joueurs d'expérience, renforçant ainsi chaque ligne de son équipe fanion. Les joueurs reprennent l'entraînement ce lundi soir à 19h au stade de Guitard.
Rappelons également que les filles se sont brillamment maintenues en D2 malgré un championnat très difficile où la moitié des équipes était reléguée. Pour être complet, signalons que l'équipe réserve accède au championnat de DH et que les U17 se maintiennent à un niveau national. Les quatre principaux objectifs que s'était fixés la direction du club en début de saison passée sont donc remplis, comme l'avait évoqué le coach Roland Vieira dans un large entretien début juin.
Autant de bonnes nouvelles pour le club ponot qui va maintenant pouvoir observer son stade Massot se métamorphoser, avec des travaux qui devraient s'étaler sur plusieurs saisons afin d'offrir notamment des tribunes et des vestiaires dignes d'un club de CFA. 

Des infrastructures indignes du championnat de CFA ? Et la pelouse ? Se sent-on soutenus dans le club ? 

David Mialon est l'entraîneur adjoint du Puy Foot 43. Quand on voit que la collectivité met la main à la poche, c'est de bon augure pour le club qui peut désormais nourrir de nouvelles ambitions ? Quand on se déplace chez les adversaires de CFA, on se dit que le Puy a un temps de retard quant aux infrastrucutres ? 



La pelouse aussi mériterait quelques travaux non ? Au sein du club du Puy foot, est-ce qu'on se sent soutenus par les Ponots et la municipalité ?



Une tribune froide

Après la sécurisation du corps arbitral et des équipes visiteuses l'été dernier, puis l'éclairage public dans les allées obscures du complexe sportif, l'installation d'un écran géant de 13m² et d'une sono "digne des plus grands stades", se félicite la municipalité, les tribunes accueilleront bientôt un club house. Les vestiaires aussi vont faire l'objet d'une rénovation, et de nouveaux locaux verront le jour. 
"Cette tribune n'attire pas beaucoup de monde car elle est froide, peu pratique et en prise aux vents", regrette Michel Chapuis, le maire du Puy, qui souhaite en engageant ces travaux offrir un meilleur confort aux spectateurs.
Pour la municipalité, la rénovation de ce stade est un sujet structurant et vraiment important ? 



Un local anti-dopage

Ces travaux comprennent la création d'un local anti-dopage, pour répondre aux exigences de la fédération Française de Football en matière d'organisation de matchs nationaux de football.

Des tribunes modernisées, un club-house, des vestiaires agrandis et une nouvelle buvette

Dans les gradins, les élus souhaitent créer un « Club-house » de 150 m² avec vue panoramique, du même type qu'au Stade Lafayette. Il intégrera un espace régie (éclairage, sono, écran), une salle de convivialité, accessible aux personnes à mobilité réduite et un espace pour accueillir la presse. L'ancienne salle de réception sera aménagée pour accueillir des bureaux et une buanderie. Les tribunes seront modernisées et "beaucoup plus fonctionnelles". Le confort des spectateurs étant "la priorité" de la municipalité, un bardage « brise vent » sera installé sur les côtés et derrière les tribunes. Le stade offre aujourd'hui 2 700 places assises et en proposera un peu moins après les travaux.
Sous les tribunes, les vestiaires seront réhabilités, agrandis et mis aux normes. Deux vestiaires supplémentaires seront créés. L'espace buvette situé à gauche sous les tribunes sera repensé et modernisé, pour améliorer la convivialité. Un complément d’éclairage a été réalisé sur les allées du complexe sportif vers le portail donnant sur la rue Charles VII et les tribunes, ainsi que sous les tribunes.

"Ce rapport présente un projet de 2,2 M€ HT en 12 lignes sans aucune présentation précise du projet"

Lors du dernier conseil municipal, l'opposition (PS) n'a pas voté contre ce projet, mais s'est abstenue. "Ce rapport présente un projet de 2,2 M€ HT en 12 lignes sans aucune présentation précise du projet [...]. C’est une grosse somme qui nécessiterait une fois de plus bien plus que 10 minutes de discussion", a lancé la conseillère municipale Françoise Gauthier-Willems, déplorant "la commission sports s’est tenue en 15 minutes pour étudier le dossier de la rénovation de Massot qui aurait pu constituer un moment d’échange important".
Autre motif d'incertitude pour l'opposition : le plan de financement. "La sollicitation du fonds de dotation de soutien aux investissements publics locaux ainsi que de fonds régionaux restent des sollicitations, sans assurance : cela représente 75% du montant total du projet. Beaucoup d’interrogations pour un tel projet, que nous ne pouvons voter en l’état", a conclu Françoise Gauthier-Willems.

Un nouveau parking

Notons également la création d'un nouveau parking derrière le Pont d'Estroulhas. Il offrira de nouvelles possibilités de stationnement, en complément aux parkings de la Libération, Carnot et Saint Laurent, situés à proximité.

Une subvention de 90 000 €

La Ville a décidé d'accompagner l'association "Le Puy Foot 43" dans son projet de maintenir au premier niveau national amateur (CFA) son équipe masculine et en deuxième division son équipe féminine. Notons d'ailleurs que les jeunes aussi sont à un niveau national. 
Le Conseil Municipal a donc voté une subvention globale forfaitaire de 90 000 € pour la saison 2016/2017, qui sera attribuée au club dans l'optique de l'aider à demeurer compétitif dans les diverses compétitions où il est engagé. 


Maxime Pitavy

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteA le 12 juillet 2016 - 18h48
Beaucoup d'argent public dépensé depuis de nombreuses années au bénéfice du football. D'autres clubs, dans d'autres sports, attendent et devront donc attendre encore avant de pouvoir bénéficier d'une infrastructure sportive pour pratiquer et éduquer leurs jeunes dans des conditions satisfaisantes. Jusqu'à quand ?

Signaler un abus