"En décembre, on aurait signé de suite pour jouer notre maintien lors d'une finale à la maison" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

"En décembre, on aurait signé de suite pour jouer notre maintien lors d'une finale à la maison"

Date : 02/06/2016 | Mise à jour : 03/06/2016 21:42
Partager

De la possible montée de la réserve en DH au yoyo émotionnel de ces dernières semaines en CFA, en passant par le discours d'avant match de samedi et le mercato estival, Roland Vieira, le coach du Puy foot, dresse un premier bilan de la saison dans la dernière ligne droite qui offrira deux finales aux équipes séniors du club.

C'est un week-end fondamental dans l'histoire du club et pour son avenir. Ce samedi, Le Puy foot joue sa survie en CFA, un an après être parvenu à se hisser à ce niveau, et dimanche, la réserve tentera de décrocher son billet pour la DH, le plus haut niveau régional.

Le contexte avant cette "finale" de CFA

La victoire au stade Massot des Ponots face à Drancy (1-0) avait permis aux vellaves de sortir de la zone de relégation mais la défaite à Moulins (4-1) le samedi suivant les y a replongés. La réception de la lanterne rouge Sochaux s'est soldée par un décevant nul (1-1) qui ne permettait pas au Puy de sortir de la zone de relégation. La probante victoire (3-0) à Chasselay (12ème) permet à nouveau aux Ponots de sortir la tête de l'eau, avec un point d'avance ur Montceau, équipe avec laquelle va se jouer la lutte pour le maintien en CFA. Autrement dit, même une défaite peut permettre le maintien mais seule la victoire en donne la garantie. Montceau recevra dans le même temps Mulhouse (9ème). 
Les joueurs de Roland Vieira reçoivent quant à eux au stade Massot l'actuel second, Grenoble, qui ne peut plus espérer accéder en National. Mais le match a tout de même été "classé à risque" par la Fédération, comme l'a révélé en exclusivité Zoomdici. Coup d'envoi ce samedi à 18h.

Pour monter en DH, il suffira de ne pas perdre

Il y a beaucoup de suspens dans cette poule B de DHR car la première place, qui sera finalement la seule à permettre une montée en DH, est très disputée. Elle va se jouer entre Le Puy et Lempdes. Ces derniers ont concédé le nul (2-2) à La Chataigneraie alors que le Puy l'emportait par forfait le week-end dernier. Un virage décisif qui permet aux Ponots de se déplacer à Lempdes ce dimanche à 15h, pour une finale, mais avec la seule obligation de ne pas perdre pour accéder à la DH l'an prochain.
Un match nul suffirait effectivement aux Ponots. Des jeours des U19 nationaux pourraient faire partie du voyage pour renforcer le groupe. Le club pourrait ainsi atteindre tous ses objectifs si l'équipe fanion se maintient en CFA et que la réserve accède à la DH, où l'on sait d'ores et déjà que l'on retrouvera l'an prochain Polignac et Espaly. La présence du Puy offirait de beaux derbys en perspective.


Le coach Roland Vieira s'est confié à l'aube d'un virage décisif pour le club. Entretien.


Roland Vieira, c'est un week-end capital pour l'avenir du Puy foot avec l'équipe une qui joue sa tête en CFA et en parrallèle l'équipe 2 qui va jouer la montée en DH à Lempdes. Finalement, on est maintenant tout proche d'atteindre tous les objectifs fixés en début de saison ?

Roland Vieira : Oui, on avait démarré une saison ambitieuse avec quatre objectifs importants : le maintien de la D2 féminine, le maintien des U17, la montée de l'équipe DH et le maintien en CFA pour l'équipe une donc on est à mi-parcours avec déjà deux objectifs atteints, et on est en course pour les deux autres objectifs donc c'est vraiment une saison satisfaisante et c'est déjà une satisfaction d'être encore en position de pouvoir remplir nos quatre objectifs et ce week-end, on sera fixés sur l'état des lieux.

Le plus important de ces objectifs, c'était quand même le maintien en CFA ?

Roland Vieira : Oui, c'était l'objectif prioritaire, on avait ciblé et priorisdé les objectifs, c'était le plus important, avec le maintien des filles en D2 et la montée en DH de la réserve. la cersie sur le gâteau, c'est de maintenir nos U17 nationaux qui sont aussi importants pour la formation.

L'équipe fanion, c'est forcément la locomotive du club, elle est donc importante pour tous les joueurs du club...

Roland Vieira : Oui, c'est ça, une locomotive, c'est important pour l'image du club, c'est un niveau que l'on n'avait pas atteint depuis longtemps donc si on arrive à avoir un bilan sénior avec une équipe en CFA et l'autre en DH, ça fera très longtemps que ce n'est pas arrivé et surtout ce sera une bonne base de travail pour la suite.

L'objectif principal, c'était donc le maintien en CFA... Mais peut être pas non plus à la dernière minute du dernier match ?




Comment va-t-on faire pour maintenir cette équipe en CFA ? Quelles sont ses chances ?

Roland Vieira : Elles sont importantes, surout si on fait un bilan de la position dans laquelle on était en décembre. C'est bien d'être encore dans la course et je pense que l'on est dans une bonne dynamique, on était dans une mauvaise passe après Sochaux parce qu'on avait touché le fond et on n'avait pas répondu présent mais sderrière on fait un très très bon match à Chasselay et maintenant on a toutes nos chances contre Grenoble, on est sortis de la zone de relégation donc il faut aussi que les autres gagnent pour nous déloger... a nous de faire le travail à la maison face à Grenoble ce samedi pour bien finir la saison.

Ce qui signifie que même si ce n'est pas l'objectif, une défaite peut permettre de se maintenir...

Roland Vieira : oui, si Montceau perd, on sera devant quoi qu'il arrive. On a notre destin en main, ils se doivent de gagner pour repasser devant nous et on sait qu'un match nul ou même une défaite peut suffire mais on a vraiment l'envie de finir correctement à domicile notamment par rapport à la dernière image qu'on a montré face à Sochaux ici.

Je suppose que l'on va se tenir informé en direct des autres résultats ?

Roland Vieira : On essaie sportivement de ne pas les regarder mais on sait que Roger Aymard va suivre tous les résultats sur le banc donc c'est difficile de faire abstraction, mais on essaie de rester concentrés sur notre match, et de le gagner, après on aura tout le temps de faire un bilan après les 90 minutes, les scores n'auront pas changé après. On veut vraiment faire un match plein et à l'image des valeurs du club, en produisant du jeu. Quant au match entre Montceau et Mulhouse, il ne m'intéressera qu'après les 90 minutes.

Ces dernières semaines, l'équipe a beaucoup fait le yoyo aux frontières de la zone de relégation, n'est-ce pas trop fatigant psychologiquement ? Le fait que Grenoble ne joue plus la montée facilite le match du Puy ?




Un mot sur l'équipe réserve, qui peut monter en DH ce dimanche en ne perdant pas à Lempdes. C'est un objectif important pour le club car il faut avoir des équipes resserrées entre la une et la deux et il y a des joueurs qui font la navette entre les deux équipes ?

Roland Vieira : C'est très très important car la première étape après la formation, c'est l'équipe réserve et aujourd'hui, pour garder nos joueurs en formation, il faut qu'on leur propose un niveau intéressant et être en DH, c'est le plus haut niveau régional, donc c'est aussi un moyen de rivaliser avec les équipes autour qui souhaitent parfois récupérer nos joueurs qui sortent de formation donc c'est un bon outil de travail pour la saison prochaine et c'était un objectif commun que l'on s'était fixés avec tous les séniors en débvut de saison et on s'emploiera ce week-end à tous être présents contre Grenoble, mais aussi à Lempdes. c'est aussi ce qui forge un club et un groupe, d'être tous les uns derrière les autres.

Le fossé entre la CFA et la DHR était trop important ? Les joueurs n'y trouvaient pas leur compte ? 

Roland Vieira : Oui, il était trop important, ce qui ne nous a pas empêché de parfois faire descendre des joueurs pour qu'ils retrouvent un peu de temps de jeu mais c'est difficile de tirer des enseignements d'un match de DHR par rapport à un match de CFA. Je suis venu voir la plupart des matchs de réserve et je regardais avant tout l'implication du joueur qui descendait plutôt que la qualité de son jeu parce qu'il y a tout de même un monde d'écart entre les deux niveaux. Maintenant je pense que la DH c'est intéressant, ça permetta aussi d'offrir de beaux derbys à nos supporters avec Polignac ou Espaly, donc on espère vraiment pouvoir participer à ce championnat la saison prochaine.

Si le club parvient à se maintenir en CFA, envisage-t-on déjà des recrutements ? 

Roland Vieira : Oui, forcément, car on tirera des enseignements de notre saison, qui a été difficle donc si on ne veut pas repasser une saison aussi difficile, il faudra qu'on ramène quelques joueurs à cet effectif. L'idée directrice, c'est toujours la stabilité du club donc on essaie déjà de ne pas perdre de joueurs et d'ajouter quelques éléments à l'effectif. Après, il faudra les cibler avec le Président, par rapport à un budget, par rapport aux ambitions du club mais il y aura forcément du mouvement. Mais ce sera en fonction de la division dans laquelle on évolue l'an prochain (sourire).

Y a-t-il des postes prioritaires ? 

Roland Vieira : On fera déjà un bilan avec nos joueurs en interne afin de savoir qui veut continuer l'aventure et après on ciblera des postes afin d'augmenter la valeur de notre effectif. Mais on n'y verra plus clair plus tard. Bien plus tard.

Dernière chose : p

our préparer un match aussi capital que celui de samedi soir, est-ce que l'on peut s'appuyer sur l'histoire de ce club, qui a évolué en D2 il y a une trentaine d'années ? Quels sont les ressorts psychologiques que l'on tente d'activer pour motiver les joueurs ? Est-ce qu'on aura un discours à la Pascal Dupraz (ndlr : séquence largement médiatisé du discours d'avant match de l'entraîneur de Toulouse, qui a maintenu l'équipe en Ligue 1 lors de la dernière journée) samedi dans les vestiaires du stade Massot ? 




Propos recueillis par Maxime Pitavy


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...