Vœux du préfet : '''L'Etat est souvent critiqué et même oublié'''

dim 27/01/2019 - 10:55 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Et pourtant, en ce qui concerne le sujet de la communication, le préfet est ce qu'on pourrait appeler, un hyperactif. Les semaines sans visite, ni rencontre, ni inauguration etc, le plus souvent en présence de la presse locale qui se fait le relais de ces diverses actions ; sont rares dans le calendrier.

Malgré tout, le préfet de la Haute-Loire a tenu lors de ses voeux présentés le vendredi 25 janvier 2019, à rappeler les missions et actions de l'Etat, "un Etat, et c'est vrai dans ce département, très souvent attaqué, vilipendé, rien ne trouve grâce aux yeux de certains dans son action. Pourtant dans ce département, l'Etat a une place centrale, en 2017, toutes dépenses confondues, c'est près de 1,2 milliards d'euros", a-t-il précisé face à son auditoire.
Sécurité routière
Outre la sécurité publique et les consultations menées en 2018 dans le cadre de la Police de sécurité du quotidien, le préfet s'est arrêté un peu plus longuement sur le thème de la sécurité routière. "2018 a été une année noire puisque 29 personnes ont perdu la vie sur les routes de Haute-Loire. Et combien de critiques mal placées à mon égard. Mourir sur la route n'est pas une fatalité. Elle est le résultat de comportements inadaptés ou dangereux et les jeunes en paient le prix lourd. Je ne me résous pas à cette fatalité et comptez sur moi pour maintenir une action volontariste dans le domaine."
Education
"L'éducation, c'est un souci de tous les instants pour que chaque enfant trouve une vraie place dans une société qui se transforme chaque jour. [...] Et ces enfants, nous en prenons soin", a assuré Yves Rousset rappelant la mise en place cette année, et pour la première fois, d'un exercice Plan particulier de mise en sécurité. "L'Etat aide les familles les plus défavorisées pour l'éducation de leurs enfants par l'octroi de bourses. N'oublions pas non plus, les contrats passés par la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de la Haute-Loire, Ndlr) et la CAF avec les collectivités pour les activités périscolaires."
Emploi et économie
"Malgré le soutien technique et financier de l'Etat, je ne vous cache pas mes inquiétudes pour l'avenir de certaines entreprises : Cheynet, Copirel, Défi mode. Un comité de suivi des entreprises se réunit très régulièrement en préfecture, analysant chaque entreprise rencontrant des difficultés et chacun s'emploie à trouver des solutions, des leviers financiers." Malgré ces incertitudes bien ciblées, le préfet a rapporté des chiffres liés à l'agriculture, "le montant total d'interventions pèse près de 106M€" et à l'ensemble des secteurs liés à l'économie et l'emploi (dispositifs d'aides pour le retour à l'emploi et d'aides aux entreprises), "soit plus de 124M€ pour la Haute-Loire en 2017."
Santé
Le préfet de la Haute-Loire s'est réjoui de l'implantation d'une IRM supplémentaire au Puy-en-Velay. Mais aussi : "la satisfaction de bénéficier d'un scanner au centre hospitalier de Brioude est grande. Par ailleurs, le directeur général de l'Agence régionale de santé s'est engagé à l'instruction en cours à l'IRM d'Yssingeaux." Et de poursuivre : "Pour les personnes âgées, le coût pour l'Etat des soins dans les établissements s'élève à plus de 60M€. Pour les personnes en situation de handicap, les montants versés par la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, Ndlr) en 2018 dépassent les 43M€."
Aménagement du territoire
Lors de ses voeux Yves Rousset est également revenu sur et entre autres actions, celles menées sur le département en faveur de l'aménagement du territoire :

  • Entretien et rénovation des routes nationales (30M€ depuis 2014), à ce sujet le préfet a précisé qu'en ce qui concerne l'aménagement de la RN 102, "les annonces de madame Borne seront tenues et les financements sont au rendez-vous"
  • Ligne aérienne : 430 000€ en 2018 de subventions de l'Etat
  • Logement : 3,3M€ pour l'ANAH, 0,2M€ payés en 2018 dans le cadre du programme PNRQAD (Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés, Ndlr) au titre de l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine, Ndlr), la protection contre l'habitat indigne et indécent.
  • Prévention des inondations : 0,61M€ pour la prévention des risques
  • Lutte contre le bruit : 0,186M€ pour l'opération de résorption des points noirs du bruit
  • La biodiversité : 0,4M€
  • Lutte contre le gaspillage énergétique, dans le cadre de TEPCV (Territoire à énergie positive pour la croissance verte) 0,7M€ versé à l'Agglo du Puy-en-Velay et aux Rives du Haut-Allier.

En partenariat
Enfin, le préfet a mis en avant des actions menées en partenariat avec les communes et les intercommunalités (contrats de ruralité, Action coeur de ville, etc.) ; les chambres consulaires (Semaine de l'industrie avec les CCI, lutte contre la fraude avec l'ensemble des corps de métiers, etc.) ; avec le Département (déploiement du réseau de téléphonie mobile et du haut débit, Action Centres-bourgs, conférence départementale du logement, etc.) ; la Région (aide au développement d'entreprises, programme routier, etc.). "Le partenariat implique que chacun soit reconnu pour ce qu'il est et respecté. Ce n'est pas toujours le cas dans le département où l'Etat est souvent critiqué, le plus souvent à tort, il est même parfois "oublié" lorsque les élus décrivent au cours d'interventions publiques des opérations initiées et financées par le Gouvernement sans même prononcer une seule fois le mot "Etat" comme s'il brûlait la langue ! Si certains ont du mal à prononcer le mot sauf pour le critiquer, d'autres, et ils sont nombreux, savent remercier et j'y suis sensible." C'est dit...
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire