Voeux du Département : la tête dans les étoiles mais les pieds sur terre

lun 09/01/2017 - 11:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Le traditionnel bal des cérémonies de voeux a débuté la semaine dernière et ce vendredi soir, l'Hôtel du Département affichait complet au Puy-en-Velay.
On notait la présence des parlementaires, des représentants des collectivités et des services de l'Etat, de la Région, mais aussi du monde de l'entreprise et du tissu associatif.
Dans une vidéo d'introduction, les services du Département ont voulu souligner toutes les réalisations, en cours ou achevées, par la collectivité.

La tête dans les étoiles mais les pieds sur terre
Les perspectives sont contrastées cette année, alors comment se positionner, entre la tête dans les étoiles, et les pieds sur terre ?

Numérique, collèges et tourisme
Le Président du Département Jean-Pierre Marcon a mis en avant dans son discours la bonne avancée des travaux du Très Haut Débit puisque la première phase de l'installation du réseau de fibre se termine avec un trimestre d'avance, hors ancien territoire de l'agglo du Puy. On note aussi que 48 bornes Wifi 43 sont déjà opérationnelles dans 24 communes du département.
Autre élément mis en avant par le Président : les collèges, où la mise aux normes pour l'accessibilité des personnes à mobilité réduite est aboutie, tout comme le plan Sécurité Collèges. Douze établissement du département (dont cinq privés) sont actuellement équipés en tablettes numériques, soit 744 collègiens et 180 enseignants.
On peut aussi évoquer une année 2017 qui devrait une nouvelle fois faire la part belle au tourisme, avec la venue du Tour de France cet été, mais aussi la mise en lumière de plusieurs monuments de l'agglomération du Puy, le tout agrémenté de la première application mobile de mis en tourisme de la Haute-Loire.

Quels leviers pour les recettes du Département, à part les impôts ? 
On sait que le Département doit, au-delà des compétences évoquées ci-dessus, assumer de nombreuses dépenses : pour le budget 2016, une enveloppe de 126,5 millions d'euros a été prévue pour le volet social, le principal poste de dépense de la collectivité départementale puisqu'il représente 48,3 % des dépenses totales du Département. Alors pour faire face, Jean-Pierre Marcon, du côté des recettes, est-ce qu'on dispose de nouveaux leviers, à part les impôts ? 

Le développement économique comme fer de lance de la politique du Département
Sur le front de l'emploi, Jean-Pierre Marcon a mis en avant le Fonds 199, pour les communes de moins de 1 000 habitants et qui porte déjà un bilan encourageant avec 186 dossiers pour 10,5 millions d'euros d'investissement total, dont 3,3 millions d'euros financés par le Département. Pour l'investissement économique, il souligne le concours "très éfficace" du Comité d'expansion economique, qui a soutenu financièrement une quarantaine de dossiers cette année. Des résultats possibles aussi grâce au nouveau schéma régional de développement économique.
"Avec 240 millions d'euros réellement inscrits pour la durée de notre mandat, le Département demeure la collectivité qui va le plus investir dans vos territoires", a martelé Jean-pierre Marcon, citant pêle-mêle l'aménagement du bourg à la Chaise-Dieu ou au château de Chavaniac-Lafayette, sans oublier le pavillon numérique. "Je me réjouis du formidable dynamisme et de l'esprit d'innovation qui planent sur notre Haute-Loire et qui rayonnent bien au-delà", a déclaré le chef de file de l'exécutif, citant notamment la présence d'entreprises altiligériennes au salon CES de Las Vegas, la Mécanique, le Luxe, le Cuir ou encore la Plasturgie.

Après le "pigeon plumé", voici "la dinde de Noël"
Avec des aides de l'Etat en baisse et une précipitation accrue des aides sociales pour la collectivité départementale, l'équation est simple : le Département est inexorablement contraint à augmenter sa participation financière pour l'ensemble des AIS (allocations Individuelles de Solidarité).
 "L'Etat est décideur, le Département est payeur... Cherchez l'erreur", a déclaré Jean-Pierre Marcon, "j'avais déjà évoqué la situation du pigeon plumé et vu la saison, on va plutôt parler de dinde de Noël".

Le Département, une collectivité qui a de l'avenir ? 
2016 aura été une année compliquée pour la collectivité, contrainte même de lancer une pétition pour manifester ses difficultés financières. On a parfois eu l'impression que dans les plus hautes sphères de l'Etat, on souhaitait la mort du Département, à petit feu... Alors est-ce une collectivité qui a de l'avenir ? 


Maxime Pitavy

La soirée était ponctué par la venue d'un talent sur scène : Sacha Morin Minassian, qui a conquis le public de l'émission de France 2 "Prodiges 2016" où il est parvenu jusqu'à la finale.
Nous l'avons rencontré en amont de la cérémonie, un entretien à prochainement retrouver sur Zoomdici.fr. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire