Visite ministérielle sur fond de polémique sur les retenues collinaires

Par A.Wa jeu 04/11/2021 - 07:10 , Mise à jour le 04/11/2021 à 07:10

La visite a été confirmée ce mercredi après-midi. Le ministre de l’agriculture sera en Haute-Loire ce jeudi 4 novembre 2021 à l'invitation du sénateur Laurent Duplomb.

Après avoir visité le lycée agricole public George Sand et l’abattoir d’Yssingeaux, une exploitation laitière à Vernassal et l’usine Sabarot-Wassner à Chaspuzac, Julien Denormandie signera le protocole départemental sur les retenues collinaires. 

11h45    Visite du lycée agricole George Sand et présentation des projets de l’établissement
    Lycée George Sand, EPL du Velay
    85 route de Queyrières,43200 Yssingeaux

13h00    Échanges avec les organisations professionnelles agricoles et les élus à huis clos
    Lycée George Sand, EPL du Velay
    85 route de Queyrières,43200 Yssingeaux

14h35    Visite de l’abattoir d’Yssingeaux
    Rue du Docteur Pipet, 43200 Yssingeaux

16h25    Visite de l’exploitation agricole GAEC du Lyon d’Or
    Lieu-dit Pouzols, 43270, Vernassal

17h40    Visite de l’entreprise Sabarot-Wassner
    ZI la Combe, 2 rue des Perdrix, 43320 Chaspuzac

19h15    Table ronde sur les retenues collinaires et signature du protocole départemental 
    Hôtel des voyageurs – 9 rue de la Rochelambert, 43350 Saint Paulien

Une bassine est d’ailleurs en construction près du rond-point de Coubladour (RN102), sur la commune de Loudes, projet soutenu notamment par le sénateur Laurent Duplomb (LR) et les syndicats FDSEA et J.A.
Pour l'association SOS Loire Vivante, c’est une fausse bonne idée de stocker l’eau en surface pour irriguer des cultures gourmandes en eau sans s’adapter aux sécheresses à répétition, tout en empêchant les nappes phréatiques de se remplir. 

Deux associations environnementales locales (SOS Loire Vivante et France Nature Environnement) et une association d'exploitants en agriculture biologique (Haute-Loire Biologique) demandent au ministre de ne pas signer le protocole.

> Lire le communiqué commun de SOS Loire Vivante, France Nature Environnement Haute-Loire et Haute-Loire Biologique

Une bassine de retenue collinaire est en construction vers le rond-point de Coubladour.
Une bassine de retenue collinaire est en construction vers le rond-point de Coubladour. Photo par SOS Loire Vivante

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

4 commentaires

ch

sam 06/11/2021 - 12:42

Si je comprends bien, la "bassine" de Coubladour est en passe d'être terminée alors que le protocole d'accord sur ce sujet n'est pas encore signé ! Où l'on voit que le sénateur Duplomb , qui possède sa propre bassine, ne défend pas les agriculteurs , mais la FNSEA, et sa politique productiviste, destructrice de l'environnement !

el

jeu 04/11/2021 - 16:56

il y a toujours des CONTRES TOUT. 

C'est compliqué pour les dirigeants d'obtenir l'adhésion de la population surtout lorsque celle ci est manipulée par les CONTRE TOUT

 

fe

jeu 04/11/2021 - 15:02

Sans être contre ces retenues il est bien de préciser que ces retenues qui existent depuis longtemps aux Etats Unis sont soumises à une évaporation intense en cas de sécheresse et grosses chaleurs. Elles s'avèrent en partie inefficaces (état de pénurie d'eau dans le plus grand réservoir artificiel des Etats-Unis, le lac Mead).

aj

jeu 04/11/2021 - 09:36

Contre les retenus collinaires, contre la déviation du Pertuis, contre l'entrée sud du Puy, contre la ferme solaire de St Christophe, contre les barrages, contre les éoliennes...