Vaccin Covid : 6 000 doses n’ont pas trouvé preneur la semaine dernière en Haute-Loire

Par A.Wa mer 09/06/2021 - 09:40 , Mise à jour le 09/06/2021 à 09:40

80 000 personnes ont entre 18 et 50 ans en Haute-Loire. Depuis le 1er juin, elles peuvent toutes se faire vacciner contre le Covid. Pourtant, 6 000 doses n’ont pas trouvé preneur la semaine dernière, nous confirme le directeur de l’hôpital Emile Roux du Puy-en-Velay Jean-Marie Bolliet. Et seuls environ 20 % des doses disponibles étaient réservées pour cette semaine.

Conséquence : au lieu d’atteindre l’immunité collective fin juillet comme prévu, à ce rythme il faudrait attendre la fin du printemps 2022 pour un retour à la vie normale, nous indique Jean-Marie Bolliet ce mercredi 9 juin.

En plus, d’ici là, une 4e vague pourrait déferler en France avec le variant delta.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

cl

mer 09/06/2021 - 22:16

Les pays utilisant les traitements précoces, en particulier l'ivermectine, constatent une baisse très importante des cas graves.

Pourquoi ignorer ces traitements et vouloir vacciner tout le monde, y compris les enfants, avec des vaccins ARMm qui sont encore en phase d'expérimentation  et dont les effets à long terme sont inconnus ?

A ce sujet ,certains scientifiques sans conflit d'intérêts  se montrent inquiets.

 

mi

mer 09/06/2021 - 11:08

HM - J'ai 70 ans et je suis vacciné!. Ceux qui ne le font pas sont des irresponsables qui ne pensent qu'à eux!, si une quatrième vague arrive ils seront les premiers à critiquer alors que l'état et les services publics et médicaux ont tout mis en oeuvre pour vacciner un maximum de la population et sortir de cette pandémie. La vaccination est une démarche patriotique et un devoir civil dont chacun devrait être imprégné et pouvoir se regarder dans la glace le matin.