Une dernière soirée avant l'aventure Cap Fémina

jeu 01/09/2016 - 12:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Une dernière soirée pour boucler le budget. Sylvie Vidal et Caroline Sauvage, deux altiligériennes, prendront la route le 5 octobre pour le Cap Fémina 2016, un course féminine, solidaire et sportive. Pour réunir un peu d'argent, elles organisent une soirée concert à Chadrac ce samedi à 21 heures.
80 % des 15 000 €
Sylvie est infirmière en centre hospitalier et à l’IUT du Puy, Caroline est secrétaire dans ce dernier. Toutes les deux sont sensibles aux causes humanitaires sans pour autant s’être lancées dans des actions sur le terrain. En découvrant le Cap Fémina, elles ont dit « pourquoi pas ! ». Dès le mois de janvier 2016, elles ont travaillé d’arrache-pied pour récolter 15 000 euros. « On avait misé sur la collecte de dons participative, mais ça n’a rien donné du tout », explique Caroline Sauvage. Dépitées, mais pas découragées pour autant, elles ont décidé d’installer des stands sur des événements majeurs de la Haute-Loire comme la course du 1er Mai, le Trail de Saint-Jacques ou encore le salon de l’auto… « On vendait des sandwichs… On avait même une mascotte qu’on mettait à tour de rôle. Pour le trail, un bénévole a même couru avec », se souvient Sylvie Vidal en rigolant. Aujourd’hui, elles ont réuni 80 % des 15 000 euros, notamment grâce à des sponsors. « Pour les 20 % restant…on compte sur eux », sourient les deux femmes en montrant les représentants des groupes Douce-Amère et Gens Bon Beur.
Travailler ensemble pour la bonne cause
Ce samedi 3 septembre, c’est l’ultime soirée : un concert à la Maison pour tous de Chadrac avec les deux groupes. Environ 350 spectateurs sont espérés. Les deux groupes ont tout de suite accepté de donner un coup de pouce au projet. « C’est l’aspect humanitaire qui nous a plu », s’accordent à dire leurs représentants. A cette occasion Douce-Amène va présenter son nouvel album qui sortira le jour même. « Le projet de Sylvie et Caroline renforce le message que veut faire passer le groupe. » Les Gens Bon Beur, eux, préparent le tournage d’un clip dans le village de Saint-Quentin. Les deux groupes attendaient une occasion de travailler ensemble, ils l’ont trouvée et tout cela pour la bonne cause.
----Jour par jour
Tout au long de leur parcours, il sera possible de les suivre via leur page facebook.-----Aider les enfants, soutenir l'éducation
Il y a également un appel aux dons lancé cette semaine auprès de deux écoles partenaires : celles de Chadrac et de Saint-Julien. Les élèves sont appelés à donner leurs anciens cartables, trousses ou encore à faire don de stylos… Tout le matériel sera remis à une école marocaine. Caroline et Sylvie présenteront leur projet aux deux écoles pour sensibiliser les enfants à la cause humanitaire.
Les équipages du Cap Fémina s’arrêteront à l’école de Merzane, dans la région d’Errachidia. Là, les participantes vont repeindre les salles déjà préparées par l’association Coeur de Gazelles. Chaque année, un établissement nouveau est rénové. Ce sont 116 élèves et six professeurs qui en bénéficieront à Merzane.
L’appel aux dons concerne également le matériel de puériculture qui sera transmis au Resto bébé (Resto du coeur) du Puy-en-Velay.
Un parrain très pro
En attendant, Caroline Sauvage et Sylvie Vidal préparent leur départ. Le buggy loué à Espace passion pour l’occasion partira par transporteur le 1er octobre. Elles ne prendront l’avion que le 5 octobre, jour du départ de l’aventure en huit étapes. La course se fait uniquement au road-book entre pistes et dunes. Pour les deux femmes non-initiées à ce type de course, elles se sont fait parrainer par Patrick Sireyjol, qui a déjà participé de nombreuses fois au Paris-Dakar. Si tout va bien, les équipages devraient faire 150 kilomètres par jour entre Meknès et Marrakech. « En espérant qu’on ne se perde pas », s’amusent les deux jeunes femmes, complices.

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire