Tous

Yssingeaux

Une cinquantaine d'embauches en 2019 aux Ateliers du Meygal

ven 04/01/2019 - 12:28 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

L'annonce avait été faite une semaine avant le premier tour des législatives en 2017 : les Ateliers du Meygal prévoyaient l'embauche de 150 salariés supplémentaires d'ici deux ans avec la construction d'une nouvelle usine, sur le site de Bellevue, ainsi que la création d'une école de la maroquinerie de luxe, toujours à Yssingeaux, sur l'ancien site des AMV (ndlr : ateliers mécaniques du Velay), "un symbole très fort" pour le maire Bernard Gallot.
Engagement tenu puisque de 85 salariés conservés à la reprise des Lejaby, ils sont passés aujourd'hui à environ 200 employés sur le site yssingelais, sans compter la cinquantaine de postes supplémentaires (équivalents temps plein) attendus en 2019. Seul bémol : un trimestre de retard, puisque les nouveaux locaux devaient être investis à l'automne 2018.

>> Pour candidater, il faut s'adresser à Pole Emploi ou directement à sofamarecrute@gmail.com, en fournissant un CV et une lettre de motivation.

----SOFAMA embauche environ 800 salariés en comptant ses sites de Vichy (où 80 embauches sont prévues en 2019) et Feurs (30 embauches escomptés en 2019).
-----Un bâtiment de 3 000 m² à 2,5 M€
Les locaux du site de Bellevue étaient saturés. Un bâtiment de 3 000 m² a donc été mis en construction, sous l'égide de la com' com' du Pays des Sucs, qui le loue ensuite à l'entreprise. L'investissement pour la collectivité était de l'ordre de 2,5 millions d'euros.
"Ce déménagement dans de nouveaux locaux nous offre plus de fonctionnalité", rapporte Isabelle Allard, directrice administrative et financière de Sofama, entreprise de maroquinerie de luxe, sous-traitante de Louis Vuitton et Chanel, dont dépendent les Ateliers du Meygal, "mais aussi plus d'espace pour l'accueil des nouveaux salariés afin d'honorer au mieux les commandes de nos clients".

Une école sur place pour parfaire la formation des petites mains fraîchement embauchées
Le recrutement est ouvert à toute personne, "avec ou sans diplôme", souligne-t-elle. Il faut des aptitudes manuelles car les opérations demandées font appel à beaucoup de dextérité et de minutie. "La qualité est le mot d'ordre dans notre secteur", précise Isabelle Allard, "c'est l'exigence de nos clients".
Pour y répondre, une école a été mise en place à Yssingeaux afin de parfaire la formation des petites mains fraîchement embauchées. "On les accompagne avec un organisme de formation ou en interne, on est donc ouvert à toute candidature, même des novices", ajoute la directrice administrative et financière de Sofama.

----Les profils les plus prisés sont ceux présentant des aptitudes manuelles, avec des métiers comme couturère évidemment, mais aussi la coiffure ou l'esthétique ou encore fleuriste par exemple. Pour candidater, il faut s'adresser à Pole Emploi ou directement à sofamarecrute@gmail.com, en fournissant un CV et une lettre de motivation.

-----Un rectrutement aussi pour l'équipe de maintenance
Entre 400 et 650 heures de formation (sur la base de 35 heures hebdomadaires) sur les premiers gestes sont proposées afin de pouvoir intégrer un contrat sur le site yssingelais. La formation ne coûte rien à l'employé, qui perçoit même une indemnité à cet effet (en tant que stagiaire de la formation professionnelle). L'embauche se fait d'abord en CDD, avant de conduire à un CDI.
Avec l'agrandissement du site altiligérien, l'équipe de maintenance est également à renforcer et un agent de maintenance est recherché pour des opérations sur les macheines à coudre et l'équipement matériel de la production.

1 400 emplois dans le secteur en Haute-Loire
Avec les Tanneries du Puy et la maroquinerie du Velay, on compte environ 1 400 emplois dans ce secteur. Ce projet devrait permettre à la Haute-Loire d'encore se structurer autour du 'Made in France', avec un grand savoir-faire des métiers du luxe à la française.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire