Un projet d'avenir pour la Loire et ses affluents vellaves

Par O.St sam 19/02/2022 - 08:37 , Mise à jour le 19/02/2022 à 08:37

Une quarantaine de participants se sont retrouvés à la salle de l’Embarcadère à Vorey pour le premier comité de pilotage depuis le début de la mise en oeuvre du Contrat Territorial Loire et Affluents Vellaves 2021-2026 porté par l’EPAGE Loire-Lignon et ses partenaires (Conservatoire d’Espaces Naturels d’Auvergne, Chambre d’Agriculture de Haute-Loire, Haute-Loire Bio, Haute-Loire Conseil Elevage, Fédération Départementale des CUMA de Haute-Loire, GDA Forez-Emblavez).

Le programme d’action établit pour deux périodes de 3 ans concerne les cours d’eau et les milieux aquatiques sur un périmètre couvrant la Loire et ses affluents entre le Puy-en-Velay et le barrage de Grangent (hormis le Lignon qui fait l’objet d’une procédure spéficique).

Le territoire s’étend de l’Agglomération du Puy aux sources de l’Ance du Nord dans les Monts du Forez (42/63) et des sources de la Semène dans le Pilat (42) au bassin de la Sumène dans le Meygal, englobant ainsi le nord-est du département de la Haute-Loire.

Le montant prévisionnel du Contrat Territorial s’élève à plus de 8.8 millions d’euros pour toute la période avec une aide prévisionnelle de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne de près de 3.9 millions d’euros (44% du montant total).

Le programme de travaux est également accompagné financièrement par les départements de la Loire, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme ainsi que par l’Etat, la Région AURA et la Fédération de Pêche de Haute-Loire.

Plus de 140 actions sont prévues pour être conduites sur le territoire pour balayer toutes les problématiques liées à la qualité de l’eau et des milieux aquatiques : restauration de berges, plantation de haies, accompagnement des agricultures dans le changement de pratiques, restauration de la continuité écologique des rivières, suivi de la qualité des eaux, gestion quantitative, préservation de la biodiversité aquatique…

Malgré un certain retard dans le lancement des travaux en raison de contraintes administratives et d’incertitudes financières certaines actions ont pu démarrer au cours de l’année 2021 : valorisation eco-touristique de la zone humide du Champ du Cros à St-Victor-sur-Arlanc, inventaire des populations d’écrevisse à patte blanches, entretien des berges de l’Ance, de la Semène et du Ramel, suppression du seuil du lavoir à St-Julien-Chapteuil…

Dès la réception de la Déclaration d’Intérêt Général du programme d’action, qui devrait intervenir dans les prochaines, les gros travaux vont pouvoir être lancés : restauration du ruisseau du Fraisses à St-Julien-Chapteuil, restauration de la zone humide du Creux du Balay à St-Genest-Malifaux, remplacement de la passerelle de Vorey sur l’Arzon…

Une prochaine réunion du comité de pilotage, rassemblant élus et techniciens, est prévue à la rentrée de septembre pour faire un point d’étape sur l’avancée des actions du Contrat Territorial Loire et Affluents Vellaves.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés