Travail illégal : 15 chantiers contrôlés en Haute-Loire

ven 06/10/2017 - 17:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

Jeudi 14 septembre, les équipes de la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) ont mené une opération de contrôle en simultané sur 15 chantiers situés en Haute-Loire, pour un total de 54 entreprises contrôlées.  

Les inspecteurs du travail se sont constitués en équipes, réparties sur cinq secteurs : Monistrol-sur-Loire, Le Puy-en-Velay, Yssingeaux, Langeac et Brioude/Cohade.
Absence de toilettes, pas de protection contre les chutes...
De nombreuses infractions au code du Travail ont été relevées lors de cette journée. Entre autres :
- absence de cantonnement (vestiaires, toilettes, réfectoire) sur trois chantiers
- absence de protection contre les chutes de hauteur sur sept chantiers
- absence d’autorisation de conduite d’un chariot automoteur ou d’une nacelle sur cinq chantiers
- non-conformité d’une pelle mécanique à la législation
- des équipements de protection individuelle non fournis à certaines catégories de salariés
"Le travail illégal pénalise les salariés et déséquilibre la concurrence"
Après cette opération, l'administration justifie sa démarche :"Le travail illégal pénalise les salariés, en les dépossédant de l’essentiel de la législation sociale (congés, formation professionnelle, allocations familiales, chômage, maladie, accident de travail et retraite) et en les mettant dans une situation de forte précarité et de vulnérabilité. Il déséquilibre la concurrence en permettant aux entreprises qui ne déclarent pas ou qui sous-déclarent leurs salariés d’afficher des prix plus attractifs. La charge des impôts et des cotisations sociales incombe ainsi uniquement à ceux qui respectent les règles."

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire