Tourisme : ''On est optimiste pour la suite''

mar 28/06/2016 - 16:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

La saison touristique a déjà bien débuté. Malgré une météo capricieuse et un contexte délicat, les vacanciers sont au rendez-vous. Le directeur de la Maison départementale du tourisme de Haute-Loire, Daniel Vincent, était l’invité de notre partenaire RCF.
Soleil sur le tourisme
On pourrait croire que 2016 avait mal débuté avec une météo plus que maussade. Et pourtant… « Le printemps a été bon d’après 57 % des professionnels interrogés, précise avec enthousiasme le directeur. On est optimiste pour la suite. » Le climat social anxiogène (loi travail) était également redouté, mais rien ne semble décourager les touristes.
Découvrir, marcher, sentir...
Le département a connu des coups de projecteur comme lorsque le site spécialisé Lonely Planet a classé l’Auvergne au sixième rang des destinations à ne pas manquer, devant Hawaï. D’ailleurs, Daniel Vincent explique ce résultat simplement : « C’est un ensemble : un environnement sain, un climat, des prestations de pleine nature, un patrimoine remarquable… ».
Les huit grands itinéraires de randonnées, dont le chemin de Saint-Jacques, qui traversent le département apporte également de la notoriété. Tout comme les festivals connus et reconnus : notamment celui de La Chaise-Dieu et le festival Country Rendez-vous de Craponne-sur-Arzon.
Pour toujours plus de notoriété, le département surfe sur les idées originales comme le Monopoly l’an dernier ou le parfum made in Haute-Loire cette année. « C’est une excellente idée, c’est coloré, ça sent bon, c’est moderne », vante Daniel Vincent.
L'odeur du département arrivera-t-elle jusqu'à Lyon ?
La Haute-Loire a désormais rejoint la grande Région Auvergne Rhône-Alpes; de quoi officialiser les ambitions altiligériennes. « Les Lyonnais ne viennent pas encore assez ! » La Maison du tourisme veut leur proposer de nouvelles choses pour que leur voyage en Haute-Loire soit « une expérience à partager ».
Cette année, une nouvelle exposition sur le marquis de "Lafayette, l'intime et la légende" bat son plein inaugurée à l’Hôtel du Département. « Avec cela nous voulons séduire une clientèle. »
La menace des hébergements collaboratifs
Depuis plusieurs années, le tourisme se développe et se réinvente avec des hébergements type Airbnb où l’on peut louer des appartements de particuliers. En Haute-Loire, on compte près de 300 logements et 230 chambres à louer. « C’est une économie collaborative qu’on ne peut pas ignorer, explique Daniel Vincent. Mais il faut faire attention aux dérives. » En effet, les professionnels sont contraints à des règles strictes alors que la location de logement privé n’est que très peu encadrée.

Quoi qu’il en soit, l’affluence touristique est en plein boom avec le début des grandes vacances. Un événement phare amènera également énormément de monde, tout particulièrement au Puy-en-Velay : le Jubilé du diocèse du Puy. « Cela apporte beaucoup à l’économie locale ». Cet été est particulièrement attendu par tout le secteur.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire