Tous

Yssingeaux

Stups dans l'Yssingelais : la tête de réseau en détention provisoire

ven 12/02/2016 - 18:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Les enquêteurs agissent dans le cadre d'une commission rogatoire et après une longue période de recherches, ils semblent enfin récolter les fruits de leur travail.
Déjà la semaine passée, ils avaient procédé à l'interpellation de quatre individus, dont trois avaient été placés en détention provisoire. Cette fois-ci, il semblerait qu'il aient mis la main sur la tête du réseau.

Des perquisitions fructueuses 
La première vague d'interpellations remonte au mardi 2 février. Les gendarmes de la compagnie d’Yssingeaux ont alors procédé à l'interpellation de quatre individus à Sainte-Sigolène, La Séauve-sur-Semène, et Montfaucon-en-Velay. Les perquisitions menées à leurs domiciles s'étaient avérées fructueuses : les militaires ont trouvé des chambres de culture de cannabis, une demi-douzaine de kilos d'herbe, 300 grammes de résine de cannabis et près de 50 grammes de cocaïne…
Autant d'éléments graves et concordants qui ont conduit les individus interpellés devant le parquet, puis le juge des libertés et détentions (JLD), qui a ordonné une détention provisoire pour trois d'entre eux.

Placé en détention provisoire
Une source proche du dossier nous informe que celui que l'on soupçonne être la tête du réseau s'est présenté ce jeudi après-midi. Probablement avait-il senti le vent tourner. Il a été déféré vendredi matin, mis en examen et placé en détention provisoire.
Il n'est pas spécialement connu des services de la Justice et devra prochainement répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel du Puy.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire