Sport : ces businessmen qui hissent leurs clubs au plus haut

mar 29/05/2018 - 17:52 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Ces deux hommes au parcours de self-made-men raconteront notamment comment ils ont racheté des clubs sportifs au bas de l’échelle et les ont menés jusqu’au plus haut niveau. En l’occurrence le PSG pour le couturier Daniel Hechter et le Stade Français pour Max Guazzini, ex-actionnaire du groupe NRJ, avocat pénaliste et attaché de presse de Dalida. Fin octobre, la conférence accueillera 400 personnes, dans un lieu du bassin du Puy à définir, sur carton d’invitation uniquement en raison de la forte demande.

Faire rayonner la Haute-Loire
Cette conférence est à l’initiative de Fabrice Fricou. C’est à titre personnel que celui qui est aussi expert-comptable associé au cabinet Ségéco de Brives-Charensac organise de tels événements deux ou trois fois par an « pour faire venir au Puy de belles personnes qui ont des expériences enrichissantes à raconter et qui peuvent faire rayonner le territoire nationalement ou internationalement ». Ainsi, Bernard Laporte, Axel Kahn, ou encore Mohed Altrad sont venus en terres vellaves. Fabrice Fricou organise aussi de telles conférences à Paris et dans le Sud-Ouest où il a des attaches.

Comment rencontre-t-il tout ce gratin mondain ?
A travers ses fonctions au sein de la Ligue de rugby. Il fait partie des cinq bénévoles qui constituent la DNACG (Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion), le « gendarme juridique et financier du rugby français » qui sanctionne et parfois rétrograde des clubs. Daniel Hechter et Max Guazzini, ils les a rencontrés ce week-end, lors des demi-finales du Top 14 à Lyon.

« Daniel Hechter s’est assis à la table où j’étais, raconte-t-il, et il a dit qu’il revenait d’une conférence en Chine alors je lui ai proposé de le faire au Puy. En plus, il connaît la Haute-Loire car son ex-femme est du Chambon-sur-Lignon. » Quant à Max Guazzini, cela fait plusieurs années que Fabrice Fricou le fréquente dans le monde du rugby puisque celui-ci a repris le Stade français.

Les conférenciers ne sont pas payés
Ces personnalités sont-elles rémunérées quand elles donnent ces conférences au Puy ? Non répond Fabrice Fricou, sauf une, pour sa première intervention, et qui m’a confié, a posteriori, qu’il rétrocéderait la somme à un orphelinat qu’il parraine. Quand il accueille, à ses frais, ces célébrités, le Vellave leur propose une visite de la ville. « Certains y reviennent, certains en tombent même amoureux ».

----L’association « Les amis du grand Toukou » de Monistrol-sur-Loire sera la seule bénéficiaire de la participation libre. Celle-ci œuvre dans le nord Cameroun depuis une dizaine d’années en réhabilitant des salles de classes pour les enfants et en équipant les villages de puits en eau potable.
-----En amont de la conférence, Daniel Hechter, Max Guazzini et Lucien Simon visiteront la Scop Fontanille à Espaly Saint-Marcel (non ouvert au public). Ils signeront un livre d'or en mairie de Brives-Charensac puisque la mairie est partenaire de la conférence. Conférence qui débutera à 17 heures à la Maison pour tous de Brives. Il reste un petit contingent de places disponibles. Les personnes intéressées sont invitées à se rendre à la Maison pour tous au plus tard à 16h30. Celles-cu pourront entrer dans la limite des places encore disponibles.

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire