Sobriété énergétique : qu'en est-il sur Issoire ?

Par NPi mer 02/11/2022 - 15:30 , Mise à jour le 02/11/2022 à 15:30

A l'heure où le terme sobriété est sur toutes les lèvres, quelles mesures sont prises à Issoire pour donner l'exemple, et comment font les citoyens pour appréhender la saison hivernale ?

Le plan de sobriété énergétique annoncé le 6 octobre dernier par le gouvernement a pour objectif une réduction de 10% de la consommation d'énergie d'ici 2024. L'Etat, les entreprises, les collectivités mais également les particuliers sont invités à prendre des mesures collectives et individuelles afin de modérer leur consommation d'énergie.

Parmi les propositions et mesures annoncées : encouragement au covoiturage, revalorisation de l'indemnisation de télétravail, "bonus sobriété" (dont les critères d'attribution et le montant ne sont pas encore éclaircis) pour consommateurs les plus économes, ou encore la limitation de vitesse sur l'autoroute à 110km/h pour les agents publics en déplacements professionnels. 

Les collectivités donnent-elles l'exemple ?

En terme de sobriété énergétique, la Ville d'Issoire a misé gros, notamment avec son réseau de récupération de la chaleur non revalorisée de l'usine Constellium, pour les bâtiments publics de la ville. L'ampleur de ce chantier au gain d'énergie prévisionnel exceptionnel (90% d'énergies renouvelables et de récupération) a plutôt accaparé l'attention municipale ces derniers temps.  

"Nous ne pouvons pas éteindre toutes les lumières le soir"

Mais alors qu'en est-il des efforts de sobriété, disons, à taille humaine, au quotidien dans la commune, à l'image de ce qui est demandé à ses habitants ?

"Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas éteindre toutes les lumières de la ville le soir. L'idée est d'utiliser des leds, et de fonctionner par paliers d'éclairage, réduire l'éclairage à 70% à certaines heures par exemple", explique Christophe Albaret, conseiller municipal délégué à l’espace public et aux économies d’énergie. 

Avec les économies réalisées via le nouveau réseau de chaleur, la Ville propose une étude des bâtiments afin d'isoler les lieux les plus énergivores. En attendant, "On respecte les mesures gouvernementales à savoir d'abaisser la température à 19°C et on ne chauffe pas les couloirs. L'hôtel de Ville est équipé exclusivement d'ampoules leds et notre parc auto est pour la moitié composé de véhicules hybrides" liste le conseiller municipal. 

Même discours à l'Agglo Pays d'Issoire (API) en ce qui concerne le chauffage des bâtiments à 19°C; "Sauf pour les bâtiments accueillant des enfants" précise Valérie Juillard, Directrice aménagement durable de l’espace. "Nous souhaitons également intervenir dans les bâtiments pour sensibiliser les agents aux eco-gestes".

L'API met l'accent sur la mobilité

Après la mise en libre service depuis 2020 de vélos électriques, six bornes pour 25 vélos mécaniques à ce jour, et l'acquisition d'un parc de 18 véhicules électriques pour ses agents, c'est un réseau de transport qui sera proposé dans les communes du Pays d'Issoire en juillet 2023.

"Concernant Issoire, trois minibus électriques desserviront la commune, avec un départ en gare le matin jusqu'aux zones industrielles, pour les travailleurs, et un retour le soir en gare. La journée, le service couvrira toute la partie urbaine" explique Thibault Gaillard, Responsable mobilité à l'API.

Et les habitants du coin, comment économisent-ils ?

"Je vais acheter un radiateur électrique A+ sur internet, je n'utiliserai pas le gaz, et je ne chaufferai que ma pièce principale avec le radiateur économique" explique Nadège, issoirienne. "Je fais mes cycles de machine en mode économiques, c'est plus long mais pas le choix." 
Pour elle, cet hiver, l'empilement de couettes pour dormir, et le camouflage du moindre espace de vide entre ses ouvertures et ses murs avec différents tissus, sont inévitables. Elle s'estime néanmoins heureuse de travailler sur place, car s'il fallait en plus mettre de l'essence dans le réservoir... 

Mariannick, elle, espère simplement que le beau temps perdure le plus longtemps possible "Je vis dans un appartement du centre-ville, dans un vieux bâtiment mal isolé, et comme pour beaucoup d'endroits, les propriétaires refusent de faire des travaux d'isolation, alors je ferai comme je peux, je mettrai des pulls et j'espère simplement que l'hiver ne sera pas trop froid.

Quant à Lauriane, jeune maman issue d'une famille nombreuse, elle a acquis depuis jeune les bons réflexes pour économiser de l'énergie, et de l'argent ! "Je fais du co-voiturage pour me rendre au travail, je prends ma voiture une semaine sur deux." et ensuite, selon elle, ce sont des petits gestes du quotidien qui peuvent faire la différence. "Couper l'eau de la douche lorsqu'on se savonne pour économiser l'eau. Fermer les volets dès la nuit tombée et bien fermer les portes, pour ne pas laisser entrer le froid."

Autre astuce selon elle, "il faut penser à débrancher les chargeurs de téléphone non utilisés, et éteindre les appareils en veille pour réduire la facture d'électricité". 

A chacun ses habitudes et ses solutions, pour faire des économies énergétiques cette année. 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés