Six œuvres de l’abbatiale du Monastier séjournent au Musée Crozatier

mar 02/12/2014 - 12:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

En attendant la fin des travaux d'aménagement du Centre culturel européen du Monastier, ces œuvres d'art sont abritées dans les nouvelles réserves du musée Crozatier.
Pour Michel Arcis, Maire du Monastier et Laurent Wauquiez, Maire du Puy-en-Velay, cette collaboration est "une belle preuve de solidarité entre les communes".

Le musée Crozatier parfaitement adapté à la conservation des oeuvres d'art
Les nouvelles réserves du musée Crozatier offrent de "parfaites conditions de conservation d'hygrométrie, et une sécurité optimale grâce à un dispositif de vidéo-protection ultra performant", précise le service communication de la mairie du Puy.
L'ensemble des œuvres qui étaient entreposées dans l'ancien bâtiment du musée ont été transférées dans ce nouvel espace. Les élus du Monastier-sur-Gazeille se sont donc tournés vers la mairie du Puy-en-Velay pour demander la possibilité d'y entreposer ces œuvres d'art temporairement.

Six œuvres locales classés au titre des monuments historiques
Deux de ces œuvres appartiennent à un cycle représentant les principaux épisodes de la vie de Saint Théofrède, deuxième abbé du Monastier. Quant à la Piéta Erailh, elle doit son nom à l'abbé représenté en prière aux côtés de la Vierge éplorée portant sur ses genoux le Christ mort, en présence de Saint Jean et des saintes femmes.
Les six œuvres sont protégées au titre des monuments historiques. Leur restauration a bénéficié d'un accompagnement scientifique et du soutien financier de la direction régionale des affaires culturelles d'Auvergne.

Pour le Puy, "une importante responsabilité, mais pas de coût particulier pour notre collectivité"
La ville du Puy-en-Velay est très heureuse de pouvoir accompagner la ville du Monastier-sur-Gazeille dans la conservation et la valorisation de ce patrimoine culturel commun, apprend-on de la part du service communication ponot.
Laurent Wauquiez, Maire du Puy, conclut : « C'est une belle preuve de confiance de la part de la municipalité du Monastier-sur-Gazeille de nous confier ces oeuvres d'art. Pour nous, cela représente une importante responsabilité, mais pas de coût particulier pour notre collectivité. C'est important de rester solidaire entre communes voisines, en cette période particulièrement difficile, avec les trop nombreux désengagements de l'Etat. On ne peut pas s'offrir le luxe de dépenses futiles. La municipalité du Monastier-sur-Gazeille aurait dû vraisemblablement passer par des sociétés privées basées à l'extérieur du département, si nous n'avions pas accepté de prendre en charge ces œuvres temporairement. Nous sommes heureux de cette collaboration ».

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire