Sauvez des vies en sept heures

mer 23/07/2014 - 18:48 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

Ce mercredi 30 juillet aura lieu une formation au secourisme dans les locaux de l'Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de la Haute-Loire (UDSP 43) : l'occasion pour revenir sur les différentes actions de l'union. Suite à une demande de personnes ne pouvant pas se libérer durant le reste de l'année, l'USDP organise des formations durant la période estivale.

Sept heures de formation pour sauver des vies
A ses débuts, le diplôme de Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) contenait 40 heures de formation. Aujourd'hui, les gestes importants s’apprennent pendant une seule journée de formation soit sept heures. « On apprend pas à être un surhomme dans le secours à victimes, mais on a apprend à faire les gestes importants et vitaux pour une victime lors d'un accident ou d'un malaise » nous explique Jean Pestre, le président de l'UDSP 43.
L'objectif est aussi de savoir appeler les secours correctement, en sachant quoi dire et comment le dire.Quant aux personnes qui auraient « l'idée de taper à la porte d'une caserne de sapeurs-pompiers du département », sachez que le PSC1 est obligatoire pour prétendre à rejoindre le corps des sapeurs-pompiers.

Un rendez-vous à l'UDSP à Taulhac
Chaque année, l'UDSP de Haute-Loire forme environ 2000 personnes. Le contenu permet de voir le plus important dans l'assistance à personne en détresse : savoir faire un bilan, détecter si une personne respire correctement et savoir faire une bonne alerte en cas d'urgence.
Organisée sur le site de Taulhac dans les locaux de l'UDSP 43, la journée d'apprentissage, encadrée par Sébastien Giraud, animateur formateur, permettra aux présents de connaître les gestes indispensables pour assurer les premiers secours.
La formation peut accueillir jusqu'à 10 personnes et en ce 23 juillet, 4 places sont encore disponibles.

2700 pompiers réunis
Créée en 1906 à Brioudes, l'Union regroupe 1700 sapeurs pompiers du département à travers les 59 casernes de la Haute-Loire: le tout sous la présidence de Jean Pestre. La partie opérationnelle a lieu sous la tutelle du colonel Alain Mailhé et Marc Boléa.
L'UDSP, c'est aussi une partie associative qui regroupe la totalité des pompiers actifs mais aussi des 700 retraités et 300 jeunes sapeurs pompiers âgés de 11 à 17 ans, soit environ 2700 personnes pour l'ensemble de la Haute-Loire.
Jean Pestre nous rappelle le rôle essentiel, à ses yeux, des sapeurs-pompiers : « 80 % du secours à victime, quel qu'il soit, est fait par les sapeurs-pompiers. Et si demain, malheureusement le nombre de sapeurs pompiers volontaires venaient à diminuer, ça engendrerait d'énormes problèmes sur le fonctionnement du secours à victime. »

Un côté formation...
Grâce à 55 moniteurs sapeurs-pompiers en Haute-Loire, l'UDSP 43 peut gérer la formation secourisme auprès du grand public, des administrations, des entreprises ou encore des collectivités. UDSP 43 compte 1700 sapeurs-pompiers dont 1600 sont volontaires et ont donc généralement un métier en parallèle. Un nouveau projet a donc été crée en accord avec les entreprises afin de faciliter la reconnaissance des sapeurs-pompiers dans les entreprises. Pour Jean Pestre, le but est que les sapeurs pompiers volontaires aient « la possibilité d'avoir un peu de temps soit pour se former, soit pour être en intervention. Il faut également que l'entreprise puisse accepter un retard suite à une intervention. »

...Et une partie plus sociale
L'UDSP 43 dénombre 25 enfants qui ont perdu un de leur parents, sapeur-pompier,en service ou pas. L'Union s'occupe donc de l'opération "Oeuvre de Pupilles" afin que chaque enfant soit reconnu et aidé.
L'Union participe également massivement au Téléthon puisqu'en 2013, les sapeurs pompiers de la Haute-Loire sont en tête du tableau classant, en fonction des dons, les sapeurs-pompiers des départements de France. Grâce à différentes opérations organisées par les sapeurs pompiers, 48 000€ ont pu être collectés.
Jean Pestre évoque également le rôle de l'Union Départementale dans l'humanitaire. Depuis 1985, l'association Velay Burkina Sans Frontière, sous l'égide de l'UDSP, oeuvre au Burkina Faso et plus récemment au Togo. Les différentes actions comprennent notamment la création de dispensaires, d'écoles et de puits, ainsi que la livraison, presque tous les ans, de centaines de mètres cube de matériel pour équiper les orphelinats et les hôpitaux. Des volontaires se rendent sur place deux à trois fois par an. Jean Pestre qui s'est déjà rendu sur place nous confie : « Quand on y a été une fois, on a qu'une envie c'est d'y retourner parce qu'on se sent utile, on sent qu'il y a des choses à faire. Ce sont des gens qui sont très attachants, qui ne demandent pas forcément, mais qui ont beaucoup de reconnaissance envers la population altiligérienne ». Le financement de l'association se fait grâce aux actions des sapeurs pompiers dans les casernes ainsi qu'aux aides de certaines entreprises locales.

L'UDSP 43 réalise encore bien d'autres actions, à retrouver sur leur site internet. Vous pouvez également retrouver le récapitulatif de ce qu'il se passe dans les centres de la Haute-Loire grâce à la revue SERVIR, réalisée pour les Sapeurs Pompiers du département.

N.P.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire