Roi de l'Oiseau : la lutte vellave, l'incontournable temps fort

sam 15/09/2018 - 01:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Aux Fêtes Renaissance du Roi de l'Oiseau, il y en a pour tous les goûts. On peut y apprendre à souffler le verre, bien que certains préfèrent les vider (l'alcool est à consommer avec modération). On peut découvrir les arts du cirque, on peut s'asseoir à la table d'une taverne et partager un bon gueuleton. On peut également improviser quelques pas de danse dans le jardin Henry Vinay, juste à côté du musée Crozatier, devant des spectateurs scotchés par la performance.

>> A lire : Roi de l'Oiseau : deux itinéraires suggérés pour ce week-end
Des muscles et des peaux de moutons
Et puis, il y a ceux qui luttent, les jeunes bergers, pour remporter le titre de Maistre de la Parjada, comprenez maître du troupeau des Noires du Velay. Pratiques ancestrales qui remontent aux temps anciens des premiers hommes et des premiers troupeaux, les luttes donnent à voir lors d’un rituel obscur et un peu sauvage, les us et coutumes de nos ancêtres vellaves. Accompagné d’une bergère, véritable égérie de son campement, le lutteur se présente le torse nu et les reins ceints d’une peau de mouton. Au son des trompes et du tambour, la lutte s’engage… attention à ne pas sortir du rond tracé au sol, symbole de la prairie !

Shann Pipeau, le vainqueur 2017, a quitté son costume de lutteur pour enfiler celui d'arbitre du tournoi de lutte vellave des 33èmes Fêtes du Roi de l'Oiseau, qui a eu lieu ce vendredi 14 septembre à 21 heures sur la place du Martouret. Après une heure de combat, mêlant force et adresse, entre les différents lutteurs, c'est finalement Nans des Pastres qui a remporté le titre de Maistre de la Parjada face à Seb de l'Arc en main qui n'a pas démérité pour autant.
La finale de la lutte vellave en vidéo

Stéphanie Marin
>> Retrouvez ici toutes les infos pratiques des Fêtes Renaissance du Roi de L'Oiseau

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire