Rassemblement contre le pass sanitaire toujours grandissant

Par Macéo Cartal sam 14/08/2021 - 18:00 , Mise à jour le 14/08/2021 à 18:00

Ce samedi 14 août, ce sont environ 1 500 personnes qui ont défilé sous un soleil de plomb dans les rues du Puy pour le cinquième week-end consécutif de protestation face au pass sanitaire.

Depuis le début des contestations au pass sanitaire il y a plusieurs semaines, les rassemblements se font de plus en plus nombreux et ne désemplissent malgré la durée du mouvement. Ce jour, ils étaient au moins 1 500 a l’apogée de la manifestation. Un chiffre conséquent en adéquation avec la montée en puissance des autres rassemblements qui se sont tenus dans plus de 150 villes à travers l’hexagone.

Les syndicats en défenseurs du droit de grève

Alors que, lors des deux ou trois derniers rassemblements, les syndicats ne brandissaient pas de drapeaux au profit de « l’unité » (ils arboraient de simples badges), cette fois-ci les drapeaux rouges de Force Ouvrières flottaient au rythme de l’air chaud et sec de ce samedi après-midi. Pas de prise en main du rassemblements, mais un rappel à l’ordre pour Olivier Véran, ministre de la santé. « Nous sommes là depuis le début bien sûr, mais en tant que syndicats, nous avons le devoir de défendre les libertés fondamentales. Or, monsieur Véran a fortement remis en cause ce droit », explique un représentant syndical de FO.

FO renforce sa présence en brandissant les drapeaux Photo par Macéo Cartal

En effet, il y a 6 jours , le ministre de la santé avait déclaré « Vient un temps où ces personnes n’auront plus le loisir de faire grève puisque par définition cette obligation vaccinale s’appliquera ». Des propos tenus en réponse à l’appel à la grève national des personnels soignants et médico-sociaux, et qui passent très mal auprès des manifestants et syndicats.

Parcours de la marche

Extension du pass sanitaire ce lundi

En Haute-Loire, nous ne serons pas concernés par cette mesure, mais le pass sanitaire va être étendu à certains grands centre commerciaux de plus de 20 000 m², conformément au recommandation du Gouvernement. Il s’agit des départements suivants : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Charente-Maritime, la Corse-du-Sud, le Gard, la Gironde, la Haute-Garonne, la Haute-Savoie, les Landes, le Rhône et le Var.

S’étant réunis sous les arbres longeant la place du Breuil face au théâtre et au tribunal afin de trouver de l’ombre, les manifestants ont descendus le boulevard Maréchal Fayolle en direction de la place Cadelade, pour remonter par la suite face à la mairie, pour un temps de parole, résumant les revendications connues aujourd’hui. Le cortège est remonté par la rue Pannessac pour redescendre le boulevard Saint-Louis afin de bloquer quelques minutes le carrefour en haut du Breuil.

Les opposants au pass sanitaire sont toujours aussi remontés contre cette mesure jugée « liberticide » accusée d'être un « pass de licenciement » par les syndicats et opposants, et leur colère ne fait que grandir au fur et à mesure.

 

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

13 commentaires

he

lun 16/08/2021 - 12:28

c'est super de pouvoir organiser une manifestation sans la déclarer. Ces gens privent les braves usagers des rues du Puy, qui souhaitent évoluer LIBREMENT. Ils sont privés de leur liberté par des quidams autorisés à déambuler pour raconter n'importe quoi, en croyant évangéliser ceux qu'ils prennent pour des illettrés. Mais au fait n'est-ce pas au Maire d'interdire la manifestation ? La soutiendrait-il ?   

od

lun 16/08/2021 - 10:48

Lorsqu'il est fait une analyse du profil des manifestants, il en ressort que la très grande majorité ont un raisonnement de complotisme sans vérification des articles qu'ils lisent et qui sont de source évidemment non fiables, sont des extrêmes de gauche ou de droite (mais plutôt de droite) et malheureusement que la plupart ont des raisonnements intellectuellement bas ! je reproduis ce que tous les articles sur les profils des manifestants indiquent ! Pauvres d'entres-vous ! 

lo

lun 16/08/2021 - 10:19

Si les médias les ignoraient, la situation serait bien plus saine !! C'est comme le nombre de voitures brûlées pour entre autres les fêtes de fin d'année dans les villes les plus touchées, c'est à celle qui fera le plus grand score...QUI retrouvons-nous dans ces manifestations  ?? TOUJOURS LES MÊMES à savoir les "contretouts", les "jamaiscontents", les désoeuvrés, les assistés professionnels, etc....PAUVRE FRANCE, ils ne connaissent même pas la signification du mot LIBERTÉ . 

ni

dim 15/08/2021 - 18:50

C'est bien cette prise de conscience grandissante, trop de gens agissent comme des moutons qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez...

se

dim 15/08/2021 - 16:06

L :  si 1500 manifestants contre le pass sanitaire et le vaccin il y a sur le bassin du Puy 30 000 personnes POUR la vaccination et le pass sanitaire...et c est ainsi que l on s'en sortira. Il y a qu a voir les dernières personnes hospitalisées c est grande majorité des non vaccinés

ro

dim 15/08/2021 - 14:40

Et si il advenait qu'un nouveau variant cible les nourrissons, les jeunes enfants et les adolescents, que feriez-vous ?

mi

dim 15/08/2021 - 12:07

C'est une petite partie de la population qui manifeste d'une façon maladive !!! Toujours en opposition aux initiatives du gouvernement malgré ses bienfaits !!!!!  C'est un DANGER pour la démocratie car il se comporte comme des dictateurs ne voulant PAS respecter les règles de la société 

du

dim 15/08/2021 - 11:47

Fier de participer à ces manifestations contre ce pass de la honte. Et fier de voir que la mobilisation prend de l'ampleur. Comme l'a dit hier Marc Menant, «la liberté ne se négocie pas»

ni

dim 15/08/2021 - 10:14

C'est bien cette prise de conscience grandissante, trop de gens agissent comme des moutons qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez...

ga

dim 15/08/2021 - 08:25

Ce monde qui dérape et me fait peur ! Qui sont-ils ? Des enseignants, des syndicalistes, des pseudos-travailleurs de la culture et quelques perdus qui, au vu des pancartes, pensent que la covid est un complot pour asservir le peuple. Argumentant de façon presque délirante qu'il pourrait y avoir des puces dans l'injection, comme si Macron voulait suivre de près leurs pathétiques sorties du week-end. Prétextant que consommer des biens et du loisir serait le summum de la liberté qu'on voudrait leur enlever alors qu'ils sont anti-capitalistes ou écolos. Bref, inquiétant, que le pan d'études cartésiennes, scientifiques ou historiques donné en France ne permette pas de leur faire discerner ce qui est raison de ce qui délire personnel. Le mélanchoniste et le lepeniste s'y retrouve

he

dim 15/08/2021 - 08:12

Il suffit de voir ce qui se passe en Martinique et Guadeloupe : peu de gens vaccinés mais par contre des hôpitaux pleins, des morgues pleines. En France métropolitaine des malades jeunes qui reconnaissent qu'ils ne croyaient pas à la maladie : c'était pour les autres. Quand au mot million je me demande à quoi ils se réfèrent , sûrement pas au nombre de personnes qui se reconnaissent dans leur combat. A raconter trop d'inepties, ils ne sont pas crédibles. 

od

dim 15/08/2021 - 00:24

On est un pays d enquiquineurs toujours en train de râler et de systématiquement contester... nous rentrons d Italie ou le pass sanitaire est demandé partout sans aucun problèmes...

Pas de manif...

Les gens sont soit vaccinés et ils avancent avec les restrictions, soit, ils ne sont pas vaccinés et s adaptent... 

Moi qui étais très réticente à la vaccination,  j ai eu conscience de mon attitude égoïste... si on n a pas majoritairement une vaccination de masse, on n est pas prêt de revenir à une vie normale... que les anti-tout laissent vivre les autres en paix... il y en a marre des gens qui contestent toujours... 

je

sam 14/08/2021 - 21:33

Masques pratiquement inexistants, visiblement les manifestants ne croient pas à la dangerosité du virus, certains que le pouvoir politique ment ou exagère. Que n’entendent ils pas les avertissements du corps médical ? En mai prochain on aura peut-être changé le Président, pas le virus, ou alors pour un variant encore plus transmissible.