Quand les patates chantent les Sucs

Par Nicolas Defay lun 16/05/2022 - 12:15 , Mise à jour le 17/05/2022 à 04:00

Un champ à St-Pierre-Eynac comme comme scène de théâtre. Le pic de la Huche pointue comme arrière plan. Une centaine d'acteurs chargés de 500 kg de pommes de terre. Et le tracé très contesté de la RN 88...

Dans la très célèbre série humaine "Déviation de la RN 88 entre St-Hostien/Le Pertuis", les épisodes se suivent...et ne se ressemblent pas. Ce dimanche 15 mai, la Lutte des Sucs, collectif d'opposants de la fameuse 2X2 voies à plusieurs centaines de millions d'euros, ont ensemencé un champ de 3 000 m² avec 500 kg de patates aux côtés de plusieurs élus et d'électrons libres aux sensibilités diverses.

Les participants ont apporté leurs propres outils pour creuser la terre.
Les participants ont apporté leurs propres outils pour creuser la terre. Photo par Lucien Soyère

De l'huile de coude et non de vidange pour préparer le champ

Dès le matin à partir de 10h30, l'attroupement fort d'une centaine de personnes s'est rendu dans une vaste parcelle de terre située sur le tracé de la déviation montrée du doigt. Ensemble, ils ont marqué au cordeau non pas le parcours alternatif d'une seconde déviation mais les sillons d'accueil des innombrables pommes de terres. Espacées de 90 centimètres, les tranchées ont toutes été réalisées à l'aide de la force animale (sans aucune utilisation d'engins thermiques ou autres) et signalées avec des branches de genêts.

"L'idée est qu'on récolte le champ durant l'automne, en septembre. Soit les patates seront vendues pour le soutien à la lutte, soit on les donnera à une banque alimentaire". Renaud Daumas, Conseiller régional

La force et la volonté humaine à l'œuvre.
La force et la volonté humaine à l'œuvre. Photo par Lucien Soyere

"Cette terre menacée par le tracé de la 2X2 voies"

Dans le rang des cultivateurs d'un jour ou de toujours, Renaud Daumas, Conseiller régional, Myriam Laidouni, également Conseillère régionale, et Celline Gacon, candidate aux législatives dans la première circonscription de la Haute-Loire pour la NUPES (L'union de la gauche), ont désherbé, creusé, balisé et semé aux coudes à coudes avec des enfants, des parents, des grand-parents et des copains d'ici ou d'ailleurs. Une façon à la fois simple, gratifiante, fédératrice et productive pour les participants de défendre "cette terre menacée par le tracé de la 2X2 voies".

Un petit cultivateur de patates. Photo par Lucien Soyere

Vidéo partagée par la Lutte des Sucs sur leur page Facebook :

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

9 commentaires

ch

mer 18/05/2022 - 20:00

Quelle mascarade.

Comment peut-on prétendre défendre les agriculteurs qui seraient lésés par la future emprise du nouveau tracé projeté de la R N 88 entre la Champ et le Pertuis ( les Granges) et se moquer de la sorte de leur noble profession?

Heureusement eux ils cultivent les parcelles qui leur appartiennent et bien évidemment dans les règles de l'art si non nous ne mangerions certainement pas (à notre faim).

st

mar 17/05/2022 - 18:56

C'est sûr que 226 millions pour gagner le temps extraordinaire de 3 minutes de trajet, ça fait réfléchir. A l'heure du télétravail, de l'essence à 2 euros et du réchauffement climatique (30 degrés aujourd'hui) comment peut-on encore adhérer à ce type de projet complètement dépassé ? Désenclaver la Haute-Loire ? Nous ne sommes qu'à 1 h de route de Saint-Etienne, ce n'est pas si mal. Est-ce que certains pensent diviser ce temps par 2 grâce à cette déviation ? J'espère que des gens raisonnables vont réagir et réaffecter cette somme faramineuse à d'autres projets.

aj

mar 17/05/2022 - 08:55

Regardez n'importe quelle carte démographique, les seuls endroits où l'activité et la population se maintiennent et se développent, c'est le long des axes routiers. Qu'on le veuille ou non, c'est une réalité.

du

mar 17/05/2022 - 00:11

Ce qui fait aujourd'hui la plus grande richesse de la Haute Loire, c'est son "enclavement". Ce département n'est pas, comme voudraient nous le faire croire les terrassiers et les marchands de bitume, à l'écart ou éloigné de la civilisation. Il est au contraire un idéal civilisationnel très contemporain. Ce que Mme Valentin et son insupportable gourou veulent nous enlever, c'est cette qualité de vie que beaucoup d'autres territoires ont perdu depuis longtemps et regrettent amèrement. Il est d'ailleurs singulier d'apprendre dans son "programme" à l'élection législative qu'elle veut "installer des caméras de vidéo surveillance aux entrées du département".  Grotesque, mais révélateur de son incohérence en matière d'aménagement du territoire. Alors, votons Celline Gacon.

ru

lun 16/05/2022 - 22:04

Parmentier ... un bienfaiteur. L'agronome français  Henri Duhamel du Monceau a  souligné, dès 1761, l'intérêt de ce tubercule lors de disette  ... à méditer, à l'heure ou l'autosuffisance alimentaire devient une nécessité . Le bitume ne nourrira personn

st

lun 16/05/2022 - 21:09

@aj : si la Haute-Loire est enclavé ce n'est certainement pas du côté de Saint-Etienne. Ces millions seraient beaucoup plus utiles pour améliorer les liaisons vers Clermont-Ferrand ou vers le sud. Je précise que je fais le trajet Le Puy / Saint-Etienne et je ne vois absolument pas l'intérêt de ce contournement.

ba

lun 16/05/2022 - 20:12

Oui au détournement des camions de St Hostien et du Pertuis (un enfer pour un habitant comme moi) mais non à ce projet destructeur de notre campagne. Des alternatives plus douces semblent possibles. Mais Wauquiez veut sa route, question electoraliste, tant pis pour le pognon de dingue gaspillé qui pourrait être utilisé à une rocade circonscrite avec bien moins d'impact pour les terres agricoles, les zones humides, et le climat... Nos enfants pourront sans doute l'accuser d'écocide!

cl

lun 16/05/2022 - 19:22

Des patates, face à des décisions prises . Peut etre que les grosses machines vont prendre peur !!! 

aj

lun 16/05/2022 - 18:58

Dommage que les écologistes locaux n'aient pour seul programme que de s'opposer au désenclavement de la Haute-Loire. J'ai voté Y Jadot à la présidentiel, mais je ne voterai jamais écologiste au niveau local...